Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE ES

Commission européenne

Communiqué de presse

Bruxelles, le 9 septembre 2014

Concentrations: la Commission autorise l’acquisition des actifs d’Holcim par Cemex dans le secteur des matériaux de construction

À la suite d’une enquête approfondie (voir IP/14/472), la Commission européenne a autorisé, en vertu du règlement de l’UE sur les concentrations, le projet de rachat des activités espagnoles du groupe suisse de matériaux de construction Holcim (les «actifs d’Holcim») par son concurrent mexicain Cemex. Cemex et Holcim fournissent du ciment et d’autres matériaux de construction dans le monde entier. Au nombre des actifs d’Holcim figurent des usines et des carrières produisant et fournissant du ciment, des granulats, du béton prêt à l’emploi et du mortier en Espagne. La Commission est parvenue à la conclusion que l’acquisition ne poserait pas de problème de concurrence car l’entité issue de la concentration resterait confrontée à une concurrence suffisante sur tous les marchés en cause.

Le 23 avril 2014, la Commission avait ouvert une enquête approfondie car elle craignait que l’opération envisagée ne réduise de manière substantielle la concurrence sur le marché du ciment gris en faisant disparaître les actifs d’Holcim en tant que véritable concurrent dans l’Est de l’Espagne. La Commission redoutait également que l’opération envisagée ne puisse faciliter la coordination existante entre les producteurs de ciment gris dans le centre de l’Espagne ou augmenter la probabilité d’une coordination future. L’enquête approfondie de la Commission a dissipé ces inquiétudes.

En ce qui concerne l’Est de l’Espagne, l’enquête approfondie a révélé que l’entité issue de la concentration resterait confrontée à la concurrence d’un certain nombre d’acteurs sur les différents marchés géographiques des installations de production de ciment gris des parties dans cette région. L’enquête a montré que ces concurrents, principalement en raison du niveau de leurs capacités de production de ciment inutilisées, exerceraient selon toute vraisemblance une pression concurrentielle suffisante sur l’entité issue de la concentration.

Pour ce qui est du centre de l’Espagne, la Commission a estimé que certaines caractéristiques des marchés du ciment gris en cause les rendaient sujets à une coordination. Cependant, en définitive, elle a conclu qu’il était peu probable que l’acquisition prévue ait pour effet de rendre toute coordination éventuelle entre les producteurs de ciment gris de cette région plus simple, plus stable ou plus efficace. En outre, la Commission a considéré que la probabilité que les concurrents se livrent à une coordination ne se trouverait pas renforcée par l’opération envisagée.

La Commission est donc parvenue à la conclusion que l’opération ne poserait pas de problème de concurrence.

L’opération avait été notifiée à la Commission le 28 février 2014.

Contexte

Cemex, dont le siège est situé à Mexico, est une société de matériaux de construction de dimension mondiale. Ses activités ont trait au ciment, au béton prêt à l’emploi, aux granulats et aux matériaux de construction connexes.

Au nombre des actifs d’Holcim figurent des usines et des carrières produisant et fournissant du ciment, des granulats, du béton prêt à l’emploi et du mortier en Espagne. Holcim, dont le siège est établi en Suisse, est un fournisseur mondial de ciment, de granulats, de béton prêt à l’emploi, d’asphalte et de matériaux cimentaires présent dans plus de 70 pays.

L’acquisition des actifs d’Holcim par Cemex est liée à deux autres opérations entre ces deux entreprises. La première de ces opérations doit permettre à Cemex de prendre le contrôle de l’ensemble des activités d’Holcim dans les secteurs tchèques du ciment, du béton prêt à l’emploi et des granulats. Cette opération a reçu l’aval de l’autorité tchèque chargée de la concurrence en mars 2014, après un examen approfondi. L’autre opération liée doit permettre à Holcim d’acquérir certains actifs de Cemex situés dans la partie occidentale de l’Allemagne. La Commission a autorisé cette opération le 5 juin 2014, également à la suite d’une enquête approfondie (voir IP/14/639).

L’opération Cemex/Holcim n’atteint pas les seuils de chiffre d’affaires prévus par le règlement de l’UE sur les concentrations. Toutefois, à la suite d’une demande de renvoi introduite par l’Espagne, la Commission a accepté d’examiner l’opération concernant cette dernière (voir IP/13/977).

Règles et procédures en matière de contrôle des concentrations

La Commission a pour mission d’apprécier les concentrations et les acquisitions entre entreprises dont le chiffre d’affaires dépasse certains seuils (voir l’article 1er du règlement sur les concentrations) et d’empêcher les concentrations qui entraveraient de manière significative l’exercice d’une concurrence effective dans l’EEE ou une partie substantielle de celui-ci.

La grande majorité des concentrations notifiées ne posent pas de problème de concurrence et sont autorisées après un examen de routine. À compter de la date de notification d’une opération, la Commission dispose en général d’un délai maximal de 25 jours ouvrables pour décider d’autoriser cette opération (phase I) ou d’ouvrir une enquête approfondie (phase II).

Actuellement, deux enquêtes de phase II sont en cours. La première concerne le projet de rachat, par Huntsman, des actifs de Rockwood dans le secteur du dioxyde de titane (voir IP/14/220); le délai pour l’adoption d’une décision finale est le 18 septembre 2014. La deuxième a trait à l’acquisition du câblo‑opérateur néerlandais Ziggo par Liberty Global (IP/14/540); cette enquête doit être clôturée pour le 3 novembre 2014.

De plus amples informations seront disponibles sur le site web de la DG Concurrence de la Commission, dans le registre public des affaires de concurrence, sous le numéro M.7054.

Contacts:

Antoine Colombani (+32 2 297 45 13)

Marisa Gonzalez Iglesias (+32 2 295 19 25)

Pour le grand public: Europe Direct par téléphone, au 00 800 6 7 8 9 10 11, ou par courriel


Side Bar