Navigation path

Left navigation

Additional tools

Commission européenne

Communiqué de presse

Bruxelles, le 3 juillet 2014

Donnez votre avis sur l'avenir de la science: consultation publique sur «Science 2.0»

La Commission européenne a lancé aujourd’hui une consultation publique à propos de «Science 2.0», afin d’évaluer la tendance qui consiste à faire de la recherche et de l'innovation d'une manière plus ouverte et plus axée sur les données et les personnes. Les chercheurs utilisent de plus en plus des outils numériques afin d'associer des milliers de personnes à leurs activités de recherche. Ces personnes sont invitées, par exemple, à informer les chercheurs quand elles ont la grippe afin qu'ils puissent contrôler les foyers de la maladie et prévoir d’éventuelles épidémies. Les scientifiques sont aujourd'hui plus disposés à partager leurs découvertes en ligne, à un stade précoce, à comparer leurs travaux et à en débattre, afin d'en améliorer les résultats. Les publications scientifiques sont de plus en plus fréquemment disponibles en ligne gratuitement. D’après certaines estimations, 90 % de toutes les données disponibles dans le monde ont été produites au cours des deux dernières années, et la production de données scientifiques progresse actuellement de 30 % par an.

La consultation porte sur la sensibilisation et la participation à ces tendances, et vise à recueillir l'avis du public sur les possibilités offertes par «Science 2.0» en vue de renforcer la compétitivité du secteur européen de la science et de la recherche. Les réponses doivent nous parvenir le 30 septembre 2014 au plus tard.

Mme Máire Geoghegan-Quinn, commissaire européenne chargée de la recherche, de l’innovation et de la science, a déclaré à ce propos: «Science 2.0 constitue une véritable révolution dans notre manière de concevoir la science, tant en ce qui concerne l'analyse et le partage des données que la publication ou la coopération dans le monde entier. Science 2.0 permet également d'associer les citoyens à la recherche de nouvelles connaissances. L’ensemble du processus scientifique devient plus transparent et plus efficace, mais cette évolution pose néanmoins des questions relatives à l’intégrité et à la qualité. C'est pourquoi nous souhaitons connaître le point de vue des citoyens sur la manière dont nous pouvons garantir que Science 2.0 évolue de manière positive pour l’Europe».

Mme Neelie Kroes, vice-présidente de la Commission chargée de la stratégie numérique, a déclaré à ce sujet: «La technologie et les outils numériques nous offrent aujourd'hui l'occasion de faire un nouveau pas en avant pour améliorer la recherche et l'innovation et les rendre plus utiles pour les citoyens et la société dans son ensemble. Nous empruntons progressivement, mais inexorablement, la voie qui mène à une science ouverte et numérique. Cette orientation, et l'engouement qu'elle suscite, répond à la volonté non pas des responsables politiques, mais des communautés scientifique et universitaire elles-mêmes. Et je suis déterminée à soutenir cette orientation.»

La Commission européenne a déjà intégré certains aspects de «Science 2.0» dans ses politiques. En particulier, l’accès ouvert aux publications scientifiques est un élément obligatoire des travaux de recherche effectués dans le cadre d’Horizon 2020, nouveau programme de recherche et d’innovation de l’UE. Un projet pilote sur le libre accès aux données de la recherche a également été lancé. Par l’intermédiaire de ses programmes de recherche, l’Union finance aussi un certain nombre de projets scientifiques de citoyens et soutient une partie de l’infrastructure en ligne qui permet à Science 2.0 d'exister.

Graphique: Modifications en cours qui ont une incidence sur l’ensemble du cycle de la recherche, depuis le début des travaux de recherche jusqu'à leur évaluation et leur publication

La consultation, ainsi que des informations générales, sont disponibles sur le site internet de la Commission européenne: «Votre point de vue sur l’Europe» (http://ec.europa.eu/research/science-2.0). Vous pouvez suivre le débat sur les médias sociaux en utilisant le mot-clé #Science20.

Contexte

«Science 2.0» progresse rapidement à l’échelle planétaire grâce aux technologies numériques et en réponse aux faiblesses actuelles dans le domaine de la science, notamment un processus de publication scientifique lent et coûteux, des critiques relatives au système d’évaluation par les pairs et la difficulté de reproduire les résultats de la recherche faute de données réutilisables et reproductibles.

Cette évolution s'inscrit dans le contexte de grandes tendances liées entre elles:

augmentation substantielle de la production scientifique, évolution vers le libre accès aux informations scientifiques et collaboration ouverte dans le domaine de la recherche (collaboration à distance entre scientifiques);

augmentation constante du nombre d'acteurs dans le domaine de la science (il n'y a jamais eu autant de scientifiques dans le monde qu'à l'heure actuelle) et plus grande participation des citoyens à la recherche (participation aux travaux de recherche à proprement parler, au financement de la recherche ou à l'élaboration des programmes de recherche);

nouvelle conception de la science grâce à la disponibilité de séries de données à grande échelle (90 % de toutes les données dans le monde ont été produites au cours des deux dernières années) et croissance constante de la puissance de calcul.

Liens

Horizon 2020: http://ec.europa.eu/programmes/horizon2020/

Stratégie numérique: http://ec.europa.eu/digital-agenda/

Personnes de contact:

Michael Jennings (+32 2 296 33 88) Twitter: @ECSpokesScience

Monika Wcislo (+32 2 295 56 04)

Ryan Heath (+32 2 296 17 16) Twitter: @RyanHeathEU

Siobhan Bright (32 2 295 73 61) Courriel: comm-kroes@ec.europa.eu

Pour le grand public: Europe Direct par téléphone, au 00 800 6 7 8 9 10 11, ou par courriel­


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website