Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE

Commission européenne - Communiqué de presse

Une nouvelle stratégie mobilise tous les instruments de l'UE et 1 milliard d'euros pour la Syrie et l'Irak

Bruxelles, 06 février 2015

La Commission européenne et la Haute Représentante présentent la première stratégie globale pour lutter contre les crises en Syrie et en Irak et la menace posée par Da'esh. Elle rassemble des initiatives en cours mais aussi planifiées de l'UE et des États membres et renforce leur efficacité, avec € 1 milliard d'euros supplémentaire pour les deux prochaines années.

Avec ce paquet substantiel, l'UE pourra assurer un soutien stable et prévisible pour les priorités essentielles : l'aide d'urgence, la stabilisation et le développement dans la région, ainsi que la lutte contre la menace posée par les groupes terroristes comme Da'esh. Ces mesures politiques, sociales et humanitaires ciblent la Syrie et l'Irak, mais aussi le Liban, la Jordanie et la Turquie.

La Haute Représentante / Vice-présidente Federica Mogherini disait : "Ce paquet renforcera nos actions afin de restaurer la paix et la sécurité dans une région si proche de nous et dévastée par le terrorisme et la violence depuis trop longtemps. Nous sommes maintenant mieux équipés pour faire davantage ensemble - avec les États membres, les partenaires régionaux et la communauté internationale – au niveau politique et diplomatique mais aussi en matière d'aide et de sécurité. Nous pouvons désormais nous attaquer de façon plus efficace aux causes profondes de l'instabilité et de la violence.

L'assassinat d'un pilote Jordanien Moaz al-Kasasbeh il y a quelques jours est une preuve supplémentaire que le terrorisme n'a pas de frontières et que les musulmans sont les premières victimes de Da'esh. Nous sommes confrontés à des défis communs et des menaces communes. Nous partageons, avec nos amis et partenaires de la région, un intérêt commun à s'attaquer à ces menaces de façon efficace. Et c'est ce que nous faisons aujourd'hui. "

Cette nouvelle stratégie promeut des activités qui se renforcent mutuellement afin d'augmenter l'impact de la solidarité de l'Europe et de son soutien politique. Elle comprend un ensemble de mesures politiques et pratiques allant de l'engagement diplomatique, la fourniture de services de base jusqu'au renforcement des capacités pour développer des programmes anti-radicalisation, la lutte contre le financement du terrorisme, la prévention contre les combattants étrangers et un meilleur contrôle aux frontières.

EXEMPLES

La Communication "Éléments pour une stratégie régionale de l'UE pour la Syrie et l'Irak ainsi que la menace Da'esh" présente des objectifs et actions communes aux pays de la région mais détaille également des mesures s'appliquant spécifiquement à la Syrie et à l'Irak. L'on peut citer :

Aide humanitaire

Environ 40% de la nouvelle aide financière sera acheminée sous forme d'une aide humanitaire, en Syrie et en Irak ainsi que dans les pays voisins qui accueillent des réfugiés syriens. Les trois quarts de cette aide ira vers les victimes de la crise en Syrie. La nouvelle stratégie met particulièrement l'accent sur les liens entre les besoins immédiats et ceux à moyen et long terme des personnes déplacées, en particulier les enfants et les jeunes. Cette nouvelle approche a pour but de promouvoir la résilience et la réinsertion post-conflit de ces personnes.

Prévention de l'effet "domino" des crises en Iraq et Syrie sur la région

La stratégie propose d'augmenter l'aide de l'UE aux pays voisins pour les aider à faire face à l'afflux de réfugiés, assurer leur sécurité, à soutenir la résilience de leurs communautés locales et leurs capacités de récupération. La Jordanie et le Liban, plus spécifiquement, seront soutenus dans le domaine de la sécurité et de la gestion des frontières: un dialogue sur la migration, la mobilité et la sécurité avec le Liban a débuté en décembre 2014 tandis qu'un partenariat pour la mobilité avec la Jordanie a été signé en octobre 2014. En outre, l'aide de l'UE continuera à jouer un rôle crucial pour limiter les impacts régionaux, et ce, en aidant les communautés d'accueil à partager le poids des réfugiés et contribuer à limiter le flux de personnes déplacées.

Par exemple, l'aide européenne soutiendra des programmes d'éducation et de formation professionnelle des enfants et adolescents. Cela permettra de traiter à la fois les causes profondes de l'émergence de Da'esh et d'atténuer l’impact de la crise régionale (3,8 millions de réfugiés syriens dans les pays voisins et 7,6 millions de personnes déplacées seulement à l'intérieur de la Syrie).

Lutte contre le terrorisme

La stratégie envisage de combiner les actions des Etats membres et de l'UE pour endiguer le flot des combattants étrangers et pour soutenir les pays voisins de la Syrie à renforcer leur sécurité aux frontières, travailler sur la communication pour lutter contre l'extrémisme violent dans la région, en ciblant les segments les plus exposés de la population, et notamment les jeunes. L'engagement de l'UE dans ce domaine sera renforcé par l'instrument pour la stabilité et la paix (ICSP), l'instrument européen de voisinage (IEV) et le financement de la PESC, le cas échéant. L'UE continuera également à donner la priorité à l'éducation pour les enfants et les adolescents – c'est le moyen le plus efficace pour lutter contre l'extrémisme.

CONTEXTE

L'UE est le premier donateur d'aide pour les victimes de la crise en Syrie, avec plus de 3,2 milliards € d'aide de la Commission et les États membres. L'UE a également soutenu l'Irak avec tous les outils à sa disposition, y compris l'aide humanitaire (renforcée à plusieurs reprises depuis le début de l'année dernière), l'aide au développement et le dialogue politique.

Cette communication sera transmise au Conseil des Ministres et au Parlement européen.

POUR DE PLUS AMPLES INFORMATIONS:

Communication "Elements for an EU regional strategy for Syria and Iraq as well as the Da'esh threat": http://ec.europa.eu/echo/files/news/20150206_JOIN_en.pdf

Syria factsheet (EEAS):

http://eeas.europa.eu/statements/docs/2013/131018_01_en.pdf

EU humanitarian aid in Syria: http://ec.europa.eu/echo/files/aid/countries/factsheets/syria_en.pdf#view=fit

EU humanitarian aid in Iraq: http://ec.europa.eu/echo/files/aid/countries/factsheets/iraq_en.pdf

L'UE renforce son aide humanitaire face à la crise syrienne (communiqué de presse): http://europa.eu/rapid/press-release_IP-15-3883_fr.htm

IP/15/4222

Personnes de contact pour la presse

Irina NOVAKOVA (+ 32 2 295 75 17)
Catherine RAY (+32 2 296 99 21)
Anca PADURARU (+ 32 2 296 64 30)
Nabila MASSRALI (+ 32 2 296 92 18)

Renseignements au public:

Europe Direct par téléphone au 00 800 67 89 10 11 ou par courriel

Side Bar