Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE ES IT SV CS BG RO GA HR

Commission européenne - Communiqué de presse

24 nouveaux programmes de développement rural adoptés pour stimuler le secteur agricole européen et dynamiser nos campagnes

Bruxelles, 26 mai 2015

La Commission européenne a approuvé aujourd’hui 24 programmes de développement rural supplémentaires visant à améliorer la compétitivité du secteur agricole de l’Union, à préserver les campagnes et le climat, et à renforcer le tissu économique et social des communautés rurales pour la période allant jusqu'en 2020. Les programmes adoptés aujourd’hui devraient permettre de créer plus de 40 000 emplois dans les zones rurales et environ 700 000 places de formation. L'objectif est d'encourager l’innovation, le transfert de connaissances, des pratiques agricoles plus durables et une meilleure compétitivité des entreprises rurales. Le financement bénéficiera de 27 milliards d’euros provenant du budget de l’Union ainsi que d'un financement public au niveau national/régional et/ou de fonds privés.

Parmi les actions prioritaires des programmes régionaux et nationaux adoptés figurent la modernisation des exploitations agricoles, l’aide aux jeunes agriculteurs, la gestion durable des terres et l’amélioration des infrastructures à haut débit. Les États membres concernés sont la Bulgarie, la Croatie, la République tchèque, l’Allemagne, l’Irlande, l’Italie, la Roumanie, l’Espagne, la Suède et le Royaume-Uni.

Phil Hogan, commissaire européen chargé de l’agriculture et du développement rural, s'est félicité des décisions d'aujourd'hui en ces termes: «L’un des points forts de notre stratégie de développement rural est qu'elle établit des priorités essentielles mais qu'il appartient à chaque État membre ou région de concevoir des programmes adaptés à sa situation. Les programmes adoptés aujourd’hui offrent des financements pour une série de projets dynamiques qui vont de la modernisation de l’agriculture et de l'encouragement au renouvellement des générations en Croatie et en Roumanie au déploiement du haut débit dans les zones à faible densité de population en Émilie-Romagne et au soutien à l’agriculture biologique en Suède ou encore au renforcement d'une gestion des terres respectueuse de l’environnement sur 1 million d’hectares de terres agricoles en Irlande. La consolidation de la base de connaissances de notre secteur agricole est un aspect important des programmes de développement rural. Je suis heureux de constater que presque tous les programmes présentés aujourd’hui permettront de soutenir des projets innovants dans le cadre du partenariat européen pour l’innovation».


Contexte

Le soutien au développement rural est ce que l'on appelle le deuxième pilier de la politique agricole commune. L'Union européenne met ainsi à la disposition des États membres une enveloppe financière, qui est gérée au niveau national ou régional dans le cadre de programmes pluriannuels faisant l'objet d'un cofinancement.Au total, 118 programmes sont prévus dans l'ensemble des 28 États membres. Le financement de l'UE s'élève à 99,6 milliards d'euros pour la période 2014-2020 au titre du Fonds européen agricole pour le développement rural (Feader) et est complété par des fonds nationaux, régionaux et privés. Les adoptions d'aujourd’hui portent le nombre de programmes de développement rural approuvés à 51, pour un montant total supérieur à 62 milliards d'euros (soit 62,4 % du budget).Le nouveau règlement sur le développement rural pour la période 2014-2020 fixe six priorités d'ordre économique, environnemental et social, et les programmes contiennent des objectifs clairs qui précisent les résultats à atteindre.En outre, afin de mieux coordonner les actions et d'optimiser les synergies avec les autres Fonds structurels et d'investissement européens (Fonds ESI), un accord de partenariat conclu avec chaque État membre met en avant sa stratégie générale en matière d'investissements structurels financés par l'Union.

 

Les 24 programmes de développement rural approuvés aujourd’hui et le niveau de financement de l’UE au titre du Feader * (en millions d’euros)

Programme

Financement de l’UE en millions EUR

Pourcentage

du total Feader

Bulgarie

2 366,7

2,38 %

Croatie

2 026,2

2,04 %

République tchèque

2 305,7

2,32 %

Allemagne - Bade-Wurtemberg

709,6

0,71 %

Allemagne - Berlin et Brandebourg

1 050,7

1,06 %

Allemagne - Basse-Saxe et Brême

1 119,9

1,13 %

Allemagne - Rhénanie-Palatinat

299,8

0,30 %

Allemagne - Sarre

33,6

0,03 %

Allemagne - Schleswig-Holstein

419,5

0,42 %

Allemagne - Thuringe

679,7

0,68 %

Irlande

2 190,6

2,20 %

Italie - réseau rural national

59,7

0,06 %

Italie - Bolzano

158,0

0,16 %

Italie - Émilie-Romagne

513,0

0,52 %

Italie - Toscane

414,7

0,42 %

Italie - Vénétie

510,7

0,51 %

Roumanie

8 128,0

8,18 %

Espagne — Programme national

237,8

0,24 %

Espagne - Aragon

467,0

0,47 %

Espagne - La Rioja

70,0

0,07 %

Espagne - Pays basque

87,1

0,09 %

Suède

1 763,6

1,78 %

Royaume-Uni - Écosse

844,7

0,85 %

Royaume-Uni – Pays de Galles

655,8

0,66 %

* Fonds européen agricole pour le développement rural

IP/15/5025

Personnes de contact pour la presse

Renseignements au public:


Side Bar