Navigation path

Left navigation

Additional tools

Lancement du registre européen de l’enseignement supérieur — une nouvelle démarche de transparence dans l’enseignement supérieur

European Commission - IP/14/747   02/07/2014

Other available languages: EN DE ES NL EL PL

Commission européenne

communiqué de presse

Bruxelles, le 2 juillet 2014

Lancement du registre européen de l’enseignement supérieur — une nouvelle démarche de transparence dans l’enseignement supérieur

Le nouveau registre européen de l’enseignement supérieur (REES) publie ses premiers résultats aujourd’hui, offrant ainsi un accès aisé à des informations sur les universités de 36 pays, parmi lesquels figurent tous les États membres de l’UE. Ce nouveau registre offrira, pour la première fois au niveau européen, un point d'accès unique permettant d'obtenir des données détaillées et comparables sur 2 250 établissements accueillant plus de 16 millions d’étudiants. Ces données portent sur la taille de l'université, le nombre d’étudiants et de membres du personnel, les matières et les niveaux de diplômes proposés, ainsi que sur les activités de recherche et les activités internationales. Le REES a été mis en place grâce à un financement de l’UE de 500 000 euros au titre de l’ancien programme Éducation et formation tout au long de la vie (actuellement Erasmus+).

Mme Androulla Vassiliou, commissaire européenne chargée de l’éducation, de la culture, du multilinguisme et de la jeunesse, a déclaré: «Une meilleure information est nécessaire si nous voulons améliorer la qualité de nos systèmes éducatifs. Le registre européen de l’enseignement supérieur constituera un outil irremplaçable pour les décideurs politiques et les universités. Il rendra le domaine de l’enseignement supérieur plus transparent tout en contribuant à l'élargissement du champ d’analyse et d’information, à l'amélioration des liens entre l’enseignement et la recherche et au soutien de la diversité de l’enseignement supérieur en Europe.

En s'appuyant sur les informations fournies par les autorités statistiques nationales, le REES formera une base de données permanente et régulièrement mise à jour sur les universités européennes. Il aidera les décideurs politiques à mieux gérer le système européen d’enseignement supérieur dans son ensemble et permettra aux universités de se comparer avec les autres universités et de recenser les possibilités de coopération en matière de recherche ou de spécialisation. Ce nouveau registre complète d’autres données sur les performances des universités, telles que U-Multirank et les statistiques sur l'enseignement supérieur au niveau des systèmes (UNESCO-ISU/OCDE/Eurostat).

Le REES couvre les 28 États membres et fournit aussi des informations sur les universités situées dans les pays de l’EEE/AELE (l'Islande, le Liechtenstein, la Norvège et la Suisse) et dans certains pays candidats (l’ancienne République yougoslave de Macédoine, le Monténégro, la Serbie et la Turquie).

Le REES contient des données statistiques sur les établissements accueillant plus de 200 étudiants de l’enseignement supérieur. Ces établissements représentent 85 % de tous les étudiants de l’enseignement supérieur dans les pays concernés. Parmi les pays couverts, 29 ont livré une série complète de données. La Belgique (Communauté française), la Hongrie, le Monténégro, la Roumanie, la Serbie, la Slovénie, la Slovaquie et la Turquie fournissent une simple liste de leurs établissements d’enseignement supérieur.

Contexte

Le registre européen de l'enseignement supérieur s'inscrit dans le cadre du projet de la Commission pour la modernisation des systèmes d’enseignement supérieur en Europe. Il a été créé par un consortium regroupant les quatre partenaires suivants: USI — Università della Svizzera Italiana, Lugano, Suisse; Joanneum Research, Graz, Autriche; NIFU — Nordic Institute for Studies in Innovation, Research and Education, Oslo, Norvège; Sapienza - Università di Roma, Rome, Italie. Le consortium REES collabore étroitement avec les autorités statistiques nationales.

L’étude de faisabilité «EUMIDA» (2009-2010) a posé les fondements du REES. Elle a examiné la méthodologie, la disponibilité, la confidentialité et les ressources nécessaires pour un déploiement à grande échelle.

Pour en savoir plus

Questions-réponses: registre européen de l’enseignement supérieur

Commission européenne: Éducation et formation

Site web de MmeVassiliou

Suivez Mme Vassiliou sur Twitter @VassiliouEU

Site web du REES: http://eter.joanneum.at/imdas-eter

Contacts:

Dennis Abbott (+32 2 295 92 58); Twitter: @DennisAbbott

Dina Avraam (+32 2 295 96 67)


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website