Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE

Commission européenne - Communiqué de presse

La Commission dresse l'inventaire des principaux défis qu'il reste à relever en matière d’égalité entre les sexes

Bruxelles, 05 mars 2015

À la veille de la Journée internationale de la femme (8 mars), la Commission européenne réaffirme sa volonté de lutter contre les inégalités entre hommes et femmes dans l’ensemble de l’UE. Selon les dernières statistiques publiées aujourd’hui par Eurobaromètre, une large majorité des citoyens (76 %) estime que l’Union européenne doit faire de la lutte contre les inégalités entre les sexes une de ses priorités. Pour une nouvelle année consécutive, les données Eurostat les plus récentes montrent que l'écart des rémunérations entre les hommes et les femmes ne se rétrécit pas - le salaire horaire des femmes demeure inférieur de 16,4 % en moyenne à celui des hommes. Si des progrès ont été accomplis, il reste du travail à faire en matière d’égalité hommes-femmes, d'après le rapport annuel de la Commission sur l’égalité entre les femmes et les hommes, également publié aujourd’hui.

«L’Europe ne peut pas se permettre de ne pas exploiter pleinement le potentiel qu'offre la moitié de sa population. Si l’égalité des chances entre les femmes et les hommes est plus que jamais en train de devenir une réalité, il reste un long chemin à parcourir. En Europe, quand un homme gagne un euro, une femme ne gagne encore que 84 centimes. Les femmes sont toujours sous-représentées dans les postes de direction, aussi bien dans les entreprises que dans la vie politique. Et plus dramatique encore, une femme sur trois subit des violences physiques et sexuelles. Cela n'est pas acceptable. Je suis déterminée à relever ces défis et à obtenir des résultats tangibles.» a déclaré Vĕra JOUROVÁ, commissaire européenne pour la justice, les consommateurs et l’égalité des genres. Pour la première fois, l’égalité entre hommes et femmes figure expressément dans le titre d’un commissaire européen, ce qui est le signe de la volonté réaffirmée de la Commission.

Les principales conclusions de l'enquête d’Eurobaromètre sont les suivantes:

  • Plus de neuf Européens sur dix (91 %) pensent que la lutte contre les inégalités entre les sexes est nécessaire pour rendre la société plus juste. Ils estiment également, dans une proportion similaire (89 %), que l’égalité entre les hommes et les femmes contribuera à rendre les femmes plus indépendantes sur le plan économique.
  • La violence faite aux femmes (en particulier les violences sexuelles), ainsi que l’écart de rémunération entre hommes et femmes sont les deux problèmes auxquels l’Union européenne devrait s'attaquer de toute urgence, selon respectivement 59 % et 53 % des Européens.

Le rapport de 2014 sur l’égalité entre les femmes et les hommes montre que, si les écarts entre les sexes se sont réduits au cours des dernières décennies, les inégalités au sein des États membres et entre eux se sont globalement amplifiées et des problèmes subsistent dans des domaines cruciaux:

  • Pour chaque heure travaillée, une femme gagne en moyenne 16,4 % de moins qu'un homme. La différence est supérieure à 20 % en République tchèque, en Autriche, en Estonie et en Allemagne. La suppression des écarts de rémunération et de pension entre les femmes et les hommes est d'une lenteur décourageante. L'écart entre les pensions a atteint 39 %. Les emplois pour les femmes tendent encore à se concentrer dans les secteurs les moins rémunérateurs.
  • Le nombre de cas de violences sexistes demeure alarmant. Un tiers des femmes dans l’UE témoigne avoir subi des violences physiques et sexuelles. Davantage de données chiffrées sont disponibles dans La violence à l'égard des femmes: une enquête à l'échelle de l'Union européenne, publiée par l’Agence des droits fondamentaux de l’Union européenne
  • Les écarts entre hommes et femmes en matière d’emploi et de participation aux prises de décision se sont atténués au cours des dernières années, mais les femmes ne représentent toujours que moins d’un quart des membres des conseils d'administration des sociétés, alors qu'elles constituent près la moitié de la population active (46 %). En outre, la progression de l'égalité entre les sexes varie sensiblement d’un État membre à l’autre, et ne s'est pas étendue à tous les groupes. L'absence de mesures favorisant l’équilibre entre vie professionnelle et vie privée limite l'accès des femmes à l’emploi et par conséquent le potentiel de croissance économique.
  • Alors que les diplômés de l’enseignement supérieur sont en grande majorité des femmes (plus de 60 %), celles-ci sont nettement sous-représentées dans les études et les carrières «STEM»[1], dans la recherche, ainsi que dans les postes à responsabilités à tous les niveaux du système d’éducation, y compris dans l’enseignement supérieur.

L’année passée, l'Union européenne a pris des mesures pour faire progresser l’égalité des sexes.

Plus particulièrement, en 2014, l’Union européenne:

  • a émis des recommandations par payset fait usage des possibilités de cofinancement offertes par les Fonds structurels et d’investissement européens en vue de promouvoir l’emploi des femmes, les investissements dans des structures d’accueil et d’éducation de la petite enfance, des services de soins de longue durée accessibles et la réduction des mesures fiscales qui dissuadent les femmes de travailler. (voir le Rapport 2014 sur l’égalité entre les femmes et les hommes, chapitre 1);
  • a apporté son soutien à des actions spécifiques, telles que des campagnes nationales contre les violences sexistes et des projets de terrain menés par des organisations non gouvernementales (voir le Rapport 2014 sur l’égalité entre les femmes et les hommes, chapitre 4).
  • Au cours des dernières années, l’Union européenne a adopté des dispositions législatives et des mesures concrètes en matière de droits des victimes (voir MEMO/15/4465 et IP/15/3045) afin de soustraire les femmes et les jeunes filles à la violence à caractère sexiste.

Prochaines étapes

La Commission continuera d'œuvrer avec les États membres, les ONG et les parties concernées pour faire avancer l’égalité entre les femmes et les hommes à tous les niveaux, renforcer et consolider les progrès accomplis par le passé et relever les nouveaux défis à venir. La priorité sera d'achever ce qui n'est encore que partiellement réalisé, à savoir combler les écarts en matière de rémunération, d’emploi, de pensions et de prise de décision, et éradiquer la violence à caractère sexiste.

La présidence lettone présentera des conclusions du Conseil sur l'écart de niveau de pension entre femmes et hommes, qui contribueront à l’élaboration d’une réponse politique à cette question. Des propositions législatives, telles que la directive relative à la présence des femmes dans les conseils des sociétés, doivent à présent être approuvées par les ministres des États membres réunis au sein du Conseil, ainsi que par le Parlement européen, pour acquérir force de loi. Les États membres notifieront également les mesures prises pour améliorer la transparence salariale. Cela fait suite à la recommandation de la Commission sur la transparence des salaires, qui fournit pour la première fois aux États membres une «boîte à outils» de mesures pour remédier à ce problème.

Pour de plus amples informations

Référence croisée avec Eurostat IP: http://ec.europa.eu/eurostat

Fiche d’information — Eurobaromètre sur l’égalité entre hommes et femmes: http://ec.europa.eu/public_opinion/archives/eb_special_439_420_en.htm#428

Rapport annuel sur l’égalité entre les femmes et les hommes pour 2014: http://ec.europa.eu/justice/gender-equality/document/index_en.htm#h2-2

MEMO/15/4563

Égalité des sexes: http://ec.europa.eu/justice/gender-equality/

Commission européenne – Écart de rémunération entre hommes et femmes:

http://ec.europa.eu/justice/gender-equality/gender-pay-gap/index_fr.htm

Page web de Mme Věra Jourová, commissaire européenne pour la justice: http://ec.europa.eu/commission/2014-2019/jourova_en

Suivez la commissaire sur Twitter: @VeraJourova

Suivez la politique de l'UE en matière de justice sur Twitter: @EU_Justice

Annexe

Tableau 1: Taux d'emploi des femmes et des hommes et écarts de rémunération et de pension entre les femmes et les hommes dans l’Union européenne

Tableau 2: Pourcentage de femmes au sein des gouvernements, des parlements nationaux et des conseils d’administration des plus grandes sociétés cotées en bourse dans l’Union européenne

Figure 3: Representation of women and men on the boards of large listed companies in the EU, October 2014



[1]Science, technologie, ingénierie et mathématiques. Les deux domaines d’études plus larges regroupés ici sont «Sciences, mathématiques et informatique» et «Ingénierie, industrie manufacturière et construction».

IP/15/4552

Renseignements au public:


Side Bar