Navigation path

Left navigation

Additional tools

Commission européenne - Communiqué de presse

Alliance européenne pour l’apprentissage: 140 000 postes d’apprentissage seront proposés aux jeunes

Bruxelles, 22 juin 2015

La lutte contre le chômage des jeunes est une priorité absolue pour la Commission européenne. Des apprentissages de qualité aident les jeunes à acquérir les qualifications et les compétences clés nécessaires pour réussir sur le marché du travail. Aujourd’hui, plus de quarante entreprises et autres organisations ont rejoint l’Alliance européenne pour l’apprentissage, coordonnée par la Commission européenne, et se sont engagées à fournir des places d'apprenti plus nombreuses et de meilleure qualité pour les jeunes. Ceux-ci se verront ainsi proposer un total de 140 000 contrats d’apprentissage et possibilités de formation. La Commission européenne est déterminée à renforcer l’offre, la qualité et l’image de l’apprentissage.

Marianne Thyssen, commissaire européenne pour l'emploi, les affaires sociales, les compétences et la mobilité des travailleurs, a déclaré à ce propos: «Je salue les nouveaux partenaires qui rejoignent aujourd'hui l'Alliance européenne pour l'apprentissage. Aider les jeunes européens à accéder à des emplois de qualité fait partie de mes toutes premières priorités. Ensemble, nous créerons de nouvelles opportunités qui permettront aux jeunes d'acquérir les compétences et l’expérience nécessaires sur le marché du travail. J'espère que de nombreuses autres entreprises et organisations suivront cet exemple.»

Les nouvelles déclarations d'engagement ont été signées à Riga lors d'une réunion rassemblant, sous l'égide de la présidence lettone, les ministres chargés de l’enseignement et de la formation professionnels, les partenaires sociaux européens et la Commission. Voici quelques exemples des principales promesses faites par les entreprises:

  • Adecco proposera d'ici à 2017 une formation en milieu professionnel pour 5 000 jeunes, dans l’entreprise principale ou dans l'une des entreprises partenaires;
  • AXA offrira des possibilités d'emploi à 20 000 jeunes d'ici à 2018, dont 10 000 contrats de travail à durée déterminée ou indéterminée et 10 000 conventions d'apprentissage ou de stage rémunéré;
  • BMW développera la formation professionnelle à l’échelle internationale, notamment par un programme sur mesure de formation en alternance permettant de suivre une formation pratique en Allemagne et d'acquérir une qualification en Espagne. BMW accueillera 1 500 nouveaux apprentis chaque année;
  • Safran a l'intention de développer l’apprentissage dans ses filiales européennes et de promouvoir des systèmes internationaux de mobilité. Elle accueillera 2 000 à 3 000 apprentis chaque année;
  • Capita proposera cette année plus de 500 postes d’apprenti destinés aux jeunes. Elle cherchera à faire des émules parmi d'autres grands employeurs, notamment en recrutant et en formant 400 apprentis pour la fonction publique et plus de 600 à l'intention des banques;
  • CSR Europe aidera les entreprises de son réseau à optimiser leurs programmes de stage et d'apprentissage de sorte que 50 000 jeunes pourront bénéficier d’une formation de qualité d’ici la fin de 2017.

Parmi les autres sociétés membres de l'Alliance figurent notamment Bertelsmann, SAICA et Verallia Saint-Gobain.

Les partenaires sociaux européens ont présenté de nouveaux engagements dans les secteurs de la construction, de l’industrie chimique, du commerce et de l’enseignement. Cinq nouvelles promesses émanent de syndicats nationaux d'enseignants et une autre a été signée par un syndicat français dans le secteur de l’énergie. Par ailleurs, d'autres engagements décisifs ont été pris par le gouvernement écossais, l’association européenne des autorités régionales et locales pour l’apprentissage tout au long de la vie et le groupe de réflexion de la fondation Bertelsmann.

Ces nouveaux membres viennent s’ajouter aux entreprises, organisations et pouvoirs publics qui se sont déjà engagés au sein de l’Alliance européenne pour l’apprentissage.


Contexte

L’Alliance européenne pour l’apprentissage a été créée le 2 juillet 2013 à Leipzig (Allemagne) par l'adoption d'une déclaration commune de la présidence de l’UE, de la Commission et des partenaires sociaux européens. Ont suivi une déclaration du Conseil ainsi que des engagements individuels sur les mesures à prendre ensuite pour améliorer la qualité, la quantité et l’offre d’apprentissage dans les pays de l’UE.

Des pouvoirs publics, des chambres de commerce, d’industrie et d’artisanat, des entreprises, des partenaires sociaux, des prestataires d’enseignement et de formation, des régions, des organisations pour la jeunesse et à but non lucratif, des groupes de réflexion ainsi que des instituts de recherche sont réunis au sein de l'Alliance dans l'objectif commun de promouvoir des programmes et initiatives d’apprentissage en Europe.

Aujourd’hui, l’Italie et la République tchèque rejoignent l'Alliance - ce qui porte à 26 le nombre des États membres de l’Union à avoir pris des engagements nationaux -, de même que deux pays de l'AELE, la Norvège et la Suisse, et trois pays candidats à l'adhésion à l'UE, l'Albanie, Monténégro et la Turquie.

Au total, 84 engagements d'entreprises et d’autres partenaires ont été pris depuis 2013.

 

Informations complémentaires

MEMO/15/5241

Site web de la conférence:

Suivez la discussion en ligne sur twitter: #ApprenEU

Alliance européenne pour l’apprentissage

Brochure sur l'Alliance européenne pour l'apprentissage

Liste des nouveaux engagements

Rapport d’enquête en ligne

Brochure disponible sur Drop'pin

Suivez Marianne Thyssen et Social Europe sur twitter

Pour recevoir gratuitement la lettre d’information électronique de la Commission européenne sur l’emploi, les affaires sociales et l’inclusion, inscrivez-vous sur: http://ec.europa.eu/social/e-newsletter










IP/15/5225

Personnes de contact pour la presse

Renseignements au public:


Side Bar