Navigation path

Left navigation

Additional tools

Commission européenne

Communiqué de presse

Bruxelles, le 8 août 2014

La recherche européenne améliore la sécurité des navires de croisière

Au moment de choisir leurs vacances d'été, nombreux sont les Européens à opter pour une croisière ou pour une traversée en ferry pour se rendre sur leur lieu de villégiature. La sécurité est un aspect majeur du transport maritime de passagers. La recherche financée par l'UE pourrait permettre à l'avenir d'évacuer les grands navires à passagers dans des conditions encore plus fluides et plus sûres. Grâce au concours financier de l'UE, des chercheurs travaillent, en outre, à la conception de paquebots et de ferries plus stables.

Le projet LYNCEUS dont la réalisation, étalée sur trois ans, prend fin début 2015, montre comment les technologies sans fil de faible puissance peuvent aider à localiser des personnes à bord d'un navire, en fournissant des informations essentielles en cas d'évacuation, tout en améliorant la recherche et le sauvetage de personnes tombées à l'eau. L'objectif est de révolutionner les pratiques actuelles de gestion des urgences et d'évacuation des navires.

«Nous avons mis au point de toutes nouvelles balises pouvant être incorporées dans des gilets de sauvetage et permettant de déterminer facilement la position des gens sur un navire», a déclaré M. Anastasis Kounoudes, responsable technique et PDG de SignalGeneriX, l'un des partenaires du projet. «Cette technologie renseignera les responsables de la sécurité sur la position exacte de chaque passager et de chaque membre d'équipage lors d'une évacuation.» Elle peut également servir à contrôler la santé de patients, qui devront alors porter des bracelets adaptés, ou encore à aider des parents à suivre leur progéniture à la trace sur d'immenses paquebots pouvant transporter des milliers de passagers et de membres d'équipage. Les chercheurs participant à ce projet ont aussi élaboré un dispositif radar à même de déterminer la position exacte de passagers passés par-dessus bord.

Achevé en 2012, le projet GOALDS a, quant à lui, permis de concevoir de nouveaux types de grands navires de croisière à la sécurité améliorée en cas de collision ou d'échouage. Les passagers et membres d'équipage de ces navires d'un nouveau genre auraient alors jusqu'à 20 % de chances de survie supplémentaires. Les résultats de ces travaux ont été transmis à l'Organisation maritime internationale dans le but d'améliorer les normes de sécurité et les calculs présidant à la construction des navires de croisière. Le projet GOALDS fait partie d'un programme de recherche financé par l'UE en vue d'améliorer la sécurité maritime.

Mme Máire Geoghegan-Quinn, commissaire européenne chargée de la recherche, de l'innovation et de la science, a déclaré à ce propos: «Ces projets sont de bons exemples de la manière dont nous nous efforçons d'améliorer la vie des gens, voire de la leur sauver, en l'occurrence. Nous continuerons d'investir dans ce type de recherche et d'innovation dans le cadre de notre nouveau programme Horizon 2020.»

Contexte

Le projet Lynceus, qui bénéficie d'un financement de l'UE à hauteur de 2,5 millions d'euros, rassemble 15 participants venus d'Allemagne, de Chypre, d'Espagne, de Grèce, d'Italie, du Royaume-Uni et de Suisse. Il est coordonné par un bureau d'études chypriote, RTD Talos Ltd. Ces recherches vont également dans le sens de la directive relative aux équipements marins, récemment modifiée, qui prévoit l'éventuelle introduction d'un étiquetage électronique sur les navires battant pavillon d’un État membre de l’Union.

Le projet GOALDS a bénéficié d'environ 3 millions d'euros de financements européens. Il a réuni 19 participants issus de neuf pays différents, dont les travaux ont été coordonnés par l'Université technique nationale d’Athènes.

Ces deux projets ont fait l'objet d'un financement au titre du septième programme-cadre pour des actions de recherche, de développement technologique et de démonstration de l'Union européenne (2007-2013).

Le 1er janvier de cette année, l'UE a lancé un nouveau programme septennal pour la recherche et l'innovation, Horizon 2020. Au cours des sept prochaines années, près de 80 milliards d'euros seront investis dans des projets de recherche et d'innovation destinés à soutenir la compétitivité économique de l'Europe et à repousser les limites de la connaissance humaine. Le budget de recherche de l'UE vise principalement à améliorer le quotidien des citoyens européens dans des domaines tels que la santé, l'environnement, les transports, l'alimentation et l'énergie. Les partenariats en cours avec les industries pharmaceutique, aérospatiale, automobile, ferroviaire et électronique en matière de recherche encouragent aussi l'investissement du secteur privé à l'appui de la croissance future et de la création d'emplois hautement qualifiés. Le programme Horizon 2020 mettra davantage encore l’accent sur la transformation d'idées brillantes en produits, procédés et services commercialisables.

Pour en savoir plus:

Lynceus: http://www.lynceus-project.eu/

Vidéo Euronews: http://www.euronews.com/2014/05/05/don-t-panic/

Site d'Horizon 2020: http://ec.europa.eu/programmes/horizon2020/

Contacts:

Michael Jennings (+32 2 296 33 88) Twitter: @ECSpokesScience

Monika Wcislo (+32 2 298 65 95)

Pour le grand public: Europe Direct par téléphone, au 00 800 6 7 8 9 10 11, ou par courriel


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website