Chemin de navigation

Left navigation

Additional tools

Autres langues disponibles: EN DE ES IT EL

Commission européenne

Communiqué de presse

Bruxelles, le 11 août 2014

Des mesures exceptionnelles pour venir en aide aux producteurs de pêches et de nectarines

 La Commission européenne est sur le point d'adopter aujourd'hui des mesures de soutien aux secteurs des pêches et des nectarines de l'UE, notamment en augmentant les volumes de fruits qui pourront être retirés et distribués gratuitement.   Ces marchés ont été durement touchés par des conditions climatiques défavorables, auxquelles s'ajoutent à présent des pressions supplémentaires dues à l’embargo sur les importations décrété par la Russie.

M. Dacian Cioloș, commissaire européen chargé de l'agriculture et du développement rural, a commenté cette initiative en ces termes: «Après la récente baisse des prix sur les marchés des pêches et des nectarines, des mesures urgentes sont nécessaires pour soutenir le marché et j’ai l’intention d’agir sans plus tarder. Je vais proposer aujourd’hui que la Commission européenne prenne des mesures rétroactives immédiates visant à diminuer l’offre et à stimuler la demande. J'ai déclaré très clairement que je n'hésiterai pas à agir et à utiliser le nouveau cadre de la PAC modernisée pour qu'une assistance proportionnée et respectant la logique du marché soit apportée en temps voulu – cette première mesure témoigne de notre détermination à cet égard. Nous surveillons attentivement les marchés et je n'hésiterai pas à agir de la même manière si d'autres secteurs dépendant des exportations vers la Russie devaient également avoir besoin d'aide

Les mesures proposées consistent premièrement à porter de 5 % à 10 % la production des organisations de producteurs (OP)  qui peut être retirée en vue d'être distribuée gratuitement. Deuxièmement, des mesures exceptionnelles de soutien seront également proposées aux non-membres des OP (l'aide versée s'élèvera à 50 % du prix de retrait de l'organisation de producteurs). Les mesures bénéficieront ainsi également aux producteurs individuels, pour autant que les contrôles nécessaires soient en place.  Enfin, des financements supplémentaires seront accordés pour la promotion, dans le cadre d'actions prévues par les programmes opérationnels des organisations de producteurs (conformément aux régimes de cofinancement habituels). La décision formelle sera prise dans les prochaines semaines, mais elle s’appliquera rétroactivement à compter d’aujourd’hui. Cette initiative était déjà en cours de discussion la semaine dernière, mais l’annonce par la Russie de restrictions sur les importations risque d’aggraver encore la situation sur le marché et, partant, il était donc devenu urgent d’agir.

Contexte

Les principaux producteurs de pêches (production annuelle de l’UE = 2,4-2,5 millions de tonnes) et de nectarines de l'UE (1,1-1,2 million de tonnes) sont situés en Italie, en Espagne, en France et en Grèce. Bien que les conditions climatiques imposent toujours une variabilité saisonnière sur le marché, leur incidence a été cette année particulièrement négative. Les conditions climatiques au printemps/début de l’été ont entraîné à la fois une augmentation de la production et une maturité plus précoce des fruits; l'offre a été par conséquent beaucoup plus importante que d'ordinaire en début de saison, alors qu'elle est normalement mieux répartie sur plusieurs semaines. Par la suite, les conditions climatiques plus fraîches et plus humides en juin et en juillet ont ralenti la consommation.

Contacts:

Roger Waite (+32 2 296 14 04)

Madalina Chiriac (+32 2 297 44 13)

Pour le grand public: Europe Direct par téléphone, au 00 800 6 7 8 9 10 11 ou par courriel


Side Bar

Mon compte

Gérez vos recherches et notifications par email


Aidez-nous à améliorer ce site