Navigation path

Left navigation

Additional tools

La Commission européenne annonce des mesures d'urgence pour soutenir le marché dans le secteur du lait

European Commission - IP/14/954   28/08/2014

Other available languages: EN DE NL FI PL

Commission européenne

Communiqué de presse

Bruxelles, le 28 août 2014

La Commission européenne annonce des mesures d'urgence pour soutenir le marché dans le secteur du lait

La Commission européenne a annoncé aujourd’hui qu’elle ouvrirait l'accès à l’aide au stockage privé pour le beurre, le lait écrémé en poudre (LEP) et certains fromages afin de réduire l’impact des restrictions russe sur les importations de produits laitiers de l’UE et d'en limiter les effets négatifs sur le marché intérieur. Elle a également confirmé que la période d’intervention publique pour le beurre et le LEP serait prolongée jusqu’à la fin de l’année.

Le membre de la Commission européenne chargé de l’agriculture et du développement rural, M. Dacian Cioloș, s'est expliqué en ces termes:

«Les signaux de prix sur le marché laitier européen montrent que les effets de l’interdiction russe commencent à se faire sentir dans ce secteur. Plusieurs États membres voient leurs recettes d’exportation diminuer et de nouveaux débouchés doivent être trouvés. Le secteur laitier européen a besoin de temps et d’aide pour s’adapter à cette situation. C'est pourquoi j’annonce aujourd’hui, pour soutenir le marché, l'instauration d'une aide ciblée, axée sur le lait en poudre, le beurre et les fromages exportés. D’autres mesures suivront si nécessaire.»

Le commissaire a ajouté:

«Dans les jours à venir, je présenterai également aux États membres et au Parlement européen une première analyse complète de l’incidence à court et moyen terme de cette interdiction russe sur tous les grands secteurs agroalimentaires européens, assortie d'une vue d’ensemble des possibilités d'action dont nous disposons. Je souhaite clairement réitérer aujourd'hui mon message aux producteurs de l’UE: chaque fois que le marché sera exposé à des risques importants de déstabilisation, je continuerai à utiliser la nouvelle PAC afin d’agir préventivement pour rétablir la stabilité.»

La Commission fournira une aide au stockage privé pour le beurre et le LEP pour couvrir les frais journaliers de stockage de ces produits pour une période de 3 à 7 mois. Un projet d’acte d’exécution sera présenté au comité la semaine prochaine pour un vote formel.

Compte tenu de la part importante représentée par certains fromages dans la valeur des exportations européennes vers la Russie (près de 1 milliard d’euros en 2013), la Commission souhaite étendre cette mesure aux fromages. L'aide au stockage privé pour le fromage et la prolongation de la période d’intervention seront régies par un acte délégué que la Commission présentera prochainement dans le cadre des règles d'urgence en faveur du marché établie dans le cadre de la réforme de la PAC réalisée l'année dernière.

Contexte

L’aide au stockage privé est une mesure prévue pour le beurre et le LEP dans le cadre des règles existantes de la politique agricole commune (PAC) qui régissent le marché, et qui consiste en une contribution de la Commission au financement des coûts de stockage temporaire de ces produits pendant 90 jours minimum et 210 jours maximum. La PAC finance une partie des coûts de ce stockage temporaire (un taux fixe par tonne, auquel s’ajoute un montant journalier fixe par tonne). Les produits concernés demeurent la propriété des opérateurs, qui se chargeront de les vendre lors de leur déstockage.

Compte tenu de la part importante représentée par certains fromages dans la valeur des exportations européennes vers la Russie (près de 1 milliard d’euros en 2013), la Commission souhaite étendre cette mesure aux fromages. Puisque les règles existantes de la PAC qui régissent le marché prévoient uniquement le versement d'une aide au stockage privé pour le beurre, le LEP et les fromages AOP/IGP, des mesures exceptionnelles devront être prises pour couvrir tout l’éventail des fromages exportés vers la Russie.

Les exportations de produits laitiers européens vers la Russie représentaient l'an dernier une valeur de 2,3 milliards d'euros, dont: 1,0 milliard d'euros pour le fromage, mais aussi 0,47 milliard d'euros pour les préparations alimentaires (NC 2106 90), 0,14 milliard d’euros pour le beurre/butteroil, 0,10 milliard d'euros pour les produits laitiers frais, 0,09 milliard d'euros pour les produits finis (NC 1901 90), 0,07 milliard d'euros pour le LEP et 0,03 milliard d'euros pour le lactosérum en poudre. 25 États membres ont exporté du fromage vers la Russie en 2013, mais les principaux exportateurs de fromage européen vers la Russie sont les Pays-Bas, la Lituanie, la Finlande, la Pologne, le Danemark, l'Allemagne, l'Italie, la France et la Lettonie.

Ces mesures d'aide au secteur laitier s’ajoutent aux mesures exceptionnelles de soutien du marché déjà annoncées le 11 août pour les pêches et les nectarines (32,7 millions d’euros) et le 25 août pour les fruits et légumes périssables (125 millions d'euros).

Voir aussi: http://ec.europa.eu/avservices/video/player.cfm?ref=I092075

Contacts:

Roger Waite (+32 2 296 14 04)

Madalina Chiriac (+32 2 297 44 13)

Pour le grand public: Europe Direct par téléphone, au 00 800 6 7 8 9 10 11, ou par courriel


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website