Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE ES

Commission européenne - Communiqué de presse

Adoption du nouveau cadre pour l’égalité entre les hommes et les femmes et l’émancipation des femmes: transformer la vie des jeunes filles et des femmes dans le contexte des relations extérieures de l’UE (2016-2020)

Bruxelles, le 22 septembre 2015

Hier, la Commission européenne et le service européen pour l’action extérieure ont adopté un nouveau cadre pour les actions de l’UE en matière d’égalité entre les hommes et les femmes et d’émancipation des femmes dans le contexte des relations extérieures de l’Union.

Un nouveau cadre pour les actions de l’UE en matière d’égalité entre les hommes et les femmes et d’émancipation des femmes dans le contexte des relations extérieures de l’Union sur la période 2016-2020 a été adopté hier par la Commission européenne et le SEAE. Il vise à aider les pays partenaires, en particulier les pays en développement, les pays de l'élargissement et les pays voisins, à obtenir des résultats tangibles sur la voie de l’égalité entre les femmes et les hommes, qui est au cœur des valeurs européennes, ainsi que des nouveaux objectifs de développement durable (ODD) qui doivent être adoptés formellement cette semaine.

Mme Federica Mogherini, haute représentante et vice-présidente de la Commission, a déclaré à ce propos: «Avec l'adoption de ce nouveau cadre, l'UE fait avancer les efforts déployés en faveur de l'égalité hommes-femmes dans l'ensemble de ses actions extérieures. Les droits de la femme sont les droits de l’homme et vice-versa. Nous voulons offrir à nos partenaires le soutien efficace dont ils ont besoin pour lutter contre la violence à l’égard des femmes et des jeunes filles, tout en permettant à celles-ci de s'émanciper socialement et économiquement, de sorte que les femmes puissent prendre une part active à la vie politique, sociale et culturelle de leur pays.»

Neven Mimica, commissaire chargé de la coopération internationale et du développement, a déclaré à ce propos: «Je suis fermement convaincu que notre nouvelle stratégie ne se résumera pas à des paroles et débouchera sur des actes et des résultats tangibles. Elle se traduira par de réelles améliorations des moyens de subsistance des femmes et des jeunes filles dans les pays tiers, où les progrès devront être plus rapides si nous voulons transformer notre monde et libérer un potentiel de développement authentiquement durable.»

Le nouveau cadre d’action s’appuiera sur les résultats et les enseignements issus de la mise en œuvre du plan d’action sur l'égalité entre les hommes et les femmes dans le cadre du développement 2010-2015. Il sera davantage axé sur des résultats tangibles. Il sera financé par une série d’instruments d’action extérieure de l’UE (tels que l’instrument de coopération au développement) et de modalités d’aide (par exemple, un appui budgétaire ou une assistance aux organisations de la société civile). Environ 100 millions d’euros ont déjà été affectés à des mesures concrètes visant spécifiquement à améliorer les droits des femmes et des jeunes filles, tandis que la dimension de l'égalité hommes-femmes sera également intégrée dans les autres secteurs de la coopération au développement.

Les États membres de l’UE discuteront de ce nouveau cadre au sein des instances compétentes du Conseil, y compris lors du Conseil des affaires étrangères qui sera consacré au développement en octobre. Le nouveau cadre devrait s'appliquer à partir de 2016.


Contexte

2015 est une année charnière pour l’égalité entre les hommes et les femmes et l'émancipation des jeunes filles et des femmes. C'est en effet au cours de cette année qu'un nouveau cadre pour le développement sera adopté au niveau mondial, et l’égalité hommes-femmes sera au centre des objectifs de développement durable (ODD) proposés.

L’UE et ses États membres sont en première ligne pour améliorer la protection et le respect des droits des femmes et des jeunes filles. La position forte occupée par l’UE dans le contexte du programme de développement pour l’après-2015 a clairement contribué à faire accepter l’égalité entre les hommes et les femmes comme un aspect central des nouveaux objectifs de développement durable.

L'année 2015 marquera également le 15e anniversaire de la résolution 1325 du Conseil de sécurité des Nations unies sur les femmes, la paix et la sécurité, et le 20e anniversaire de la déclaration et du programme d’action de Pékin. La communauté internationale se mobilise pour garantir le respect des droits des femmes et des jeunes filles et assurer un soutien suffisant aux actions en faveur de leur émancipation grâce à des efforts renouvelés.

Le nouveau cadre est subdivisé en quatre piliers, assortis d'indicateurs et objectifs concrets. Ces piliers sont les suivants:


  • La lutte contre toute forme de violence à l’égard des femmes et des jeunes filles - il s'agit de protéger les femmes contre la violence dans les situations de conflit et de prévenir la traite des femmes et des jeunes filles, mais aussi de lutter contre les pratiques préjudiciables, telles que les mutilations génitales féminines, et de donner aux femmes les moyens d’avoir la maîtrise de leur vie sexuelle et reproductive.
  • L'émancipation économique et sociale - par exemple par une amélioration de l'accès des femmes et des jeunes filles à une éducation et à une formation de qualité, y compris pour ce qui est de l’esprit d’entreprise, et par un accès facilité à des emplois décents, aux services financiers et aux services de base tels que l’eau potable ou l’énergie.
  • Le renforcement de leur voix et de leur participation - des actions concrètes pourraient consister notamment à accroître la participation des femmes à l'élaboration des politiques et à la prise de décision à tous les niveaux, à renforcer leur rôle en tant que militantes pour la paix ou à les aider à changer de normes sociales et culturelles avec le soutien d'organisations locales ou de médias.
  • L'évolution de la culture institutionnelle - pour honorer les engagements de l'UE avec plus d'efficacité, tous les acteurs de l’Union devraient analyser les priorités en matière de développement dans les pays tiers où ils travaillent, ainsi que le contexte local dans lequel vivent les femmes et les jeunes filles, et mettre en œuvre les priorités qui présentent le plus grand intérêt pour elles. ils devraient aussi continuer à renforcer leur coordination, leur cohérence et leur leadership.


La notion de responsabilité sera essentielle au succès de cette nouvelle approche. Chaque nouveau projet financé par l’UE devra désormais comporter des objectifs mesurables en matière d'égalité entre les hommes et les femmes.

 

Pour en savoir plus

Fiche d'information sur l'adoption du nouveau cadre pour l’égalité entre les hommes et les femmes et l’émancipation des femmes

Document de travail conjoint des services - Égalité entre les hommes et les femmes et émancipation des femmes: transformer la vie des jeunes filles et des femmes dans le contexte des relations extérieures de l’UE (2016-2020)

IP/15/5690

Personnes de contact pour la presse:

Renseignements au public: Europe Direct par téléphone au 00 800 67 89 10 11 ou par courriel


Side Bar