Navigation path

Left navigation

Additional tools

Août 2014: le climat économique se détériore tant dans la zone euro que dans l'Union européenne

European Commission - IP/14/952   28/08/2014

Other available languages: EN DE

Commission européenne

Communiqué de presse

Bruxelles, le 28 août 2014

Août 2014: le climat économique se détériore tant dans la zone euro que dans l'Union européenne

En août, l’indicateur du climat économique (Economic Sentiment Indicator, ESI) a diminué dans la zone euro (de 1,5 point, pour s'établir à 100,6)1 et dans l'Union européenne (de 1,2 point, pour atteindre 104,6).

Indicateur du climat économique (c.v.s.)

août UE: 104,6 — zone euro: 100,6

Évolution dans la zone euro

Après une stabilisation durant les cinq derniers mois, la diminution observée en août a ramené l'indicateur global de la zone euro à son niveau de décembre 2013. La détérioration du climat est le résultat d'une diminution de la confiance dans le commerce de détail, chez les consommateurs, dans l'industrie, et, dans une moindre mesure, dans les services. La confiance est restée globalement inchangée dans le secteur de la construction. Parmi les grandes économies de la zone euro, le climat s'est sensiblement dégradé en Italie (- 4,1), ce qui a ramené l’ESI à un niveau inférieur à sa moyenne sur le long terme de 100, et en Allemagne (- 1,9). Des détériorations moins marquées ont été comptabilisées également en France (- 0,6) et aux Pays-Bas (- 0.8), alors que le climat est resté stable en Espagne.

La détérioration de la confiance dans l'industrie est le résultat d'appréciations plus prudentes des chefs d'entreprises concernant la production attendue, tandis que les évaluations du niveau actuel des carnets de commandes totaux et des stocks de produits finis sont restées globalement inchangées. En revanche, les avis des chefs d’entreprises sur le niveau de la production passée et, dans une moindre mesure, les carnets de commandes à l’exportation, qui n’entrent pas dans le calcul de l’indicateur de confiance, se sont améliorés. La confiance dans les services a quelque peu diminué (- 0,5) en raison de révisions à la baisse des évaluations des chefs d’entreprises sur la situation passée des entreprises et la demande passée, tandis que leurs prévisions de demande sont restées pratiquement inchangées. La détérioration de la confiance des consommateurs (-1,6) découle d'appréciations plus négatives du chômage futur et de la situation économique générale future, et, dans une moindre mesure, l'épargne future et la situation financière future des ménages. La baisse de confiance du commerce de détail (- 2,3) est le résultat d'appréciations plus pessimistes des chefs d'entreprises concernant à la fois la situation présente et la situation escomptée des affaires, et d'une aggravation de leur évaluation de l’adéquation du volume des stocks. La situation globalement stable de la confiance dans la construction (- 0,2) reflète une révision à la baisse du niveau des carnets de commandes partiellement compensée par une légère amélioration des perspectives d’emploi. La légère augmentation (+ 0,4) de la confiance du secteur des services financiers (qui n’est pas prise en compte dans l’indicateur ESI) s'appuie sur des appréciations positives de la situation passée des entreprises et de la demande passée, tandis que les attentes en matière de demande ont été révisées à la baisse.

Les prévisions de recrutement ont été révisées à la hausse dans les services, tandis qu’elles sont restées globalement inchangées dans l’industrie et la construction et se sont détériorées dans le secteur du commerce de détail. Les prévisions concernant les prix de vente ont augmenté dans les services et la construction, mais ont baissé dans les deux autres secteurs d'activité examinés (industrie et commerce de détail). Les perspectives concernant les prix à la consommation ont été révisées à la baisse.

Évolution pour l'UE

La diminution relativement plus modérée de l’indicateur clé dans les deux plus grandes économies de l’UE hors zone euro, le Royaume-Uni (- 1,1) et la Pologne (- 1,0), a entraîné une contraction moins sévère de l’ESI pour l'UE (- 1,2) par rapport à la zone euro. La confiance s’est améliorée dans le secteur de la construction au niveau de l’UE, mais, tout comme dans la zone euro, elle s'est détériorée dans l’industrie, le commerce de détail, les services et chez les consommateurs. La confiance des services financiers s'est améliorée de manière plus sensible (+ 1,9).

Contrairement à la zone euro, à l’échelle de l’UE, les perspectives d’emploi ont été revues à la baisse dans l’industrie, mais ont légèrement augmenté dans la construction et se sont stabilisées dans le commerce de détail. Les perspectives en matière de prix dans l’UE étaient conformes à celles de la zone euro à l’exception d’une stabilisation générale dans le secteur des services.

Indicateur de confiance de l'industrie (c.v.s.)

août UE: -3,3 — zone euro: -5,3

Indicateur de confiance du secteur des services (c.v.s.)

août UE: 7,5 — zone euro: 3,1

Indicateur de confiance des consommateurs (c.v.s.)

août UE: -6,4 — zone euro: -10,0

Indicateur de confiance du commerce de détail (c.v.s.)

août UE: 1,0 — zone euro: -4,6

Indicateur de confiance du secteur de la construction (c.v.s.)

août UE: -22,3 — zone euro: -28,4

Indicateur de confiance du secteur des services financiers (n.c.v.s.)

août UE: 19,0 — zone euro: 14,6

La publication de la prochaine enquête de conjoncture est prévue pour le 29 septembre 2014.

Les tableaux complets peuvent être consultés à l’adresse suivante:

http://ec.europa.eu/economy_finance/db_indicators/surveys/index_en.htm (en anglais)

Dates de publication prévues

Estimation instantanée

Publication finale pour l’UE, la zone euro et les États membres

septembre 2014

22 septembre 2014

29 septembre 2014

octobre 2014

23 octobre 2014

30 octobre 2014

novembre 2014

20 novembre 2014

27 novembre 2014

Contacts :

Simon O'Connor (+32 2 296 73 59)

Vandna Kalia (+32 2 299 58 24)

Audrey Augier (+32 2 297 16 07)

Pour le public: Europe Direct par téléphone au 00 800 6 7 8 9 10 11 ou par courriel

1 :

Les indices de confiance des chefs d’entreprises pour la France ont été légèrement modifiés par rapport au communiqué de presse de juillet, ce qui a entraîné une révision à la baisse d’un point décimal de l'ESI pour la zone euro (à 102,1).


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website