Navigation path

Left navigation

Additional tools

Commission européenne - Communiqué de presse

Coopération UE-Turquie: 3 milliards d’euros pour une facilité de soutien à la Turquie en faveur des réfugiés

Bruxelles, le 24 novembre 2015

Coopération UE-Turquie: 3 milliards d’euros pour une facilité de soutien à la Turquie en faveur des réfugiés

Le 15 octobre, le Conseil européen a accueilli avec satisfaction le plan d’action commun avec la Turquie dans le cadre d’un programme de coopération global fondé sur une responsabilité commune ainsi que sur des engagements mutuels et leur concrétisation. Le Conseil européen a également convenu d’accroître le soutien politique et financier à la Turquie dans plusieurs domaines. Comme prévu dans le plan d’action commun UE-Turquie, l’UE s’engage à apporter une aide humanitaire immédiate et continue en Turquie. Elle fournira d’importantes nouvelles ressources financières pour aider cet État à faire face au défi que représente la présence, sur son territoire, de Syriens bénéficiant d'une protection temporaire. À cette fin, la Commission européenne œuvre actuellement à l'établissement d'un cadre juridique — une facilité de soutien à la Turquie en faveur des réfugiés — visant à coordonner et à rationaliser les actions financées afin d’offrir un soutien efficace et complémentaire aux Syriens bénéficiant d'une protection temporaire et aux communautés d’accueil en Turquie. Les fonds, qui seront alloués de la manière la plus souple et la plus rapide possible, permettront d'aider les autorités nationales et locales conformément à la répartition des charges définie dans le cadre de la coopération entre l’UE et la Turquie.

Frans Timmermans, premier vice-président de la Commission européenne, a déclaré: «Pour faire face à la crise des réfugiés, il est indéniable que l'Union européenne doit intensifier sa coopération avec la Turquie et la Turquie, sa coopération avec l'Union européenne. Il nous faut travailler ensemble et mettre en œuvre le plan d’action commun qui permettra d'organiser les flux migratoires et contribuera à endiguer la migration irrégulière. Dans ce cadre, la création d’une facilité de soutien à la Turquie en faveur des réfugiés traduit nos intentions en actions concrètes. Ces fonds serviront à continuer d'améliorer le quotidien et les conditions socio-économiques des Syriens cherchant refuge en Turquie.»

La facilité de soutien à la Turquie en faveur des réfugiés fait suite à l’appel du Conseil européen à mobiliser d'importants fonds supplémentaires pour aider la Turquie. Elle a été examinée lors de la réunion informelle du Conseil européen du 12 novembre 2015 à La Valette, en présence du président du Parlement européen. Cette facilité, créée en coopération complète avec le Parlement européen, sera assortie d'un mécanisme de coordination conçu pour garantir qu'il est répondu,de manière globale et coordonnée, aux besoins des réfugiés et des communautés d’accueil. Elle coordonnera une enveloppe totale de 3 milliards d’euros. Le versement des subventions et d'autres aides financières au titre de cette facilité de soutien débutera le 1er janvier 2016.

Afin d'assurer la coordination, la complémentarité et l’efficacité de l’aide, le comité directeur de la facilité de soutien fournira des orientations stratégiques et décidera des mesures à financer, du montant alloué et des instruments financiers sollicités. Le comité directeur sera composé de représentants des États membres et, à titre consultatif, de la Turquie.

Contexte

La Turquie est un important pays de premier accueil et de transit pour les migrants du fait de sa position géographique. Le pays accueille, en effet, plus de deux millions de demandeurs d’asile et de réfugiés, soit le nombre le plus élevé au monde.

La Turquie, qui déploie actuellement des efforts louables pour offrir une aide humanitaire et un soutien massifs à l’afflux sans cesse croissant et sans précédent de personnes qui cherchent refuge, a déjà consacré plus de 7 milliards d’euros de ressources propres à la résolution de cette crise.

Le 15 octobre dernier, la Commission européenne a conclu un accord ad referenda avec la Turquie sur un plan d’action commun visant à intensifier leur coopération en matière de gestion des migrations dans le cadre d’une action coordonnée pour faire face à la crise des réfugiés.

Lors de la réunion du Conseil européen du 15 octobre, les chefs d’État ou de gouvernement des 28 États membres de l’UE ont approuvé l’accord et accueilli avec satisfaction le plan d’action commun.

Ce plan d’action définit une série d’actions collaboratives que l’Union européenne et la République de Turquie devront mettre en œuvre dans les plus brefs délais dans le but de répondre aux problèmes communs de manière concertée et de compléter les efforts déployés par la Turquie pour gérer le grand nombre de réfugiés qui ont besoin de protection sur son territoire. En outre, l’Union européenne — les institutions et ses États membres — est résolue à renforcer son engagement politique auprès de la Turquie, en lui versant une aide financière substantielle, en accélérant la réalisation de la feuille de route sur la libéralisation du régime des visas et en relançant le processus d’adhésion avec la Turquie.

Pour de plus amples informations

Plan d’action commun UE-Turquie convenu ad referenda

Conclusions du Conseil européen du 15 octobre 2015

Coopération avec la Turquie: présentation pour la réunion informelle des chefs d’État ou de gouvernement: la coopération avec la Turquie (12 novembre 2015)

Fiche d'information: le financement des principales activités liées à la migration dans les Balkans occidentaux et en Turquie

Intégralité des documents destinés à la presse sur l'agenda européen en matière de migration

IP/15/6162

Personnes de contact pour la presse:

Renseignements au public: Europe Direct par téléphone au 00 800 67 89 10 11 ou par courriel


Side Bar