Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE

Commission européenne

Communiqué de presse

Bruxelles, le 30 juin 2014

Environnement: 80 pour cent des Européens souhaitent que leur pays gaspille moins

D'après un nouveau sondage, la plupart des citoyens européens estiment que leur pays produit trop de déchets. L’enquête intitulée «L’attitude des Européens vis-à-vis de la gestion des déchets et l’utilisation efficace des ressources» indique que 96 % des personnes interrogées trouvent important que l’Europe utilise ses ressources de manière plus efficace: 68 % déclarent qu'il s'agit d'une question très importante pour eux, et seulement 3 % des personnes interrogées considèrent qu'elle n'est pas importante. Dans l’UE, neuf personnes interrogées sur dix trient à présent le papier, le carton, les cartons d’emballage pour boissons (90 %), les matières plastiques (90 %) et le verre (88 %), au moins occasionnellement, tandis que trois personnes sur quatre trient les déchets ménagers dangereux (79 %), les emballages métalliques (78 %), les déchets électriques (76 %) et les déchets de cuisine (74 %). Il y a toutefois de grandes différences en fonction des États membres, les réponses oscillant entre 99 % (pour le papier en Autriche) et 28 % (pour les déchets dangereux en Roumanie).

M. Janez Potočnik, commissaire chargé de l'environnement, a déclaré à ce sujet: «Les déchets touchent visiblement une corde sensible: les Européens souhaitent réduire le gaspillage et ils s’efforcent de mettre leurs principes en pratique. Le passage à une économie plus circulaire est par conséquent une évolution logique. L'envie de recycler davantage est là: il nous reste maintenant à mettre en place les mécanismes pour y parvenir.»

À la question des moyens encourageant à recycler davantage, 71 % des personnes sondées ont répondu que le fait de savoir que leurs déchets sont effectivement recyclés les inciterait à recourir davantage au tri. La majorité des répondants accueillerait volontiers davantage d'installations de recyclage et de compostage des déchets de meilleure qualité dans leur région (59 %) et serait en faveur d'incitations financières (59 %) et d'une collecte sélective des déchets plus pratique à leur domicile (51 %).

Huit personnes sur dix (83 %) déclarent éviter le gaspillage, et notamment le gaspillage alimentaire, en achetant juste ce dont ils ont besoin, tandis que trois personnes sur quatre (77 %) s'efforcent de faire réparer les appareils qui tombent en panne avant d'en acheter de nouveaux. Deux tiers des répondants (67 %) donnent ou vendent des biens à des fins de réutilisation, et près de six personnes sur dix évitent d'acheter des produits suremballés (62 %), utilisent des piles rechargeables (60 %) ou boivent de l’eau du robinet afin d’éviter des déchets d’emballage (59 %).

À propos des déchets plastiques, 96 % des personnes interrogées conviennent que les entreprises devraient prendre davantage d'initiatives pour limiter les déchets plastiques et accroître le recyclage, 94 % estiment qu’il convient de mieux informer sur les matières plastiques qui sont recyclables, 93 % pensent qu'il faudrait arrêter de produire des plastiques non recyclables et les remplacer par des matériaux recyclables, et 92 % sont d'avis que des mesures devraient être prises pour réduire l’utilisation des articles en matière plastique à usage unique, tels que les sacs à provisions.

Une large majorité des répondants (94 %) ont affirmé qu’ils soutiendraient l'élaboration d’un objectif au niveau de l’UE pour réduire la quantité de déchets se retrouvant dans les océans. Au moins neuf personnes sur dix se disent prêtes à soutenir les objectifs de l’UE sur les déchets marins dans tous les États membres, à l’exception des Pays-Bas (88 %), où un dixième des personnes interrogées (10 %) indiquent ne pas être favorables à un tel objectif. Le soutien à un objectif de l’UE est le plus fort à Malte, au Portugal, en Croatie et en Espagne (98 % pour tous).

Contexte

Les résultats complets de l’étude intitulée «Les attitudes des Européens vis-à-vis de l’utilisation efficace des ressources et de la gestion des déchets — Eurobaromètre Flash 388» sont disponibles ici.

Cette enquête menée par le réseau politique et social de TNS a été réalisée entre le 3 et le 7 décembre 2013 dans les 28 États membres de l’Union européenne. Quelque 26 595 personnes de différents groupes sociaux et démographiques ont été sondées par téléphone (téléphones fixes et portables), dans leur langue maternelle, au nom de la DG Environnement de la Commission européenne.

Les résultats communiqués aujourd’hui sont en grande partie conformes au programme en faveur d’une utilisation efficace des ressources mis en place au titre de la stratégie Europe 2020 pour une croissance intelligente, durable et inclusive. Dans la feuille de route pour une Europe efficace dans l’utilisation des ressources publiée en 2011, la Commission a proposé un cadre d’action et souligné la nécessité d’une approche intégrée entre les nombreux domaines et niveaux d'action. Les idées principales de la feuille de route ont été développées dans le programme d’action général de l’Union pour l’environnement (7e PAE), qui a comme objectif prioritaire de faire de l’Union une économie efficace dans l’utilisation des ressources, verte, compétitive et à faibles émissions de carbone.

Pour de plus amples informations:

Pour consulter l’enquête Eurobaromètre, voir

http://ec.europa.eu/public_opinion/archives/flash_arch_390_375_fr.htm#388

Sur l’économie circulaire, consulter le site

http://ec.europa.eu/environment/circular-economy/ (en anglais)

Sur la stratégie de l’UE en matière de déchets, voir

http://ec.europa.eu/environment/waste/index.htm (en anglais)

Contacts:

Pour la presse:

Joe Hennon (+32 2 295 35 93)

Andreja Skerl (+32 2 295 14 45)

Pour le public: Europe Direct par téléphone 00 800 6 7 8 9 10 11 ou par courriel


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website