Navigation path

Left navigation

Additional tools

La Commission européenne adopte un «accord de partenariat» avec la Bulgarie sur la mobilisation des Fonds structurels et d’investissement de l’UE en faveur de la croissance et de l’emploi pour la période 2014-2020

European Commission - IP/14/910   07/08/2014

Other available languages: EN DE BG

Commission européenne

Communiqué de presse

Bruxelles, le 7 août 2014

La Commission européenne adopte un «accord de partenariat» avec la Bulgarie sur la mobilisation des Fonds structurels et d’investissement de l’UE en faveur de la croissance et de l’emploi pour la période 2014-2020

La Commission européenne a adopté un «accord de partenariat» avec la Bulgarie, définissant la stratégie à mettre en œuvre pour l'utilisation optimale des crédits des Fonds structurels et d’investissement européens dans tout le pays. Cet accord ouvre la voie à des investissements à hauteur de 7,6 milliards d’euros au total — en prix courants, comprenant le financement de la coopération territoriale européenne et la dotation allouée à l'Initiative pour l'emploi des jeunes — au titre de la politique de cohésion pour la période 2014-2020. La Bulgarie reçoit également 2,3 milliards d'euros pour le développement rural et une enveloppe de 88 millions d'euros destinée au secteur maritime et à la pêche.

Ces investissements de l'UE aideront à lutter contre le chômage, à dynamiser la compétitivité et à favoriser la croissance économique en soutenant l’innovation, l’éducation et la formation dans les agglomérations de toutes tailles et les zones rurales. Ils permettront également de promouvoir l’esprit d’entreprise et de combattre l’exclusion sociale, tout en contribuant à mettre en place une économie respectueuse de l’environnement et efficace dans l’utilisation des ressources.

Les Fonds structurels et d'investissement européens (Fonds ESI) se composent:

• du Fonds européen de développement régional

• du Fonds européen pour les affaires maritimes et la pêche

• du Fonds européen agricole pour le développement rural

M. Johannes Hahn, commissaire européen chargé de la politique régionale, a commenté l'adoption de cet accord en ces termes: «Nous avons adopté aujourd'hui un plan d’investissement stratégique vital, qui met la Bulgarie sur la voie de l’emploi et de la croissance pour les dix années à venir. Cet accord de partenariat traduit la détermination partagée par la Commission européenne et par la Bulgarie d'utiliser le plus efficacement possible les investissements de l’UE de façon à ce que la population bulgare elle-même ressente les effets bénéfiques de ces investissements qui se manifestent par une amélioration de la qualité de vie. Nos investissements doivent avoir un caractère stratégique et, en vertu de la nouvelle politique de cohésion, ils doivent se concentrer sur l’économie réelle, la croissance durable et l'investissement dans le capital humain. Cependant, l’objectif premier n'est pas la rapidité mais la qualité. Dans les mois à venir, nous allons pleinement nous consacrer aux négociations afin d'obtenir les meilleures retombées possibles pour les crédits issus des Fonds structurels et d’investissement européens pour 2014-2020. L'engagement de tous est nécessaire pour garantir la qualité des programmes qui seront mis en place.»

M. Hahn a ajouté: «Cette stratégie d’investissement s'appuie sur les efforts importants déjà déployés par la Bulgarie pour que l'UE atteigne ses objectifs de développement à long terme et durable dans toutes ses régions moins développées. Cet accord de partenariat, qui inclut tous les Fonds structurels et d’investissement en Bulgarie conférera une orientation stratégique aux futurs programmes qui créeront des emplois, transformeront les PME bulgares en modèles de croissance et soutiendront une croissance respectueuse de l’environnement dans ses villes également. Il devrait également aider la Bulgarie à affermir les résultats déjà obtenus en vue de rattraper le reste de l'Europe. Les Fonds structurels et d'investissement européens aideront les régions et les villes bulgares à relever ces défis.»

M. László Andor, commissaire européen chargé de l'emploi, des affaires sociales et de l'inclusion, a indiqué:

«Je félicite la Bulgarie d'avoir adopté son accord de partenariat. Près de 1,5 milliard d'euros issus du Fonds social européen seront à la disposition de la Bulgarie pour la période 2014-2020, soit une augmentation de 20 % par rapport à la période précédente. Je suis très heureux que la Bulgarie ait décidé de consacrer au Fonds social européen 30 % de la dotation des Fonds structurels. Jusqu'ici, la Bulgarie a eu largement recours au FSE – un citoyen bulgare sur sept a bénéficié directement du FSE. Le FSE restera le principal instrument de financement en vue de remédier au chômage des jeunes et de soutenir les personnes les plus en difficulté sur le marché du travail, de renforcer l’adaptation de la formation et de l’enseignement professionnels au marché du travail, de lutter contre la pauvreté et contre l’exclusion sociale de la minorité rom ainsi que d’améliorer l'efficience et la qualité dans l’administration publique et la magistrature».

M. Dacian Cioloș, commissaire européen chargé de l'agriculture et du développement rural, s'est exprimé en ces termes:

«Les Fonds structurels et d'investissement européens constituent une source importante de financement pour les investissements publics en Bulgarie. Je suis convaincu que nous avons adopté en ce jour un accord de partenariat qui montrera comment la Bulgarie va utiliser ces fonds dans les prochaines années d'une manière judicieuse et efficace, en s'efforçant de tirer le meilleur profit des ressources disponibles et en faisant face aux priorités immédiates. La Bulgarie est un pays éminemment rural, et une part importante de son PIB est fournie par le secteur agroalimentaire. Le financement par l'UE du développement rural contribuera à renforcer la compétitivité du secteur agricole bulgare, y compris au moyen d'une restructuration des exploitations et d'un soutien à celles-ci, en vue d'un développement plus équilibré et respectueux de l'environnement. Les investissements réalisés dans les zones rurales aideront la Bulgarie à préserver la richesse de ses paysages ruraux, en ciblant la croissance et les emplois ainsi que la relance économique, et en freinant le dépeuplement rural.»

Mme Maria Damanaki, commissaire européenne chargée des affaires maritimes et de la pêche, a expliqué:

«Le Fonds européen pour les affaires maritimes et la pêche contribuera aux objectifs de développement durable de la politique commune de la pêche en Bulgarie et dans toute l'Europe. Il investira dans la réduction des incidences des activités de pêche sur le milieu marin, le soutien aux petites entreprises dans le secteur de l'aquaculture et des activités de transformation, et contribuera au développement de l'économie locale des zones qui dépendent de la pêche en Bulgarie. »

Pour en savoir plus:

MÉMO sur les accords de partenariat et les programmes opérationnels

Politique de cohésion en Bulgarie

Accord de partenariat entre la Commission européenne et la Bulgarie et Résumé

Contacts : Patrizio Fiorilli (+32 4989 58132) – Emer Traynor (+32 2 29 51548)

Roger Waite (+32 4989 61404) – Helene Banner (+32 4607 52407)


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website