Chemin de navigation

Left navigation

Additional tools

Renforcer la promotion des produits agricoles de l’Union pour répondre à moyen terme à l’embargo russe

Commission Européenne - IP/14/961   03/09/2014

Autres langues disponibles: EN DE

Commission européenne

Communiqué de presse

Bruxelles, le 3 septembre 2014

Renforcer la promotion des produits agricoles de l’Union pour répondre à moyen terme à l’embargo russe

La Commission a confirmé aujourd'hui son intention de consacrer, à partir de 2015, 30 millions € supplémentaires au financement par l’Union des programmes de promotion dans le cadre de la PAC, en plus des 60 millions € prévus chaque année dans le budget de la PAC. Ces régimes étant cofinancés, ce changement pourrait apporter un montant supplémentaire de 60 millions € en faveur d’actions de promotion. Visant à atténuer les effets des mesures russes à l’encontre de certains produits agricoles de l’Union, cet effort supplémentaire portera sur les programmes de promotion qui doivent être présentés d’ici fin septembre.

Confirmant cette étape, M. Dacian Cioloș, membre de la Commission européenne chargé de l’agriculture et du développement rural, a déclaré ce jour: «Les programmes de promotion sont l'un des instruments de la PAC qui peuvent être utilisés à moyen terme pour répondre aux difficultés de marché attendues dans différents secteurs à la suite de l'embargo russe, en aidant les producteurs à trouver de nouveaux débouchés dans l'Union et en dehors. Le changement annoncé aujourd’hui signifie que 60 millions € de financement de l’Union sont disponibles pour des projets de promotion présentés d'ici la fin du mois. Les régimes étant cofinancés par les organisations de promotion elles-mêmes, il en résulte que les régimes d’une valeur au moins égale à 120 millions € pourraient devenir opérationnels en 2015. J’encourage vivement les organisations agricoles à tirer le meilleur parti de cette possibilité et à présenter des programmes de promotion ambitieux dans les semaines à venir».

Cette annonce vient s'ajouter aux mesures exceptionnelles de soutien de marché déjà adoptées pour les pêches et les nectarines (33 millions €) et pour d'autres fruits et légumes périssables (125 millions €) ainsi qu'à l'ouverture d'un régime d'aide au stockage privé pour le beurre, le lait écrémé en poudre et le fromage, qui a été annoncée la semaine dernière et devrait être adoptée cette semaine.

Pour plus de détails sur les mesures prises depuis l'instauration des mesures russes le 7 août voir IP/14/920, IP/14/932 and IP/14/954

Contexte

Chaque année, l’Union alloue environ 60 millions € pour le cofinancement des programmes de promotion, octroyés en deux tranches, sur la base des programmes présentés – jusqu’à 30 millions € pour les programmes de la première tranche, et le reste pour la deuxième tranche. Les organisations doivent présenter leurs programmes aux États membres pour la fin du mois de septembre et pour la fin du mois de février. Les États membres soumettent ensuite les programmes retenus à la Commission en vue de leur évaluation. L’annonce faite aujourd’hui signifie qu'un montant maximal de 60 millions € sera disponible pour les programmes présentés aux États membres ce mois-ci.

L’Union finance jusqu’à 50 % du coût de ces mesures (jusqu’à 60 % pour les programmes promouvant la consommation de fruits et légumes par les enfants), la partie restante étant prise en charge par les organisations professionnelles et/ou interprofessionnelles qui les ont proposées et/ou par les États membres concernés. L’annonce faite aujourd’hui de mettre à disposition une enveloppe supplémentaire de 30 millions € de fonds de l’Union signifie donc, dans la pratique, qu’environ 60 millions € supplémentaires seront investis dans les régimes de promotion de l’Union, par rapport à ce qui était initialement prévu. La Commission accordera la priorité aux régimes en faveur de produits qui, en temps normal, auraient été exportés vers la Russie.

NB: les nouvelles règles de promotion, adoptées en début d'année, entreront en vigueur à temps pour l’exercice budgétaire 2016.

Voir aussi: MEMO/14/517

Contacts:

Roger Waite (+32 2 296 14 04)

Madalina Chiriac (+32 2 297 44 13)

Pour le grand public: Europe Direct par téléphone 00 800 6 7 8 9 10 11 ou par courriel


Side Bar

Mon compte

Gérez vos recherches et notifications par email


Aidez-nous à améliorer ce site