Navigation path

Left navigation

Additional tools

Commission européenne - Communiqué de presse

Réexamen de la politique européenne de voisinage (PEV): des partenariats plus forts pour un voisinage plus fort

Bruxelles, le 18 novembre 2015

Réexamen de la PEV

La Commission européenne et la haute représentante de l'Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité ont dévoilé ce jour les grandes lignes du réexamen de la politique européenne de voisinage (PEV), exposant l'approche renouvelée de l'Union à l'égard de ses voisins orientaux et méridionaux. Ce réexamen fait suite à des consultations élargies avec les États membres, les pays partenaires, les organisations internationales, les partenaires sociaux, la société civile et les universités.

«À l'heure où les défis se multiplient à l'intérieur de nos frontières et au-delà, il est important pour l'Union européenne de renforcer son partenariat avec ses voisins. Les attaques terroristes perpétrées vendredi à Paris, mais aussi les récents attentats qui ont ensanglanté le Liban, l'Égypte, la Turquie et l'Iraq montrent une fois de plus que nous faisons face à des menaces de nature planétaire qui demandent à être combattues par une communauté internationale unie. Il nous faut bâtir ensemble un environnement plus sûr, essayer de résoudre les nombreuses crises qui secouent notre région commune, soutenir le développement et la croissance des régions les plus pauvres et lutter contre les causes profondes des migrations. C'est là précisément l'objet du présent réexamen de la PEV, qui promouvra nos valeurs et intérêts communs, tout en incitant nos partenaires à renforcer leur coopération en matière de sécurité. Les mesures exposées aujourd'hui visent à trouver les moyens de renforcer ensemble la résilience de nos sociétés et celles de nos partenaires, ainsi que notre capacité à travailler efficacement de concert à la réalisation de nos objectifs communs,» a déclaré la haute représentante/vice-présidente, Mme Federica Mogherini.

«Notre défi le plus urgent est la stabilisation de notre voisinage. Les conflits, le terrorisme et la radicalisation nous menacent tous, mais la pauvreté, la corruption et la mauvaise gouvernance sont aussi des sources d'insécurité. C'est pourquoi nous recentrerons nos relations avec nos partenaires, si besoin est, autour de nos intérêts communs véritablement partagés. Le développement économique, en particulier, sera déterminant, l'accent devant avant tout être mis sur l'emploi et les qualifications des jeunes,» a ajouté le commissaire chargé de la politique européenne de voisinage et des négociations d'élargissement, M. Johannes Hahn.

Stabilisation, différenciation et appropriation

La PEV fera de la stabilisation la première priorité politique de ce mandat. La nouvelle PEV se basera également sur d'autres éléments clés comme une différenciation et une appropriation mutuelle accrues, prenant acte du fait que tous les partenaires n'aspirent pas à faire leurs les règles et normes de l'UE, tout en s'efforçant de prendre en compte la conception qu'a chaque pays de la nature et de la portée de son partenariat avec l'UE. L'UE défendra et continuera de promouvoir les valeurs universelles au travers de la PEV, en recherchant des moyens plus efficaces de promouvoir la démocratie, les droits de l'homme, les libertés fondamentales et l'État de droit.

Secteurs clés

La nouvelle PEV mobilisera les efforts en vue de soutenir un développement économique et social inclusif; la création de perspectives d'emplois pour les jeunes fera partie des mesures clés garantissant la stabilisation économique. Un accent nouveau sera mis sur l'intensification du travail avec les pays partenaires dans le secteur de la sécurité, essentiellement dans les domaines de la prévention des conflits et des politiques de lutte contre le terrorisme et la radicalisation. L'avènement d'une mobilité sûre et légale, d'une part, et la lutte contre les migrations clandestines, la traite et le passage illicite d'êtres humains, d'autre part, constituent aussi des priorités. Enfin, la collaboration avec les partenaires en matière de sécurité énergétique et d'action sur le climat fera l'objet d'une attention accrue.

Plus de souplesse et d'efficacité et une nouvelle approche de partenariat

L'UE propose de recentrer les relations avec ses voisins afin de prendre en compte les priorités politiques considérées par les deux parties comme le socle du partenariat. Cette option, qui sera discutée avec nos partenaires, est essentielle si l'on entend renforcer le sentiment d'appropriation. Le but est aussi d'impliquer plus intensément les États membres dans la définition et la mise en œuvre des politiques dans les pays du voisinage.

La nouvelle PEV introduira quelques méthodes de travail nouvelles, dont la suppression du traditionnel «paquet» annuel de rapports par pays. Les rapports seront désormais mieux adaptés à la nature de chaque relation et au calendrier de travail y afférent.

La nouvelle PEV s'efforcera de déployer plus souplement les ressources financières disponibles, de manière à ce que l'UE puisse réagir plus rapidement aux nouveaux défis posés à son voisinage. Il est prévu de s'engager davantage auprès de la société civile, des partenaires sociaux et de la jeunesse.

Sur le plan régional, le partenariat oriental sera encore consolidé, conformément aux engagements pris au sommet de Riga, en 2015. L'Union pour la Méditerranée peut jouer un rôle plus grand dans le soutien apporté à la coopération entre voisins du sud. La nouvelle PEV s'efforcera aussi d'associer d'autres acteurs régionaux, au-delà du voisinage, le cas échéant, en relevant des défis nationaux.

Prochaines étapes

Dans les mois à venir, les propositions révélées aujourd'hui dans la communication conjointe seront discutées avec les États membres et les pays partenaires, de manière à définir d'un commun accord de nouvelles priorités et la forme à donner aux futures relations.

Lire la communication commune:

http://eeas.europa.eu/enp/documents/2015/151118_joint-communication_review-of-the-enp_en.pdf

Pour de plus amples informations:

http://ec.europa.eu/enlargement/neighbourhood/index_en.htm

http://eeas.europa.eu/enp/index_en.htm 

Contexte

La politique européenne de voisinage (PEV) a été lancée en 2004 pour aider l'UE à soutenir et favoriser la stabilité, la sécurité et la prospérité dans les pays les plus proches de ses frontières. Si l'UE reste attachée à la poursuite de ces objectifs, les événements de ces dernières années ont toutefois démontré qu'il était nécessaire de suivre une approche nouvelle, de redéfinir nos priorités et d'introduire de nouveaux modes de fonctionnement.

Proposé par le président Juncker et réclamé par les États membres de l'UE, le réexamen a donné lieu, lors d'une consultation publique, à plus de 250 réactions de la part des États membres, des gouvernements partenaires, des institutions de l'UE, des organisations internationales, des partenaires sociaux, de la société civile, des entreprises, des groupes de réflexion, des universités et d'autres membres de la sphère publique. Le caractère exhaustif de cette réponse confirme le besoin de changer la PEV, tant sur le fond que sur la forme.

IP/15/6121

Personnes de contact pour la presse:

Renseignements au public: Europe Direct par téléphone au 00 800 67 89 10 11 ou par courriel


Side Bar