Navigation path

Left navigation

Additional tools

Des aéroports plus verts grâce à un projet financé par l’UE

European Commission - IP/14/880   28/07/2014

Other available languages: EN DE IT

Commission européenne

Communiqué de presse

Bruxelles, le 28 juillet 2014

Des aéroports plus verts grâce à un projet financé par l’UE

Vidéo sur Euronews — Visite à l’aéroport Leonardo da Vinci-Fiumicino de Rome

http://fr.euronews.com/2014/01/27/des-aeroports-intelligents-et-moins-voraces-en-energie/(disponible également en anglais, allemand, grec, hongrois, italien, portugais et espagnol)

Chaque été, des millions de personnes prennent d'assaut les aéroports d'Europe pour s'envoler vers le soleil et l'aventure. L'explosion du nombre de passagers se traduit par une nette augmentation du coût que représente l’exploitation d’un aéroport et de l’empreinte environnementale de ce dernier. Les aéroports ne cessent de se développer, de sorte que chacun d'entre eux consomme autant d'énergie qu'une petite ville! En effet, l'éclairage et les systèmes de chauffage et de climatisation de ces énormes plateformes de transport représentent, à eux seuls, une consommation d'énergie significative. Pour pallier cette situation, des chercheurs européens ont, grâce à un financement de la Commission européenne, développé un nouveau logiciel avec système de capteurs destiné à réduire de 20 % les émissions de CO2 et les coûts de l’énergie dans les aéroports. Des essais pilotes sont actuellement menés dans les aéroports italiens de Fiumicino (Rome) et de Malpensa (Milan). Le nouveau système, baptisé CASCADE, permettra à ces deux aéroports d'économiser au moins 6 000 MWh, soit 42 000 tonnes de CO2 et 840 000 euros par an.

Ce nouveau système bénéficie d'un soutien financier de l'UE de 2,6 millions d’euros et est mis au point par des partenaires d’Allemagne, d’Italie, d’Irlande et de Serbie. Il reçoit également l'appui de l'ACI Europe (Airports Council International, qui représente plus de 450 aéroports en Europe); son utilisation devrait donc commencer à se répandre dès 2015.

M. Nicolas Réhault, coordonnateur du projet CASCADE (@CASCADE_ICT) au Fraunhofer Institute for Solar Energy Systems de Freiburg, en Allemagne, a déclaré à ce sujet: «Les infrastructures sont équipées de capteurs et de compteurs qui récoltent des données. Celles-ci viennent ensuite alimenter une base de données centrale. Ce logiciel innovant permet de déceler des dysfonctionnements, comme par exemple des ventilateurs qui fonctionnent au mauvais moment, une utilisation simultanée du chauffage et de la climatisation, des erreurs de commandes, etc. Les équipes responsables de la gestion de l'énergie et de la maintenance en sont immédiatement informées et peuvent prendre les mesures nécessaires, telles que la remise à zéro de commandes ou le remplacement des détecteurs défectueux.».

L'Italie dans un premier temps, le reste de l’Europe par après

M. Nicolas Réhault ajoute: «Forts des connaissances acquises, nous avons l'intention de mettre en œuvre cette solution dans d’autres aéroports».

Mme Neelie Kroes, vice-présidente de la Commission européenne chargée de la stratégie numérique (@NeelieKroesEU), a déclaré à ce sujet: «Je voyage beaucoup dans le cadre de mon travail et je suis convaincue que nos aéroports doivent devenir plus intelligents et plus verts. Le système CASCADE nous montre que la durabilité ne doit pas forcément coûter une fortune, mais qu'elle peut, au contraire, nous permettre de faire des économies.».

Comme l'explique M. Nicolas Réhault, le système CASCADE aura d'autres applications: «Les infrastructures des aéroports sont complexes et nous avons acquis beaucoup de savoir-faire sur la manière dont elles fonctionnent. Le système mis au point peut être transposé dans d'autres bâtiments extrêmement complexes, tels que des hôpitaux et des banques, mais il pourrait aussi être adapté à des infrastructures plus simples.».

En savoir plus sur le projet CASCADE (également disponible en anglais, allemand, italien, polonais et espagnol).

Contexte

Le projet CASCADE a bénéficié d'un financement de l'UE dans le cadre du septième programme-cadre de recherche et de développement technologique (#FP7) (2007-2013). Avec ses 80 milliards d’euros de financement disponible pour les 7 prochaines années (2014-2020), le nouveau programme de recherche et d'innovation de l'Union Horizon 2020 (#H2020) devrait être porteur de bien d'autres avancées.

Liens utiles

Stratégie numérique

Neelie Kroes

Suivez Mme Kroes sur Twitter: @NeelieKroesEU

Contacts

Courriel: comm-kroes@ec.europa.eu Tél: +32.229.57361 Twitter: @RyanHeathEU


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website