Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE IT BG RO

Commission européenne - Communiqué de presse

Fonds de solidarité de l'UE: 66,5 millions d'euros alloués à la Bulgarie, à l'Italie et à la Roumanie après les graves inondations qui ont touché ces pays

Bruxelles, 09 avril 2015

La Commission a accordé aujourd'hui à la Bulgarie, à l'Italie et à la Roumanie une aide d’un montant de 66,5 millions d’euros, financée par le Fonds de solidarité de l’Union européenne, à la suite de trois catastrophes naturelles survenues en 2014.

Cette aide — 1,98 million d’euros pour la Bulgarie, 56 millions d’euros pour l’Italie et près de 8,5 millions d’euros pour la Roumanie — vise à couvrir une partie des dépenses urgentes induites par les actions de remise en état à la suite des inondations qui se sont produites dans ces pays. Elle contribuera en particulier à rétablir les infrastructures et services essentiels, à rembourser le coût des actions urgentes et de sauvetage et à couvrir certains des coûts de nettoyage dans les régions sinistrées.

La commissaire chargée de la politique régionale, Mme Corina Crețu, a déclaré à ce propos: «Le Fonds de solidarité de l'Union européenne constitue l'un des symboles de solidarité les plus forts qui soient dans ces périodes difficiles. Dans de nombreux cas, le concours financier proposé dans la décision prise aujourd’hui aidera certaines des régions les moins développées d’Europe à se relever; il témoigne de la solidarité de l’Union européenne avec les 130 000 personnes touchées, qui ont besoin de remédier aux conséquences de ces inondations catastrophiques.»

Un grand nombre des programmes cofinancés par les Fonds structurels et d’investissement européens pour 2014-2020 visent à investir dans la prévention des inondations et dans l’atténuation des effets du changement climatique, répondant ainsi à un besoin permanent.


Contexte

Italie - En octobre et novembre 2014, cinq régions d’Italie (Émilie-Romagne, Ligurie, Lombardie, Piémont, Toscane) ont subi de graves intempéries à répétition, marquées par de fortes pluies qui ont provoqué des inondations, des coulées de boue et des glissements de terrain. En février 2015, les autorités italiennes ont sollicité l’aide financière du Fonds de solidarité. Le rapport qu'elles ont présenté rend compte en détail de l'ampleur des dégâts, en particulier en Ligurie, où les rivières sont sorties de leur lit, les ponts et les routes ont été inondés et où des dommages considérables ont été causés aux secteurs de l’économie et de la production dans de nombreuses villes, comme à Gênes. Au total, la catastrophe a fait 11 morts, et 3 000 personnes ont dû être évacuées.

Roumanie - En mai 2014, la Roumanie a subi de nombreuses inondations qui ont endommagé des infrastructures de transport, d'approvisionnement en eau et en énergie et de communication, des maisons et des exploitations agricoles. La Serbie, pays voisin frappé par la même catastrophe, a déjà obtenu une aide de solidarité de l'UE. Ces inondations ont touché 30 des 42 comtés roumains, entraînant l’évacuation de la population locale et causant de graves pertes dans différents secteurs économiques. De nombreux agriculteurs ont subi des pertes de récoltes et de bétail (par noyade), tandis que des chemins d'exploitation forestière ont été détruits par la rupture de barrages. Un grand nombre d'écoles, d'hôpitaux, de bâtiments publics et de biens culturels ont été inondés.

Plus tard, la même année, durant les mois de juillet et d’août, de fortes précipitations, des inondations et des glissements de terrain ont frappé plus de 126 000 habitants répartis dans cinq comtés de la région roumaine Sud-Vest Oltenia. D'après la demande d’aide, plus de 2 300 habitations, 20 écoles, 9 jardins d’enfants, 11 églises, des digues, des barrages, des routes, des ponts, des stations d’épuration de l’eau et des réseaux d’égouts ont été endommagés. De nombreux agriculteurs ont subi d’énormes pertes de production.

Bulgarie - La région de Severozapaden, qui figure parmi les régions les moins développées de l’UE, a également beaucoup souffert des inondations durant l’été 2014. Dans leur demande, les autorités indiquent que les dégâts sont majoritairement concentrés dans la ville de Mizia et dans le village de Krushovitsa. Sept cents maisons et bâtiments publics ont été inondés, ainsi que des routes principales et des exploitations agricoles. Le 2 août, le maire de Mizia a déclaré l’état d’urgence et fait évacuer plus de 800 personnes. De graves dégâts ont été causés aux infrastructures de transport et d'approvisionnement en énergie et en eau, ainsi qu’à des bâtiments publics, à des éléments du patrimoine culturel et à des zones naturelles protégées.

Le Fonds européen de solidarité

La dotation annuelle totale du Fonds de solidarité pour 2015 s’élève à 541,2 millions d’euros. Si l'on y ajoute le reliquat de la dotation de l’année précédente, le montant total du Fonds de solidarité disponible pour l’année 2015 se monte à plus de 895 millions d’euros.

La contribution financière du Fonds est calculée sur la base du montant total des dommages directs résultant d’une catastrophe. Cette aide financière ne peut être utilisée que pour les actions urgentes de première nécessité et de remise en état (définies à l’article 3 du règlement du Fonds de solidarité de l'UE).

Le Fonds de solidarité de l’Union européenne a été créé pour aider les États membres et les pays candidats à l’adhésion à l'UE en leur apportant un soutien financier après une catastrophe naturelle majeure. Le Fonds a été mis en place à la suite des graves inondations qui ont touché l’Europe centrale au cours de l’été 2002.

Entrée en vigueur le 28 juin 2014, la version révisée du règlement relatif au Fonds de solidarité de l’Union européenne simplifie les règles existantes de manière à ce que l’aide puisse être payée plus rapidement qu’auparavant.


Pour de plus amples informations:

Les décisions: Fonds de solidarité de l'UE

Réforme du Fonds de solidarité de l’Union européenne: Communiqué de presse et MEMO/13/723 (en anglais)

Twitter: @EU_Regional @CorinaCretuEU #EUSF

IP/15/4746

Personnes de contact pour la presse

Renseignements au public:


Side Bar