Navigation path

Left navigation

Additional tools

Commission européenne - Communiqué de presse

Chômage de longue durée: l’Europe prend des mesures pour aider douze millions de chômeurs de longue durée à retrouver du travail

Bruxelles, le 17 septembre 2015

La Commission européenne a proposé aujourd'hui aux États membres des orientations visant à mieux contribuer au retour à l'emploi des chômeurs de longue durée.

La Commission européenne a proposé aujourd'hui aux États membres des orientations visant à mieux contribuer au retour à l'emploi des chômeurs de longue durée. À la remise en route de l'initiative pour l'emploi des jeunes, au mois de mai, succède ainsi une autre initiative concrète relevant du vaste programme économique et social de la Commission Juncker, qui a pour but de renforcer la création d'emplois, la relance économique et l'équité sociale en Europe.

L'Europe compte plus de 12 millions de personnes au chômage depuis plus d'un an. En dépit de la reprise économique et de signes d'amélioration sur le marché du travail européen, le nombre de ces chômeurs a doublé entre 2007 et 2014, représentant environ la moitié du nombre total de personnes sans emploi. Le plan d'investissement pour l'Europe a la capacité de créer des millions d'emplois. Cependant, même lorsque des postes sont créés, les chômeurs de longue durée éprouvent souvent de grandes difficultés à se réinsérer sur le marché du travail. C'est pourquoi la proposition de recommandation du Conseil présentée aujourd'hui prévoit que tous les demandeurs d'emploi au chômage depuis plus de 12 mois bénéficient d'une évaluation individuelle et se voient proposer un accord d'intégration professionnelle leur offrant un plan concret et personnalisé de retour à l'emploi, cela avant qu'ils atteignent leur 18e mois de chômage.

Mme Marianne Thyssen, commissaire européenne pour l'emploi, les affaires sociales, les compétences et la mobilité des travailleurs, a déclaré à ce propos: «Touchant plus de 12 millions de personnes en Europe, le chômage de longue durée est l'un des défis les plus aigus et les plus complexes auxquels nous confronte la crise économique.Une part croissante de notre population est de ce fait menacée par la pauvreté et l'exclusion sociale.Nous devons agir en faveur du retour à l'emploi de ces chômeurs.Nous ne pouvons nous contenter d'une reprise économique laissant tant d'Européens sur le bord de la route.Je suis convaincue que, pour eux, et grâce au plein appui des États membres, des partenaires sociaux et des employeurs, la proposition d'aujourd'hui fera une différence.»

La proposition s'intéresse aux services offerts aux chômeurs de longue durée pour faciliter leur retour sur le marché du travail. Elle énonce des actions spécifiques visant à les renforcer, sur la base des bonnes pratiques des États membres.

La proposition promeut trois mesures décisives:

  • encourager l'inscription des chômeurs de longue durée auprès des services de l'emploi;
  • fournir à chaque chômeur de longue durée inscrit auprès de ces services une évaluation individuelle approfondie l'aidant à déterminer ses besoins et son potentiel, au plus tard au cours du 18e mois de chômage;
  • proposer un accord d'intégration professionnelle à tous les chômeurs de longue durée inscrits auprès des services de l'emploi, au plus tard au cours du 18e mois de chômage.

L'accord d'intégration professionnelle sera un plan personnalisé visant le retour à l'emploi de l'intéressé. En fonction des services disponibles dans les États membres, il pourra inclure, par exemple, un encadrement, une aide à la recherche d'emploi, un passage par l'enseignement complémentaire ou la formation ainsi qu'une aide au logement, au transport, des services de garde d'enfants ou de soins de santé ou une mesure de réadaptation. Pour que la continuité et la cohérence du soutien apporté soient garanties, l'accord devrait être passé par l'intermédiaire d'un point de contact unique. Il devrait aussi clairement définir les droits et les obligations tant du chômeur que des organismes prestataires de l'aide.

La proposition appelle également à un engagement actif des employeurs dans des partenariats avec les pouvoirs publics, prévoyant à cette fin d'améliorer l'éventail des services susceptibles de leur être proposés, ainsi que des incitations financières ciblées.

Les États membres pourront avoir recours au Fonds social européen pour appliquer les dispositions de la recommandation.

La proposition de la Commission va maintenant être soumise au Conseil pour être débattue et adoptée. La réalisation des mesures prévues dans le texte débutera dès que les États membres seront parvenus à un accord.

Contexte

Les chômeurs de longue durée représentent actuellement 5 % de la population active. Cette proportion varie fortement d'un État membre à l'autre, allant de 1,5 % en Autriche à 19,5 % en Grèce.

Plus la durée du chômage est longue et plus le retour à l'emploi est problématique. Sur les 12 millions de chômeurs de longue durée que compte l'UE, plus de 60 % sont déjà au chômage depuis deux années consécutives au moins. Chaque année, un chômeur de longue durée sur cinq abandonne toute recherche d'emploi et devient inactif, avec tous les risques de pauvreté et d'exclusion sociale que cela entraîne pour lui-même et sa famille.

Les chômeurs de longue durée, bien que représentant la moitié des demandeurs d'emploi, ne bénéficieraient que de 20 % des mesures actives du marché du travail et, dans de nombreux États membres, ils n'ont pas accès à des services personnalisés. Les programmes destinés à cette catégorie de chômeurs, souvent, n'associent pas suffisamment les employeurs. Seul un tiers des États membres coordonnent l'action de leurs services de l'emploi et de leurs services sociaux.

À l'échelon de l'Union européenne, des mesures ont déjà été mises en place:

  • des recommandations sont données dans le cadre du semestre européen, qui constitue l'opération annuelle de coordination des politiques économiques;
  • les chômeurs de longue durée représenteront plus de 10 % des bénéficiaires du Fonds social européen pendant la période 2014-2020;
  • le Réseau européen des services publics de l'emploi apporte sa contribution à l'échange des bonnes pratiques.

La recommandation présentée aujourd'hui complétera et renforcera ces activités.

Pour en savoir plus

Proposition de recommandation du Conseil relative à l’intégration des chômeurs de longue durée sur le marché du travail

Chômage de longue durée: proposition de la Commission en vue d'une recommandation du Conseil – Foire aux questions

Fiche pays: le chômage de longue durée dans l'UE

DG Emploi, affaires sociales et inclusion: Actualité

Le chômage de longue durée expliqué – vidéo

Suivez Marianne Thyssen et Social Europe sur Twitter.

Recevez gratuitement par courrier électronique la lettre d’information sur l’emploi, les affaires sociales et l’inclusion de la Commission européenne.

IP/15/5565

Personnes de contact pour la presse:

Renseignements au public: Europe Direct par téléphone au 00 800 67 89 10 11 ou par courriel


Side Bar