Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE ES

Commission européenne

communiqué de presse

Bruxelles, le 21 juillet 2014

Le commissaire européen annonce un nouveau financement important en faveur du Pérou lors de sa visite

Le commissaire européen chargé du développement, M. Andris Piebalgs, annoncera aujourd'hui la contribution de l’UE au développement du Pérou pour la période 2014-2017 (66 millions d’euros), ainsi que de nouveaux financements pour soutenir la lutte contre les drogues illicites (32 millions d’euros), à l'occasion d'une visite dans le pays au cours de laquelle il s'entretiendra de la coopération future avec les plus hautes autorités.

M. Piebalgs a déclaré à cet égard: «Notre relation avec le Pérou n'a cessé de se renforcer au fil du temps. Le pays a accompli des progrès remarquables sur le plan tant économique que social, et j’espère que l’annonce faite aujourd’hui montre clairement notre engagement en tant que partenaires du Pérou, dans sa progression sur la voie de la croissance.»

Le commissaire visitera également un certain nombre de projets de l’UE, dont l’un a pour objectif de lutter contre la malnutrition infantile chronique et d'offrir un meilleur accès aux services sociaux et de santé.

Soutien de la lutte contre la drogue

Le programme de lutte contre la drogue, qui s’étend jusqu’en 2017, soutiendra le gouvernement du Pérou dans la mise en œuvre de sa stratégie nationale de lutte contre la drogue, et constitue l'aide la plus importante jamais attribuée au pays dans ce secteur. Un premier versement d’un montant de 8 millions d’euros, sur un total de 32 millions d’euros, sera signé par le commissaire au cours de sa visite.

«Je suis particulièrement heureux de pouvoir annoncer cette nouvelle aide», a ajouté le commissaire. «Nous pensons que la lutte contre la drogue est une priorité commune et une responsabilité partagée; une action qui doit être menée de part et d’autre. Le combat du Pérou est notre combat, un combat que nous pouvons remporter ensemble.»

L’objectif du programme est de contribuer à réduire la production illégale, le trafic et la consommation de drogue au Pérou et, dans le même temps, de favoriser un développement alternatif fondé sur des activités économiques légales. Pour la première fois, des États membres de l’UE participeront activement au programme et travailleront main dans la main avec le Pérou en procédant à des échanges d’expérience et d’expertise.

Le programme permettra notamment de mettre en œuvre les actions concrètes suivantes:

fournir des traitements aux toxicomanes,

mettre en œuvre des mesures de réhabilitation destinées à aider les toxicomanes à se réintégrer dans la société,

mettre en œuvre des mesures de prévention destinées à faire prendre conscience du danger de la consommation de drogues.

L’aide de l’UE devrait ainsi également contribuer à réduire le volume de cocaïne entrant dans l’UE.

Soutien bilatéral UE-Pérou

La nouvelle aide bilatérale de 66 millions d’euros en faveur du Pérou (2014-2017) aura pour objectif de promouvoir le développement local dans les régions présentant les plus grands retards en termes de développement, en mettant l’accent sur les domaines susceptibles d'aider le pays à parvenir à une croissance plus inclusive, tels que le commerce durable. Dans cette optique, le financement soutiendra la mise en œuvre de l’accord de libre-échange entre le Pérou, la Colombie et l’UE, signé en juin 2012 (et applicable à titre provisoire au Pérou depuis mars 2013).

Le Pérou a fait des progrès significatifs au cours des dernières années en termes de réduction de la pauvreté et de croissance économique et, compte tenu de ce fait, le financement bilatéral de l’UE sera progressivement supprimé. Cette évolution est conforme aux principes énoncés dans le programme pour le changement de l'UE (son plan stratégique pour réorienter son aide et accorder la priorité aux pays et aux secteurs qui en ont le plus besoin et où elle peut être la plus efficace). Toutefois, pour consolider les résultats obtenus, il a été décidé que le Pérou continuerait à bénéficier de l’aide bilatérale de l’UE entre 2014 et 2017. Même après la suppression progressive du financement bilatéral, le Pérou pourra continuer à bénéficier d’un financement de l’UE au titre des instruments thématiques et régionaux.

Contexte

À l’occasion de sa visite au Pérou, le commissaire examinera un certain nombre de projets de l’UE dans la région d'Ayacucho, dont le programme péruvien de lutte contre la malnutrition, ou programme EURO-PAN. Le programme EURO-PAN, mis en œuvre entre 2009 et 2013, est l’un des plus importants programmes phares (60,8 millions d’euros) financés au titre du budget de l'UE en Amérique latine. Il a été mis en place pour réduire la pauvreté et améliorer la cohésion sociale dans les régions andines les plus vulnérables en luttant contre la prévalence de la malnutrition infantile chronique et en contribuant à fournir un meilleur accès aux services sociaux et de santé, par exemple en fournissant un soutien aux institutions chargées de la santé telles que le ministère de la santé, le registre d’identification national et le système d’assurance-maladie.

Le programme a enregistré des résultats impressionnants: la prévalence de la malnutrition infantile chez les enfants de moins de cinq ans a chuté de 23,2 % en 2010 à 18,1 % en 2012 au niveau national, et de 60,1 % à 40,8 % dans les 54 districts les plus pauvres des régions ciblées (Apurimac, Ayacucho et Huancavelica).

Le soutien à la stratégie nationale de lutte contre la drogue implique une approche durable et gérable visant à réduire la production, le trafic et la consommation de drogues illicites, tout en encourageant un développement alternatif fondé sur des activités économiques légales. Il s’agit d’un programme d’appui budgétaire (ce qui signifie que les fonds de l’UE alimentent directement le budget national du pays bénéficiaire), qui sera mis en œuvre au moyen d’une gestion directe centralisée. L'aide de l'Union européenne est ciblée sur les domaines qui en ont le plus besoin et sur lesquels elle peut avoir une incidence maximale, tant pour le Pérou que pour l'UE.

Pour en savoir plus:

Site web de M. Andris Piebalgs, commissaire européen chargé du développement:

http://ec.europa.eu/commission_2010-2014/piebalgs/index_fr.htm

Site web de la direction générale du développement et de la coopération – EuropeAid:

http://ec.europa.eu/europeaid/index_fr.htm

Contacts:

Alexandre Polack (+32 2 299 06 77)

Maria Sanchez Aponte (+32 2 298 10 35)

Pour le grand public: Europe Direct par téléphone, au 00 800 6 7 8 9 10 11, ou par courriel


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website