Navigation path

Left navigation

Additional tools

Commission européenne

Communiqué de presse

Bruxelles, le 28 août 2014

Des systèmes d'alerte aux inondations plus rapides et plus précis grâce à la recherche européenne

Le logiciel d'alerte précoce d'Imprints fournit un aperçu en temps réel de crues éclair potentielles

Face aux inondations, donner l'alerte au bon moment et surveiller en temps réel les situations d'urgence peut sauver des vies et prévenir des dommages aux biens, aux infrastructures et à l'environnement. Imprints, WeSenseIt et UrbanFlood sont trois exemples parmi d'autres de projets, financés par l'UE, ayant permis d'élaborer des systèmes originaux de prévision et d'alerte visant à avertir la population d'inondations imminentes.

La gestion et la prévention des crues sont au cœur du projet Imprints qui a permis de mettre au point une plate-forme d'alerte précoce pour réduire à environ deux heures, voire moins, le temps de réponse aux crues éclair, permettant d'avoir potentiellement plus de temps pour évacuer les riverains. Cette plate-forme s'appuie sur une amélioration des prévisions de précipitations en utilisant des modèles et des réseaux radar météorologiques. Le logiciel est en mesure de prévoir la montée des eaux sur les terres et fournir un système complet d'alerte précoce aux crues éclair, évaluant la quantité de débris qu'elles sont susceptibles de charrier et les dommages potentiels causés aux infrastructures locales.

En Espagne, en Suisse et en France, les services des eaux et d'hydrométéorologie ont recours aux innovations issues de ces projets pour perfectionner leurs propres systèmes de prévision en temps réel. En outre, les indicateurs de crues éclairs élaborés dans le cadre de ce projet sont à présent utilisés par le dispositif opérationnel European Flood Awareness System.

De son côté, WeSenseIt, un projet qui se termine en septembre 2016, met à profit le pouvoir d'observation de l'être humain, lui faisant jouer un rôle essentiel dans un système d'alerte précoce. La contribution du public consiste à prendre des mesures, à l'aide de nouvelles applications actuellement en cours d'élaboration dans le cadre de ce projet, et d'envoyer par téléphone portable des informations et des images. Ces nouvelles technologies et approches innovantes sont en phase de test en Italie, aux Pays-Bas et au Royaume-Uni.

«Nous avons mis au point des applications mobiles permettant aux veilleurs de crue arpentant les berges des cours d'eau du Royaume-Uni de prendre des photos "taguées" lorsqu'ils estiment qu'il y a lieu de s'inquiéter» précise le coordinateur du projet, Fabio Ciravegna, de l'université de Sheffield. En Italie, un test simulant une inondation dans la ville de Vicence, auquel ont participé quelque 500 volontaires, s'est achevé fin mars 2014.

Lors d'une crue, il existe un risque de rupture des barrages et des digues. Les promoteurs du projet UrbanFlood ont élaboré des capteurs et technologies connexes afin de surveiller les digues de protection contre les crues et diffuser une alerte précoce en cas de risque de rupture. Les capteurs souterrains contrôlent l'état des digues et toute variation du niveau de l'eau, ainsi que d'autres facteurs tels que la température, l'humidité et les mouvements de terrain. Ces informations sont alors évaluées par le logiciel de modélisation conçu dans le cadre du projet, qui peut déclencher une alerte en cas de problème. Le logiciel calcule la vitesse d'inondation du site en cas de rupture de digue et fait même des propositions sur les meilleures façons d'évacuer les riverains.

Mme Máire Geoghegan-Quinn, Commissaire européenne chargée de l'innovation et de la science, a déclaré: « L'UE poursuit ses investissements dans la recherche et l'innovation relatives à la gestion et la prévention des crues. Notre objectif est d'aider les gouvernements à prendre des mesures adéquates et coordonnées pour réduire ce risque et protéger ses citoyens.»

Le Centre commun de recherche de la Commission européenne apporte également sa contribution à la recherche sur les inondations, en participant à la mise en œuvre de systèmes de prévision et de surveillance des crues, à l'échelle européenne et mondiale, tels que EFAS, GloFAS et GFDS.

À propos des projets

Imprints a reçu 3,3 millions d'euros au titre du 7e programme-cadre de recherche de l'UE (7e PC). Dix-huit institutions de recherche de sept pays (France, Italie, Pays-Bas, Afrique du Sud, Espagne, Suisse et Royaume-Uni), ainsi que le Centre commun de recherche de la Commission européenne, y ont collaboré. Pour de plus amples informations, consulter:

http://floods.jrc.ec.europa.eu/flood-research-at-jrc/flashfloods.html

WeSenseIt a bénéficié d'un financement de 5,4 millions d'euros dans le cadre du 7e PC. Il réunit des partenaires des secteurs public et privé, notamment huit PME: Quinary (Italie), Disdrometrics (Pays-Bas), HydroLogic Research (Pays-Bas), Software Mind (Pologne), Advantic Sistemas y Servicios (Espagne), Starlab Barcelona (Espagne), Sensorscope (Suisse) et Knowledge Now (Royaume-Uni). Pour de plus amples informations, consulter: www.wesenseit.com

UrbanFlood a bénéficié d'un financement de l'UE d'environ 2,3 millions d'euros au titre du 7e PC. Ont participé au projet une société d'informatique, TNO (Pays-Bas), l'université d'Amsterdam (Pays-Bas), STOWA, qui coordonne la recherche de l'autorité néerlandaise de gestion de l'eau (Pays-Bas), un institut de recherche informatique, Cyfronet (Pologne), la filiale russe de Siemens (Russie) et une société de conseil, HR Wallingford (Royaume-Uni). Pour de plus amples informations, consulter: www.urbanflood.eu

À propos du financement de la recherche et de l’innovation européennes

Au 1er janvier 2014, l'UE a lancé un nouveau programme de sept ans pour la recherche et l'innovation, Horizon 2020. Au cours des sept prochaines années, près de 80 milliards d'euros seront investis dans des projets de recherche et d'innovation destinés à soutenir la compétitivité économique de l'Europe et à repousser les limites de la connaissance humaine. Le budget de recherche de l'UE vise principalement à améliorer le quotidien des citoyens européens dans des domaines tels que la santé, l'environnement, les transports, l'alimentation et l'énergie. Les partenariats en cours avec les industries pharmaceutique, aérospatiale, automobile, ferroviaire et électronique en matière de recherche encouragent aussi l'investissement du secteur privé à l'appui de la croissance future et de la création d'emplois hautement qualifiés. Le programme Horizon 2020 mettra davantage encore l’accent sur la transformation d'idées brillantes en produits, procédés et services commercialisables.

Pour obtenir les dernières informations en date sur la recherche et l’innovation européennes, veuillez consulter:

http://ec.europa.eu/programmes/horizon2020/

http://www.facebook.com/innovation.union

http://twitter.com/innovationunion

Contacts:

Michael Jennings (+32 2 296 33 88) Twitter: @ECSpokesScience


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website