Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE

Commission européenne - Communiqué de presse

L'UE va fournir du lait à 350 000 enfants syriens

Bruxelles, le 30 mars 2016

La Commission européenne a adopté ce jour un programme de 30 millions d’euros en vue de fournir du lait de consommation à 350 000 enfants syriens. Cette initiative s'inscrit dans le cadre de l’aide substantielle déjà octroyée par l’UE aux personnes que la crise qui sévit dans la région a plongées dans le besoin.

Le programme en question est financé par le train de mesures d'aide en faveur des agriculteurs européens, doté d'une enveloppe de 500 millions d’euros et présenté en 2015, qui constitue une réaction forte de la Commission pour soutenir les agriculteurs européens. Il sera destiné à acheter du lait originaire de l’UE.

Ce programme de 30 millions d'euros visera non seulement à aider les agriculteurs européens en leur achetant du lait de consommation, mais contribuera également de manière significative à faire face aux enjeux majeurs auxquels l'UE est confrontée du fait de la crise des réfugiés. La fourniture de lait aux enfants syriens renforcera un programme en cours, financé par l’UE, relatif à la distribution de denrées alimentaires aux écoliers du pays.

«Ce nouveau programme va aider des centaines de milliers d’enfants syriens dans le besoin. Notre détermination à aider les victimes les plus vulnérables de ce conflit ne doit pas fléchir. Cette aide supplémentaire sera allouée aux organisations humanitaires partenaires qui travaillent dans le pays» a déclaré M. Christos Stylianides, membre de la Commission européenne chargé de l'aide humanitaire et de la gestion des crises.

Et M. Phil Hogan, commissaire à l'agriculture et au développement rural, d'ajouter: «Je me félicite que la Commission ait adopté, aujourd'hui, ce programme qui fait partie intégrante du train de mesures d'aide élaboré pour venir en aide aux agriculteurs européens et doté d'une enveloppe de 500 millions d'euros. Ce nouveau programme répond à deux priorités de la Commission, à savoir soutenir les agriculteurs dans une période très difficile tout en veillant à ce que l’Union demeure entièrement concentrée sur le principal enjeu de la crise actuelle des réfugiés.»

Le conflit qui déchire la Syrie a eu une incidence grave sur le secteur agricole du pays, entraînant une baisse de la production alimentaire, et notamment de produits laitiers. La consommation de lait a sensiblement diminué, en particulier parmi les ménages pauvres, en raison du prix élevé des denrées alimentaires. Avant la crise, les familles syriennes consommaient en général du lait et divers produits laitiers chaque jour. Actuellement, le lait a, dans certains cas, complètement disparu de leur alimentation.

Outre le fait qu'il constitue le type de produits laitiers qui répond au mieux aux besoins alimentaires et nutritionnels des futurs bénéficiaires de ce programme, le lait de consommation subit un traitement qui le rend propre à la consommation humaine pendant une longue période, pur, sans qu’il soit nécessaire d’y ajouter de l’eau (dont la qualité ne peut pas toujours être garantie dans toutes les parties du pays visées par une intervention).

Contexte

Avec plus de 5,5 milliards d'euros d'aide humanitaire, d'aide au développement, d'aide économique et d'aide à la stabilisation alloués collectivement, l'UE et ses États membres constituent le principal donateur dans la réponse apportée par la communauté internationale à la crise syrienne. Lors de la conférence sur l'aide à la Syrie et aux pays de la région, qui s'est tenue à Londres le 4 février, l’Union européenne et ses États membres se sont engagés à fournir plus de 3 milliards d’euros en 2016 pour venir en aide aux personnes touchées par le conflit syrien dans l’ensemble de la région.

Le «paquet lait» constitue donc un train de mesures exceptionnel qui vient compléter l’aide humanitaire déjà substantielle apportée par l'UE aux personnes nécessiteuses.

Aide humanitaire de l’UE

En Syrie, l'aide de survie fournie par la Commission permet à quelque deux millions de personnes d'accéder à l’eau potable, à des services d’assainissement et à des articles d’hygiène; en outre, 850 000 personnes reçoivent des denrées alimentaires, un million bénéficie de produits non alimentaires et d'un hébergement, et 350 000 enfants sont visés par des programmes de protection de l'enfance.

En Jordanie, la Commission apporte une aide humanitaire à plus de 350 000 réfugiés syriens.

Au Liban, l’aide humanitaire de l’UE parvient à 665 000 personnes environ par l’intermédiaire de ses partenaires.

En Turquie, l’aide humanitaire de l’UE finance la fourniture de denrées alimentaires ainsi que des programmes d'assistance sanitaire et de protection par le truchement des partenaires humanitaires et est actuellement affectée à la facilité en faveur des réfugiés en Turquie. Le 4 mars 2016, l’UE a annoncé l'octroi d'une aide humanitaire de 40 millions d’euros par l’intermédiaire du Programme alimentaire mondial (PAM), en étroite collaboration avec le Croissant rouge turc dans le cadre de la première allocation à cette facilité.

L’aide humanitaire de l’UE est impartiale et indépendante; elle est dirigée vers les personnes dans le besoin, indépendamment de leurs origines ethniques ou religieuses.

 

IP/16/1103

Personnes de contact pour la presse:

Renseignements au public: Europe Direct par téléphone au 00 800 67 89 10 11 ou par courriel


Side Bar