Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE

Commission européenne - Communiqué de presse

Le président de la Commission, Jean-Claude Juncker, s'entretient avec des scientifiques de renommée mondiale, évoque le rôle de la science dans la compétitivité et annonce un nouveau mécanisme de consultation scientifique

Bruxelles, 13 mai 2015

Le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker reçoit aujourd’hui, pour un déjeuner de travail, un groupe d’éminents chercheurs récompensés au niveau international: Sir Paul Nurse, Jules Hoffmann, Serge Haroche, László Lovász, Jean Tirole et Edvard Ingjald Moser. Seront également présents le vice-président de la Commission responsable de l’emploi, de la croissance, de l’investissement et de la compétitivité, Jyrki Katainen, et le commissaire en charge de la recherche, de la science et de l'innovation, Carlos Moedas.

 Les discussions porteront essentiellement sur les moyens à mettre en œuvre pour maintenir l’Europe dans sa position de centre d’excellence scientifique, stimuler les idées innovantes qui apparaissent sur le marché et veiller à ce que les politiques de l’UE bénéficient des meilleurs avis scientifiques.

 «C'est notamment la soif de la découverte qui a fait sortir l'humanité de l'âge de pierre», a déclaré le président Juncker.«Le monde a évolué mais, pour que notre société puisse continuer de progresser et notre économie de se développer, nous devons mettre toute notre ambition au service de la connaissance, du progrès et de l'innovation. Pour atteindre cet objectif, un seul cerveau, aussi génial soit-il, ne suffit pas toujours. La recherche et linnovation ont besoin de sources de financement et d'investissements supplémentaires. Le plan dinvestissement pour lEurope jouera à ce titre un rôle fondamental. Investir dans la recherche est une priorité pour lEurope. Nous entamons la dernière ligne droite des négociations avec le Parlement européen et le Conseil qui aboutiront à la mise en service du Fonds européen pour les investissements stratégiques. Je n'ignore pas que la communauté scientifique en appréhende les effets potentiels à court terme sur la recherche fondamentale et je travaille activement avec les colégislateurs pour faire en sorte qu'ils soient réduits au minimum.»

La réunion sera également l’occasion de discuter de la meilleure manière d’institutionnaliser le recours à des conseillers scientifiques indépendants au sein de la Commission européenne. Lorsque le mandat du conseiller scientifique principal a pris fin avec celui de la précédente Commission, le président Juncker a chargé le commissaire Moedas de réfléchir aux différentes options possibles pour faire bénéficier la Commission des meilleurs avis scientifiques, en complément de ceux que lui procurent déjà ses services internes et les experts externes. Puisque l’expérience au niveau international montre qu’il n’existe pas de modèle unique pour la fourniture de ces avis scientifiques, l’objectif général est de faire en sorte que cette prestation:

  • soit dégagée des intérêts politiques ou institutionnels;
  • s'appuie sur un ensemble de données probantes et d'observations issues de différentes disciplines et approches;
  • soit transparente.

 Dans cette optique, le président de la Commission a approuvé ce matin une recommandation du commissaire Moedas visant à mettre en place un mécanisme permettant de disposer, en temps utile, d'avis scientifiques indépendants de qualité. Le futur mécanisme s’appuiera sur la vaste panoplie d’expertises scientifiques disponibles en Europe, en établissant des contacts étroits avec des universités et d’autres organismes au niveau national, le tout étant coordonné par un groupe de scientifiques indépendants de haut niveau. M. Moedas a été chargé de mettre en œuvre ce nouvel arrangement dans les mois à venir, en collaboration avec d’autres membres de la Commission et en exploitant au mieux la bonne coopération entre les services de la Commission (pour plus de détails, voir pièce jointe en bas de page).

 Le commissaire Moedas a déclaréà ce propos: «Le nouveau modèle pour la fourniture d'avis scientifiques indépendants, combiné aux propositions attendues sur l'amélioration de la réglementation, contribuera aux efforts continus que fournit la Commission en vue d'élaborer les meilleures politiques possibles fondées sur des données probantes. La Commission européenne va ainsi franchir une étape importante, montrant qu'elle est capable, par une action efficace, de répondre aux besoins des citoyens et de relever les principaux défis de société auxquels lEurope est confrontée.»

IP/15/4970

Personnes de contact pour la presse

Renseignements au public:


Side Bar