Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE EL BG

Commission européenne - Communiqué de presse

La Commission européenne et le HCR lancent un programme visant à fournir aux demandeurs d'asile 20 000 places d'accueil en Grèce

Athenes, le 14 décembre 2015

La Commission européenne et le HCR lancent un programme visant à fournir aux demandeurs d'asile 20 000 places d'accueil en Grèce

La Commission européenne et le HCR ont lancé, ce jour, un programme visant à fournir aux demandeurs d'asile et aux candidats à la relocalisation 20 000 places d'accueil supplémentaires en Grèce, au moyen de subventions au logement dans le secteur privé. À cette fin, la Commission apporte un financement de 80 millions d'euros, prélevé sur le budget de l'Union de 2016.Cette déclaration permet de donner suite à un engagement pris par la Grèce et le HCR au cours de laréunion des dirigeants sur les Balkans occidentauxdu 25 octobre 2015.

La vice-présidente de la Commission européenne, Mme Kristalina Georgieva, responsable du budget et des ressources humaines, a signé la déclaration, au nom de la Commission européenne, aux côtés de M. George Okoth-Obbo, Haut-Commissaire assistant en charge des opérations, et M. Ioannis Mouzalas, ministre par intérim de l'intérieur et de la reconstruction administrative de la Grèce.

La vice-présidente, Mme Georgieva a déclaré: «Aujourd'hui nous sommes solidaires avec la Grèce et avec les enfants, les femmes et les hommes qui cherchent refuge en Europe. Le programme que nous lançons permettra d'apporter une aide, grâce au budget de l'Union européenne, à de nombreuses familles auxquelles sera fourni un abri adéquat. Bien que la déclaration d'aujourd'hui porte sur une assistance temporaire, la Commission continuera à exploiter tout l'éventail des mesures dont elle dispose pour trouver une solution à long terme à la crise des réfugiés en Europe.»

Le Haut-Commissaire assistant en charge des opérations, M. George Okoth-Obbo, a ajouté: «Depuis l'adoption, en mai, de l'agenda européen en matière de migration, la Commission européenne a pris un certain nombre de mesures clés pour faire face à l'urgence actuelle. Aujourd'hui, nous créons ensemble les conditions qui permettent de fournir une aide vitale et un hébergement au moyen de 20 000 places d'accueil. Il est désormais prioritaire de mettre en œuvre rapidement l'approche des centres de crise et d'accélérer le rythme des relocalisations, mais la réussite de l'ensemble du programme dépend d'un effort à grande échelle afin de prendre des mesures urgentes d'accueil, d'aide et d'enregistrement des personnes dans les pays qui sont le plus touchés par les arrivées.»

Dans le cadre de la déclaration précitée, la Commission apporte un concours financier au HCR, à charge du budget de l'Union européenne, afin d'aider la Grèce à accroître sa capacité d'accueil des demandeurs d'asile. Le HCR fournira 20 000 places d'accueil par des systèmes de subvention de loyers et de famille d'accueil. Les places ouvertes dans le cadre de ce programme constituent un élément important du programme de relocalisation de l'UE et permettent de proposer un hébergement temporaire en Grèce aux personnes qui attendent leur relocalisation dans d'autres États membres de l'UE.

Le HCR a déjà aidé le gouvernement grec à améliorer les installations existant sur certaines îles grecques. Concernant les centres de crise (hotspots), les travaux de construction seront entrepris par les autorités grecques, mais cette déclaration prévoit que le HCR contribuera également à leur création par des conseils de la part du personnel du HCR, l'acquisition de fournitures et des travaux de construction, le cas échéant.

L'enveloppe totale allouée à la gestion de la crise des réfugiés et prélevée sur les budgets de l'Union en 2015 et en 2016 s'élève à 10 milliards d'euros. Les coûts de ce programme en 2016 font partie d'une enveloppe de plus de 4 milliards d'euros, prélevée sur le budget de l'Union afin de faire face à la crise des réfugiés dans les États membres de l'UE et de lutter contre les causes profondes dans les pays d'origine et de transit.

Contexte

La Grèce est l'un des État membre les plus touchés par la crise des réfugiés sans précédent à laquelle est confrontée l'Europe. Plus de 750 000 ressortissants de pays tiers sont arrivés en Grèce en 2015.

Le système des centres de crise et les programmes de relocalisation ont été proposés par la Commission dans l'agenda européen en matière de migration, qui a été présenté en mai 2015. Dans le cadre de ces programmes, un total de 160 000 personnes ayant besoin d'une protection internationale sont appelées à être relocalisées dans d'autres États membres, au départ de la Grèce et de l'Italie, afin d'obtenir le traitement de leur demande d'asile. La majorité de ces personnes devrait être accueillie sur les sites des centres de crise, où les agences de l'UE aident les autorités nationales à procéder aux enregistrements des personnes et au traitement de leurs demandes.

Le 25 octobre 2015, le président de la Commission européenne, M. Jean-Claude Juncker a convoqué une réunion des dirigeants, destinée à aborder la question des flux de réfugiés le long de la route des Balkans occidentaux et à répondre à la situation d'urgence que connaissent les pays concernés. Les chefs d'État ou de gouvernement de l'Albanie, l'Allemagne, l'ancienne République yougoslave de Macédoine, l'Autriche, la Bulgarie, la Croatie, la Grèce, la Hongrie, la Roumanie, la Serbie et la Slovénie ont pris part à cette réunion, ainsi que les présidents du Parlement européen, du Conseil européen, de la Commission européenne, le HCR et les agences compétentes de l'UE.

La réunion s'est achevée sur une déclaration commune, dans laquelle les dirigeants des pays concernés s'engageaient à améliorer l'échange d'informations et la coordination entre les pays situés le long de cette route, afin d'assurer la circulation graduelle, contrôlée et ordonnée des personnes. Les dirigeants des pays concernés sont également convenus d'ouvrir 50 000 places d'accueil supplémentaires en Grèce, dont 20 000 à fournir au moyen d'un programme conjoint avec le HCR.

Pour plus d'informations

Déclaration commune sur l'aide du HCR à la Grèce

Page web sur la réunion des dirigeants sur les Balkans occidentaux

Déclaration des dirigeants

Communiqué de presse sur le budget de l'UE pour 2016

Documentation de presse sur l'agenda européen en matière de migration

IP/15/6316

Personnes de contact pour la presse:

Renseignements au public: Europe Direct par téléphone au 00 800 67 89 10 11 ou par courriel


Side Bar