Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE

Commission européenne - Communiqué de presse

L'UE lance avec succès deux satellites Galileo

Bruxelles, 28 mars 2015

Deux nouveaux satellites viennent d'être mis en orbite dans le cadre de Galileo, le programme européen de navigation par satellite. Le lanceur a décollé de la base spatiale européenne de Kourou, en Guyane française, le 27 mars à 22h46 HEC. Les signaux reçus attestent que les satellites ont été positionnés comme prévu.

Mme Elżbieta Bieńkowska, commissaire pour le marché intérieur, l'industrie, l'entrepreneuriat et les PME, a commenté cet événement: «Avec le lancement réussi de deux satellites Galileo, nous avons franchi une étape supplémentaire pour doter l'Europe d'un système mondial de navigation par satellite. Nous venons de démontrer une fois de plus que l’Europe possède le savoir-faire le plus avancé, la technologie de pointe, ainsi que la vision et la détermination indispensables pour accomplir de grandes choses. Galileo offrira bientôt des possibilités immenses, qu'il s'agisse de faire bénéficier les véhicules routiers d'un service de navigation par satellite embarqué de nouvelle génération, ou de permettre aux garde-côtes de déployer un dispositif performant de recherche et sauvetage.»


Le prochain lancement de satellites Galileo est prévu pour septembre 2015. L’objectif de la Commission est de faire en sorte que les premiers services Galileo soient disponibles dès 2016, et l’ensemble des services d’ici 2020.

Grâce aux autres lancements prévus, la disponibilité et la couverture des signaux Galileo s'amélioreront, ce dont la population profitera de plus en plus.

Contexte

Les services de navigation par satellite sont devenus indispensables dans notre vie quotidienne.

Galileo est le nom du programme de l'Union européenne visant à créer un système mondial de navigation par satellite sous le contrôle des autorités civiles européennes. Les signaux émis par Galileo permettront aux utilisateurs de connaître leur position exacte avec une précision incomparable.

Tout en étant autonome, Galileo sera compatible avec des systèmes similaires existants et sera interopérable avec eux pour certains de ses services.

L'amélioration des informations relatives au positionnement et au temps obtenue grâce à Galileo aura des retombées positives pour de nombreux services et utilisateurs en Europe. Des produits tels les dispositifs de navigation embarqués dans les véhicules automobiles ou les téléphones portables bénéficieront de la précision accrue apportée par Galileo. Les données de navigation par satellite fournies par Galileo seront aussi utiles à des services essentiels, par exemple en rendant les systèmes de transport routier et ferroviaire plus sûrs et en améliorant notre capacité de réaction aux situations d’urgence.

En offrant notamment une fonction de recherche et sauvetage dotée d'une couverture mondiale, Galileo sera le premier système au monde à intégrer la localisation quasiment en temps réel des appels de détresse, ce qui contribuera à sauver des vies et à réduire l'exposition au risque des équipes de sauvetage.

Déjà actuellement, nous bénéficions des avantages du système européen de navigation par recouvrement géostationnaire (EGNOS), qui contribue à améliorer les performances des systèmes mondiaux existants de navigation par satellite.

En créant et en exploitant le programme Galileo, l'Union européenne investit dans un secteur de première importance pour l’économie de l’Europe. Galileo joue, en effet, un rôle de catalyseur du financement de la recherche et du développement au profit des entreprises de haute technologie, et favorise la création d’emplois hautement qualifiés. Aujourd’hui, plus de 50 000 emplois très qualifiés en Europe sont liés au secteur de la navigation par satellite, et plus de 300 entreprises européennes participent au développement d'applications de navigation par satellite dans les domaines des transports, de la topographie de précision, des services fondés sur la localisation, de l'agriculture et des services d’urgence. 

À mesure que des satellites supplémentaires vont être lancés, les services offerts par Galileo profiteront de plus en plus à la population. Galileo disposera de son réseau complet de 30 satellites et des stations au sol nécessaires à son fonctionnement d'ici à 2020.

 Pour de plus amples informations, voir:

MEMO/15/4711 FAQ concernant Galileo, le programme de navigation par satellite de l'UE

Galileo sur Europa


Contacts:Lucia CAUDET +32 460 756 182



IP/15/4717

Personnes de contact pour la presse

Renseignements au public:


Side Bar