Navigation path

Left navigation

Additional tools

Emploi: la Commission propose une aide de 700 000 EUR au titre du Fonds européen d’ajustement à la mondialisation pour les travailleurs de la filière bois licenciés en Espagne

European Commission - IP/14/843   22/07/2014

Other available languages: EN DE ES

Commission européenne

Communiqué de presse

Bruxelles, le 22 juillet 2014

Emploi: la Commission propose une aide de 700 000 EUR au titre du Fonds européen d’ajustement à la mondialisation pour les travailleurs de la filière bois licenciés en Espagne

La Commission européenne a proposé de mobiliser le Fonds européen d’ajustement à la mondialisation (FEM) afin d’aider 400 travailleurs licenciés en Espagne dans le secteur de la fabrication de charpentes et d’autres menuiseries en Castilla y León à trouver un nouvel emploi. La proposition sera maintenant soumise à l’approbation du Parlement européen et du Conseil des ministres de l’Union européenne.

Le commissaire européen à l’emploi, aux affaires sociales et à l’inclusion, M. László Andor, a déclaré à ce sujet: «La société et l’économie espagnoles ont été particulièrement touchées par la crise financière et la situation de l’emploi dans la région de Castilla y León apparaît extrêmement préoccupante, mais je ne doute pas que les mesures de soutien proposées au titre du Fonds européen d’ajustement à la mondialisation aideront les travailleurs qui ont perdu leur emploi à trouver de nouveaux débouchés dans le même secteur ou dans d’autres».

L’Espagne a demandé l’aide du FEM à la suite du licenciement de 587 salariés, survenu dans trois entreprises du secteur de la fabrication de charpentes et d’autres menuiseries en Castilla y León. Les travailleurs produisaient essentiellement des portes et des châssis de fenêtres à destination de la construction de bâtiments. Leur licenciement est la conséquence de la contraction au niveau mondial du marché des portes et châssis de fenêtres en bois et de la diminution du volume des exportations de l’Espagne pour ces biens au cours des dernières années.

Les mesures cofinancées par le FEM seraient destinées aux 400 travailleurs qui ont le plus de mal à retrouver un emploi et consisteraient à leur offrir une aide à la recherche intensive d’emploi, des services de conseil et d’orientation, une formation générale et une reconversion, des possibilités de formation professionnelle, ainsi que diverses allocations et mesures incitatives dans un esprit de promotion de l’esprit d’entreprise.

Le coût total du train de mesures est estimé à 1,4 million EUR, dont la moitié serait à la charge du FEM.

Contexte

Le marché des ouvrages de menuiserie et pièces de charpente pour construction se contracte au niveau mondial et le volume des exportations mondiales de ce produit a diminué de 3,4 %, passant de 14,2 milliards USD en 2008 à 13,7 milliards USD en 2011. Au cours de la période 2008-2011, le volume des exportations de ces produits de l’UE-27 a diminué de 10,33 % et sa part de marché est passée de 17,24 % à 16 %.

En revanche, au cours de la même période, la part de marché des Philippines a quasiment doublé (passant de 6,31 % à 12,13 %) et celle d’autres pays d’Extrême-Orient a également augmenté, quoique dans une moindre mesure, comme en Chine et en Malaisie, où les parts de marché ont progressé respectivement de 15 % et 37 %.

Le recul de la part de marché de l’UE-27 a eu une incidence négative sur le nombre d’entreprises actives dans le secteur et, partant, sur l’emploi. Dans le document de travail accompagnant la communication de la Commission intitulée «Une nouvelle stratégie de l’UE pour les forêts et le secteur forestier», la Commission a indiqué que le nombre d’entreprises actives dans le travail du bois et la fabrication d’articles en bois a baissé de 8 % au cours de la période 2003-2010, tandis que l’emploi dans le secteur a chuté de 20 % au cours de la période 2000-2011.

Le marché de l’emploi en Castilla y León a été sévèrement frappé par la crise. Le taux de chômage dans cette région s’est rapidement accru, passant de 8,2 % au 1er trimestre 2008 à 22,7 % au 1er trimestre 2013. Les licenciements dans le secteur du bois et de la fabrication d’articles en bois aggraveront encore la situation sur le plan du chômage, puisque le territoire touché, Pinares (littéralement «pinèdes»), est fortement dépendant du secteur du bois et que les pins constituent la principale ressource économique, ce qui s’est traduit par le développement d’une région industrielle de transformation primaire et secondaire du bois.

La région a déjà bénéficié de l’aide du FEM pour d’autres cas de licenciements collectifs dans l’industrie automobile (IP/09/233).

L’ouverture des échanges commerciaux avec le reste du monde a des effets globalement positifs sur la croissance et l’emploi, mais elle peut aussi entraîner des licenciements, en particulier dans des secteurs vulnérables et au détriment de travailleurs peu qualifiés. C’est pourquoi le président de la Commission, M. Barroso, avait proposé la création d’un fonds destiné à aider ceux qui doivent s’adapter aux conséquences de la mondialisation. Depuis sa création en 2007, le FEM a reçu 125 demandes d’intervention. Quelque 518 millions EUR d’aide ont été demandés pour plus de 112 000 travailleurs. Les demandes d’intervention pour aider les travailleurs émanent d’un nombre croissant de secteurs et d’États membres. Rien qu’en 2013, le FEM est intervenu à hauteur de plus de 53,5 millions EUR.

Le règlement régissant le FEM a été révisé en juin 2009 dans le but de renforcer son rôle en tant qu’instrument d’intervention rapide dans l’arsenal déployé par l’Europe face à la crise financière et économique. La version modifiée du règlement relatif au FEM est entrée en vigueur le 2 juillet 2009 et le critère de crise a été appliqué à toutes les demandes reçues entre le 1er mai 2009 et le 30 décembre 2011.

Compte tenu de ces expériences et de la valeur ajoutée apportée par le FEM aux travailleurs assistés et aux régions concernées, le Fonds a été maintenu pour la période 2014-2020 en tant qu’instrument de solidarité au sein de l’Union et son mode de fonctionnement a été perfectionné. Son champ d’application a été élargi de manière à couvrir à nouveau les travailleurs licenciés en raison de la crise économique ainsi que les travailleurs à durée déterminée, les indépendants et, par voie de dérogation jusqu’à fin 2017, les jeunes sans emploi, éducation ou formation dans les régions où le chômage des jeunes est élevé.

Informations complémentaires

Site web du FEM

Reportages vidéo:

«L’Europe agit contre la crise: le Fonds européen d’ajustement à la mondialisation réformé»

Relever le défi de la mondialisation – Le Fonds européen d'ajustement à la mondialisation

Recevez gratuitement par courriel la lettre d’information sur l’emploi, les affaires sociales et l’inclusion de la Commission européenne.

Site web de M. Andor

Suivez László Andor sur Twitter

Contacts:

Jonathan Todd (+32 2 299 41 07)

Cécile Dubois (+32 2 295 18 83)


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website