Navigation path

Left navigation

Additional tools

Commission européenne - Communiqué de presse

Vers une nouvelle politique européenne de voisinage: l'UE lance une consultation sur l'avenir de ses relations avec les pays voisins.

Bruxelles, 04 mars 2015

Mme Federica Mogherini, haute représentante de l'Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité/vice-présidente de la Commission, et M. Johannes Hahn, commissaire chargé de la politique européenne de voisinage et des négociations d'élargissement, lancent aujourd'hui une consultation sur l'avenir de la politique européenne de voisinage (PEV). Le dernier réexamen de la PEV remonte à 2011. Compte tenu des changements importants qu'ont connus les pays du voisinage depuis lors, il est à présent essentiel de procéder à un réexamen approfondi des principes sur lesquels repose cette politique, ainsi que de sa portée et de la manière dont ses instruments sont utilisés.

«Il est dans l'intérêt vital de l'UE d'établir de puissants partenariats avec ses voisins. L'évolution récente de la situation régionale a eu pour effet d'amplifier les défis qui se posent à nous tous, qu'il s'agisse de pressions économiques, de migrations clandestines ou de menaces pour notre sécurité. Nous avons besoin d'une politique forte pour être à même de résoudre ces problèmes. Nous avons également besoin de mieux comprendre les différents intérêts, aspirations et valeurs de nos partenaires. C'est l'objectif qui doit être assigné à ce réexamen si nous entendons nouer de solides relations politiques avec nos voisins», a déclaré Mme Mogherini.

«L'UE a tout intérêt à favoriser la paix, la stabilité et la prospérité à ses frontières. Le réexamen nous aidera à travailler plus efficacement en vue d'atteindre ces objectifs. Je veux un partenariat qui soit davantage d'égal à égal, un partenariat qui porte ses fruits», a ajouté M. Hahn.

Le but est de mener des consultations aussi larges que possible, tant auprès des partenaires dans les pays voisins qu'auprès des parties concernées dans l’ensemble de l’UE, et ce jusqu'à la fin du mois de juin. Après cette consultation, une communication contenant des propositions relatives à l'orientation future de la PEV sera présentée à l’automne.

Quatre priorités sont à l'ordre du jour de cette consultation: différenciation, orientation, flexibilité et appropriation-visibilité. Cinq domaines dans lesquels les deux parties ont des intérêts en commun ont d'ores et déjà été recensés. Il s'agit du commerce et du développement économique, de la connectivité, de la sécurité, de la gouvernance et du tandem migration-mobilité.

Contexte de la consultation:

Le président Juncker a indiqué que la PEV ferait l’objet d’un réexamen au cours de la première année du mandat de la nouvelle Commission. Afin d'établir un cadre en vue du débat, un document de consultation conjoint a été adopté le 4 mars 2015 par la Commission européenne et la haute représentante. Celui-ci expose quelques constatations préliminaires relatives aux enseignements tirés de la mise en œuvre de la PEV jusqu'à aujourd'hui, ainsi qu'une série de questions essentielles à examiner avec les partenaires et les acteurs concernés.

Informations générales sur la PEV:

L'article 8, paragraphe 1, du traité sur l'Union européenne dispose que «[l]'Union développe avec les pays de son voisinage des relations privilégiées, en vue d'établir un espace de prospérité et de bon voisinage, fondé sur les valeurs de l'Union et caractérisé par des relations étroites et pacifiques reposant sur la coopération».

La PEV a été conçue en 2003 dans l'optique de permettre à l'UE de développer des relations plus étroites avec les pays voisins. Elle englobe, au sud: l'Algérie, l'Égypte, Israël, la Jordanie, le Liban, la Libye, le Maroc, la Palestine, la Syrie et la Tunisie; et à l'est: l'Arménie, l'Azerbaïdjan, la Biélorussie, la Géorgie, la Moldavie et l'Ukraine.

L'objectif de la PEV, telle que révisée en 2011 au lendemain des événements qui ont secoué le monde arabe, est de soutenir les partenaires qui engagent des réformes en faveur de la démocratie, de la primauté du droit et des droits de l'homme, de contribuer à leur développement économique inclusif et de promouvoir un partenariat avec les sociétés parallèlement aux relations avec les gouvernements. La PEV renouvelée vise à renforcer la coopération dans les sphères politique et sécuritaire, à soutenir le développement économique et social, ainsi que la création de croissance et d'emplois, à encourager les échanges commerciaux et à améliorer la coopération dans d'autres secteurs.

Doté d'un budget de 15,4 milliards d'euros pour la période 2014-2020, le nouvel instrument européen de voisinage (IEV) fournit l'essentiel du financement en faveur des 16 pays partenaires relevant de la PEV. L'approche incitative retenue offre une certaine souplesse en modulant l'assistance financière en fonction des progrès accomplis par chaque pays sur la voie de la démocratie et du respect des droits de l'homme.

Pour plus d'informations:

Document de consultation conjoint «Vers une nouvelle politique européenne de voisinage:

http://ec.europa.eu/enlargement/consultation/consultation_french.pdf

Page web sur la consultation:

http://ec.europa.eu/neighbourhood-enlargement/consultation/index_en.htm

Site web de la Commission européenne sur le voisinage et les négociations d'élargissement:

http://ec.europa.eu/neighbourhood-enlargement

Site web du Service européen pour l’action extérieure:

http://eeas.europa.eu/enp/index_fr.htm

Centre d'information pour le voisinage européen:

http://www.enpi-info.eu/index.php?lang_id=469

IP/15/4548

Personnes de contact pour la presse

Renseignements au public:


Side Bar