Navigation path

Left navigation

Additional tools

Commission européenne - Communiqué de presse

Journée mondiale sans tabac: l’enquête Eurobaromètre révèle que la consommation de tabac dans l’UE a reculé de 2 points de pourcentage depuis 2012, mais 26 % des Européens continuent de fumer

Bruxelles, 29 mai 2015

À la veille de la Journée mondiale sans tabac le dimanche 31 mai, la Commission publie une enquête Eurobaromètre sur l’attitude des Européens à l’égard du tabac. Celle-ci révèle une tendance à la baisse de la consommation de tabac en Europe. La réduction globale par rapport à 2012 est de 2 points de pourcentage (26 % contre 28 %). La tranche d’âge qui a connu la plus forte baisse (- 4 points de pourcentage) est celle des jeunes âgés de 15 à 24 ans (25 % contre 29 %). La consommation de tabac varie encore considérablement d’un pays à l’autre, les taux les plus bas étant observés en Suède (11 %) et en Finlande (19 %), et les plus élevés en Grèce (38 %) et en Bulgarie (35 %). En ce qui concerne les tentatives d’arrêt du tabac, 59 % des fumeurs, dont 19 % au cours des 12 derniers mois, ont essayé d’arrêter. Quant à la cigarette électronique, 12 % des Européens l’ont testée, contre 7 % en 2012. 67 % d’entre eux ont déclaré qu’ils souhaitaient ainsi réduire ou cesser leur consommation de tabac. Toutefois, seuls 14 % des utilisateurs de la cigarette électronique ont réussi à arrêter de fumer, ce qui montre que cette méthode de sevrage n’est pas particulièrement efficace.

M. Vytenis Andriukaitis, commissaire européen chargé de la santé et de la sécurité alimentaire, attire l’attention sur un chiffre, à savoir l’âge moyen auquel les Européens commencent à fumer, qui reste inchangé à 17,6 ans. À ce sujet, M. Andriukaitis a déclaré: «Les chiffres révèlent que la lutte contre le tabac n’est pas terminée, notamment auprès des jeunes. Il est inacceptable que la cigarette continue d’attirer les adolescents européens. La directive sur les produits du tabac vise essentiellement à garantir que ces produits dangereux ne présentent pas un attrait excessif auprès des jeunes. C’est pourquoi elle interdit les arômes qui masquent le goût âpre du tabac ainsi que les paquets fins et ceux contenant moins de 20 cigarettes, et qu’elle exige l’apposition d’avertissements relatifs à la santé sous forme d’images et de texte couvrant 65 % de l’emballage.»

 Cigarette électronique

L’enquête Eurobaromètre révèle quelques chiffres intéressants sur la cigarette électronique, un produit relativement nouveau. Alors que 12 % des Européens ont testé l’e-cigarette, ils sont actuellement 2 % à l’utiliser. Ces chiffres ont sensiblement augmenté depuis 2012 (où ils se situaient respectivement à 7 % et 1 %). En Europe, les jeunes sont plus enclins à y goûter (13 % des 15-24 ans contre 3 % des plus de 55 ans). Si les Européens passent le plus souvent à la cigarette électronique pour réduire ou arrêter leur consommation de tabac (67 %), pas plus de 21 % des fumeurs ont réussi à refréner leur consommation grâce à ce produit et seuls 14 % ont pu arrêter complètement.

 Exposition à la fumée de tabac

L’exposition à la fumée de tabac dans les bars et les restaurants continue de diminuer. Seuls 12 % ont affirmé avoir été exposés à la fumée de tabac dans des établissements de restauration au cours de l’année écoulée (alors qu’ils étaient 14 % en 2012) et 25 % dans des débits de boissons (contre 28 % en 2012). En outre, 73 % des travailleurs en Europe ne sont que rarement, voire jamais exposés à la fumée à l’intérieur des bâtiments sur leur lieu de travail.

 Perception par le public

La majorité des Européens est favorable à des mesures strictes sur le tabac et les cigarettes électroniques. À titre d’exemple, 70 % sont en faveur de l’amélioration de la traçabilité des produits du tabac en vue de réduire le commerce illicite (le thème de la Journée mondiale sans tabac de cette année), même si les produits deviennent plus coûteux. En ce qui concerne le danger perçu, les taux de nicotine ou de goudron sont considérés comme les meilleurs indicateurs du niveau de nocivité (32 %), suivis par les additifs (12 %). S’agissant de la cigarette électronique, le pourcentage de personnes interrogées qui la considèrent comme nocive a augmenté, passant de 27 % à 52 % en deux ans seulement.

 Publicité

Quatre personnes interrogées sur dix ont vu des publicités ou des promotions pour le tabac au cours des 12 derniers mois, en particulier dans des points de vente (39 %) et sur des panneaux d’affichage ou des affiches dans les espaces publics (30 %).

 Méthodologie de l’Eurobaromètre

L’enquête Eurobaromètre sur l’attitude des Européens à l’égard du tabac a été réalisée par le réseau TNS Opinion & Social network dans les 28 États membres de l’UE entre le 29 novembre et le 8 décembre 2014. À cet effet, des entretiens en face à face ont été menés auprès de 28 000 personnes appartenant à différents groupes sociaux et démographiques.

 Contexte

Le tabac, qui entraîne chaque année la mort de quelque 700 000 personnes, est la première cause de décès évitable dans l’UE. L’UE mène une politique globale de lutte antitabac, dans laquelle s’inscrivent notamment la législation relative à la publicité et le parrainage en faveur du tabac ainsi qu’aux produits du tabac, le soutien aux États membres et les campagnes de sensibilisation, telles que la campagne actuelle de la Commission européenne, intitulée «Les ex-fumeurs, rien ne les arrête».

Le 3 avril 2014, l’UE a adopté la directive sur les produits du tabac (2014/40/UE), qui prévoit des règles en matière de fabrication, de présentation et de vente des produits du tabac et des produits connexes qui seront applicables dans les États membres à partir de mai 2016. Elle concerne notamment les cigarettes, le tabac à rouler, le tabac à pipe, les cigares, les cigarillos, les produits du tabac sans combustion, les cigarettes électroniques et les produits à fumer à base de plantes.

Ladite directive prévoit notamment l’interdiction des arômes caractérisants, l’apposition d’avertissements sanitaires combinés (image et texte) recouvrant 65 % de la face avant et arrière des paquets de cigarettes et de tabac à rouler, l’interdiction de tout élément publicitaire ou trompeur sur les produits du tabac, ainsi qu’un système européen d’identification et de traçabilité pour lutter contre le commerce illicite des produits du tabac.

 Pour de plus amples informations:

Voir l'infographie: http://ec.europa.eu/health/tobacco/docs/2015_infograph_fr.pdf

La politique de l’UE en matière de tabac: http://ec.europa.eu/health/tobacco/policy/index_fr.htm

Enquêtes Eurobaromètre actuelles et précédentes sur le tabac: http://ec.europa.eu/health/tobacco/eurobarometers/index_en.htm

Directive sur les produits du tabac: http://ec.europa.eu/health/tobacco/products/index_fr.htm

Plan indicatif de mise en œuvre de la directive sur les produits du tabac: http://ec.europa.eu/health/tobacco/docs/implementation_plan_en.pdf

IP/15/5028

Personnes de contact pour la presse

Renseignements au public:


Side Bar