Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE ES IT PT EL PL

Commission européenne - Communiqué de presse

Les efforts de recherche de l’UE en première ligne de la lutte contre le virus Ebola

Bruxelles, 16 janvier 2015

L’Union européenne, qui a agi de manière décisive dès les premiers stades de la crise Ebola, annonce aujourd’hui ses dernières actions menées dans le domaine de la recherche. Le soutien à la recherche fait partie de la réponse apportée par l’UE, de même que l’aide humanitaire, l’expertise, la coordination internationale et l’aide au développement à long terme.

La Commission européenne annonce aujourd'hui huit projets de recherche dans le contexte du virus Ebola qui recevront une enveloppe totale de 215 millions d’euros. Ces projets permettront notamment d'élaborer des vaccins et des tests diagnostics rapides, qui sont essentiels pour surmonter la crise Ebola qui sévit actuellement. Parallèlement, un autre projet sur le terrain est en cours en Guinée afin de suivre de près la crise Ebola et d’améliorer la préparation et la planification, ainsi que l’efficacité opérationnelle des futures interventions en cas d’épidémies ou de pandémies similaires.

Les huit projets consacrés à la recherche de vaccins et de diagnostics relèvent du nouveau programme Ebola+ prévu dans le cadre de l'Initiative en matière de médicaments innovants (IMI) et sont financés conjointement par la Commission européenne et l’industrie pharmaceutique européenne. Un montant de 114 millions d’euros provient d’Horizon 2020, le programme de l'UE pour le financement de la recherche, le reste de l'enveloppe, à savoir 101 millions d'euros, étant pris en charge par les sociétés pharmaceutiques participant aux projets[1]. L’annonce intervient peu de temps avant l'ouverture du Forum économique mondial à Davos, où la crise Ebola devrait figurer en bonne place à l’ordre du jour.

Le commissaire européen chargé de la recherche, des sciences et de l'innovation, M. Carlos Moedas, a déclaré ce qui suit: «Il n'existe pas encore de vaccin ou de traitement contre le virus Ebola, c'est pourquoi nous devons intensifier nos efforts en matière de recherche contre ce fléau. Grâce à ce financement assuré par le programme Horizon 2020 et nos partenaires de l'industrie, nous sommes en mesure d'accélérer la mise au point d’un vaccin contre le virus Ebola et de tests diagnostics rapides pour venir en aide à des professionnels de la santé que l'on peut qualifier d'héroïques. Ces sont les outils dont nous avons besoin pour éradiquer le virus Ebola une fois pour toutes.»

Les projets regroupent des partenaires du monde entier (principalement d’Europe, d’Afrique et d’Amérique du Nord) et portent sur les aspects suivants (voir l’annexe pour de plus amples détails). Les thèmes abordés figurent parmi les priorités clés fixées par l’Organisation mondiale de la santé dans le contexte de la crise Ebola qui sévit actuellement:

  • Mise au point de vaccins contre Ebola (3 projets) 

Il n’existe actuellement pas de vaccins autorisés contre le virus Ebola. Trois projets feront progresser la mise au point de ces vaccins en évaluant la sécurité et l'efficacité de différents candidats vaccins.

  • Intensification de la production de vaccins (1 projet)

Il est possible de produire des vaccins anti-Ebola dans des installations présentant un niveau de protection plus élevé contre les risques biotechnologiques. Ce projet mettra en place une plate-forme capable de produire rapidement des quantités suffisantes de vaccins, tout en respectant des normes de qualité et de sécurité strictes.

  • Respect des doses de vaccin (1 projet)

Afin de garantir l'efficacité réelle d'un vaccin sur un foyer, il est essentiel que la couverture vaccinale soit particulièrement large. En outre, à des fins de protection durable, deux doses de vaccin peuvent s'avérer nécessaires. Le projet sensibilisera le public aux campagnes de vaccination et aura pour objectif de veiller à ce que les patients respectent la prise de vaccins nécessitant deux doses.

  • Tests diagnostics rapides (3 projets)

Il n’existe actuellement aucun test rapide et fiable pour déterminer si une personne est atteinte du virus Ebola ou non. Trois projets ouvriront la voie à des tests diagnostics rapides, capables de fournir des résultats fiables en seulement 15 minutes.

Outre ces projets, le projet Miracle (Mobile Laboratory Capacity for the Rapid Assessment of CBRN Threats Located within and outside the EU - Capacité de laboratoire mobile pour l'évaluation rapide des menaces CBRN présentes à l'intérieur et à l'extérieur de l'UE) a élaboré un «scénario biologique» qui reproduit fidèlement la crise Ebola sévissant actuellement et sa propagation rapide en Afrique de l’Ouest, ainsi que les moyens de l'enrayer. Ce scénario est actuellement mis en œuvre dans des conditions opérationnelles réelles: un laboratoire de terrain à proximité immédiate d’un centre de traitement du virus Ebola situé dans la banlieue de Nzere Kore, en Guinée, non loin des frontières du Liberia, de la Côte d’Ivoire et de la Sierra Leone. Non seulement ce laboratoire contribuera à l'identification rapide des personnes ayant contracté le virus Ebola, mais il soutiendra également les nouveaux travaux de recherche clinique consacrés aux médicaments les plus prometteurs pour le traitement des patients. Les enseignements tirés de ce déploiement permettront aussi d’affiner l’analyse des lacunes, des améliorations technologiques ou logistiques, et des technologies manquantes pour les laboratoires mobiles.

Afin de renforcer les efforts de l’UE dans la lutte contre le virus Ebola dans les communautés rurales de Guinée, sous l’égide de la Commission, le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies déploiera au cours des prochains jours quatre équipes d’épidémiologistes francophones afin d’appuyer les opérations de surveillance et soutenir la réponse à la crise au niveau communautaire.

Contexte

La Commission européenne a déjà mobilisé 24,4 millions d'euros au titre d'Horizon 2020, le programme cadre de l'UE pour la recherche et l'innovation, qui financera cinq projets allant d'un essai clinique à grande échelle à des tests de composés existants ou nouveaux en vue de traiter le virus Ebola (IP/14/1194).

Elle a également œuvré avec ses partenaires industriels dans le cadre de l'IMI au lancement d'Ebola+, un programme doté de plusieurs millions d'euros visant à lutter contre le virus Ebola et les maladies connexes telles que la fièvre hémorragique de Marburg, en novembre 2014 (IP/14/1462). Les huit projets annoncés aujourd’hui ont été sélectionnés à la suite du premier appel à propositions organisé dans le cadre de ce programme.

L’IMI est un partenariat entre l’Union européenne et l’industrie pharmaceutique européenne, représentée par la Fédération européenne des associations de l'industrie pharmaceutique (FEAIP), ayant pour objectif d’accélérer la mise au point de médicaments. Lancée en 2007, l'IMI était dotée d’un budget de 2 milliards d’euros au cours de sa première phase jusqu’en 2013. L’initiative IMI2 est dotée quant à elle d’un budget de 3,3 milliards d’euros pour la période 2014-2024. L’UE assure la moitié de ce financement, l’autre moitié étant prise en charge par des grandes entreprises, pour la plupart du secteur pharmaceutique. Celles-ci ne perçoivent aucun financement de l’UE, mais elles contribuent aux projets «en nature», par exemple en offrant les services de leurs chercheurs ou en donnant accès à des installations ou moyens de recherche.

L’UE participe également à la lutte contre les maladies infectieuses en Afrique subsaharienne, y compris contre le virus Ebola, dans le cadre du programme «Partenariat des pays européens et en développement sur les essais cliniques» (EDCTP-II). Ce partenariat bénéficie d'un budget de 2 milliards d'euros pour les dix prochaines années, avec près de 700 millions d'euros provenant du programme Horizon 2020 (IP/14/2273).

Le budget alloué au projet Miracle s'élève à 1,4 million d’euros, montant qui est co-financé par le programme de recherche en matière de sécurité de la Commission européenne. Le projet est coordonné par l’Université catholique de Louvain et se déroule du 1er décembre 2013 au 31 mai 2015.

Pour de plus amples informations

Annexe: Liste des projets IMI sélectionnés

EU research on Ebola

Réponse de l’UE à l'épidémie d'Ebola: site web et fiche d'information (MEMO/14/2464)

Horizon 2020

Initiative en matière de médicaments innovants

ProjetMiracle


[1] Les conventions de subvention pour certains projets sélectionnés dans le cadre du premier appel à propositions du programme Ebola+ sont toujours en cours de finalisation. Les informations définitives sur les projets sélectionnés, notamment sur les budgets, seront publiées dès que les conventions de subvention auront été conclues.

IP/15/3343

Personnes de contact pour la presse

Mirna BRATOZ (+32 2 298 72 78)
Lucia CAUDET (+32 2 295 61 82)

Renseignements au public:

Europe Direct par téléphone au 00 800 67 89 10 11 ou par courriel

Side Bar