Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE

Commission européenne - Communiqué de presse

L’UE promet 450 millions d’euros aux pays touchés par le virus Ebola

Bruxelles, 10 juillet 2015

La Commission européenne annoncera aujourd'hui l'octroi d'une aide d'environ 450 millions d'euros destinée à soutenir le redressement des trois pays les plus touchés par le virus Ebola, à savoir la Guinée, la Sierra Leone et le Liberia. La mesure sera annoncée par M. Christos Stylianides, commissaire chargé de l’aide humanitaire et de la gestion des crises et coordinateur de l'UE pour la lutte contre le virus Ebola, à l'occasion de la «Conférence internationale sur le relèvement après l'Ebola» organisée par les Nations unies à New York.

L'aide s'élèvera 171,4 millions d’euros pour la Sierra Leone, 21 millions d’euros pour le Liberia et 148,9 millions d’euros pour la Guinée. Une enveloppe additionnelle de 8 millions d’euros sera octroyée à l'ensemble des pays touchés par le virus pour le financement de projets multi-pays. Ce concours financier aidera les pays à se redresser à long terme et ira à des programmes dans les domaines de la santé, de l'agriculture, des infrastructures, de l'éducation, de l'hygiène publique, de la stabilité macroéconomique et des transports. Cette nouvelle contribution porte le montant total de l’aide fournie par la Commission européenne pour lutter contre l’épidémie d’Ebola à 869 millions d’euros, dont 660 millions sous forme de fonds de développement visant à soutenir les plans de redressement des trois pays concernés[1].

«Le péril n'est pas écarté tant que nous ne serons pas parvenus à zéro cas d'Ebola», a déclaré M. Christos Stylianides en annonçant la mesure.«Avec quelques nouveaux cas au Liberia, nous restons fortement mobilisés et notre détermination à éradiquer Ebola est plus forte que jamais. Ce n’est pas le moment de baisser la garde.»

Le commissaire à la coopération internationale et au développement, M. Neven Mimica, s'est exprimé en ces termes: «Il est important de garder à l'esprit que l'épidémie d'Ebola n'a pas seulement eu des conséquences sanitaires pour les pays concernés, mais qu'elle a aussi ravagé leurs économies, éloigné les enfants de l'école et paralysé les échanges commerciaux. C'est pourquoi l'aide que nous apportons soutiendra ces pays dans toute une série de domaines, afin de les aider à mieux affronter les problèmes multiples engendrés par la crise. L'Union européenne est résolument et durablement engagée aux côtés des peuples de Guinée, du Liberia et de Sierra Leone.»

Contexte

La conférence internationale de haut niveau sur le relèvement après Ebola sera organisée sous le haut patronage du secrétaire général des Nations unies, M. Ban Ki-moon, en coopération avec les gouvernements de la Guinée, du Liberia et de la Sierra Leone, et en partenariat avec l’Union européenne, l’Union africaine, la Banque africaine de développement et la Banque mondiale. Le 10 juillet, une conférence des donateurs réunira les représentants de la communauté internationale et les chefs d’État et de gouvernement des trois pays touchés. Elle a pour but de soutenir les pays dans leur processus de redressement et de leur permettre d'acquérir une plus grande résilience face à l’avenir.

Au cours de la conférence de haut niveau, les trois pays touchés par Ebola devraient présenter des mises à jour de leurs plans de redressement, qui donneront lieu à des annonces de contributions de la part de la communauté internationale des donateurs.

Pour plus d’informations:

Fiche d’information sur la réponse de l'UE au virus Ebola:

http://europa.eu/rapid/press-release_MEMO-15-5339_en.htm

[1] Ce montant de 660 millions d’euros en fonds de développement englobe les 450 millions d’euros promis aujourd’hui et 210 millions d’euros annoncés plus tôt cette année.

IP/15/5338

Renseignements au public:


Side Bar