Navigation path

Left navigation

Additional tools

La Commission européenne adopte un «accord de partenariat» avec la Slovaquie sur la mobilisation des Fonds structurels et d’investissement de l’UE en faveur de la croissance et de l’emploi pour la période 2014-2020

European Commission - IP/14/697   20/06/2014

Other available languages: EN DE SK

Commission européenne

Communiqué de presse

Bruxelles, le 20 juin 2014

La Commission européenne adopte un «accord de partenariat» avec la Slovaquie sur la mobilisation des Fonds structurels et d’investissement de l’UE en faveur de la croissance et de l’emploi pour la période 2014-2020

La Commission européenne a adopté pour la période 2014-2020 un «accord de partenariat» avec la Slovaquie qui définit la stratégie à mettre en œuvre pour l'utilisation optimale des crédits des Fonds structurels et d’investissement européens dans les régions et les villes de ce pays. Cet accord ouvre la voie à des financements à hauteur de 14 milliards d’euros au total pour la politique de cohésion (à prix courants, y compris le financement de la coopération territoriale européenne) et de 1,5 milliard d’euros pour le développement rural. La Slovaquie bénéficiera d’une enveloppe de 15,8 millions d’euros au titre du Fonds européen pour les affaires maritimes et la pêche (FEAMP).

Ces investissements de l'UE destinés à l'économie réelle visent à dynamiser la compétitivité, à lutter contre le chômage et à favoriser la croissance en soutenant l’innovation, l’économie à faible intensité de carbone ainsi que l’éducation et la formation. Ils permettront également de promouvoir l’esprit d’entreprise, de combattre l’exclusion sociale et de poursuivre les efforts en faveur d'une économie respectueuse de l’environnement et efficace dans l’utilisation des ressources.

Les Fonds structurels et d'investissement européens (Fonds ESI) se composent:

• du Fonds européen de développement régional,

• du Fonds européen pour les affaires maritimes et la pêche,

• du Fonds européen agricole pour le développement rural.

M. Johannes Hahn, commissaire européen chargé de la politique régionale, a commenté cette adoption en ces termes: «Les avantages des investissements de l’UE doivent être perceptibles par les citoyens slovaques et, aujourd’hui, nous avons adopté un plan d’investissement stratégique qui concrétisera cet objectif. Cet accord de partenariat met la Slovaquie sur la voie de la croissance et de l’emploi pour les 10 prochaines années, ce qui traduit la détermination partagée par la Commission européenne et la Slovaquie d'utiliser le plus efficacement possible les investissements de l’UE.»

M. Hahn a ajouté: «Depuis l’adhésion de la Slovaquie à l’Union européenne, il y a 10 ans, les Fonds structurels et d’investissement européens ont contribué considérablement au développement du pays. Leur rôle dans le rétablissement de la croissance au cours des années de crise a été essentiel. Entre 2007 et 2013, ils ont permis de créer plus de 81 000 nouveaux emplois, de fournir de l’eau potable à des milliers de personnes et d'apporter un soutien à de nouvelles entreprises. En ce qui concerne la période 2014-2020, nous pouvons aller plus loin: les investissements au titre de la politique de cohésion réformée constitueront un puissant levier en vue de soutenir la recherche, l'innovation et les PME. Ils permettront en outre d'étendre à chaque ménage et à chaque entreprise le déploiement du haut débit. Ces investissements stratégiques stimuleront la compétitivité de la Slovaquie et permettront de créer des emplois durables ainsi que des transports urbains plus propres. Le soutien au chemin de fer sera une priorité des investissements afin de relier et de transformer les villes slovaques et offrir ainsi une meilleure qualité de vie à leurs habitants en réduisant les émissions et la pollution.»

M. László Andor, commissaire européen chargé de l'emploi, des affaires sociales et de l'inclusion, a indiqué:

«Le capital humain est l'un des moteurs essentiels de la relance économique et le Fonds social européen est le principal instrument dont dispose l’UE pour l’investissement en faveur de l’employabilité et de l’inclusion sociale des citoyens. Je suis dès lors particulièrement heureux de constater qu'au terme de négociations constructives, la Slovaquie a décidé d’allouer au FSE 2,17 milliards d’euros (22,75 %) des ressources dont elle dispose au titre des Fonds structurels pour la période 2014-2020, soit bien plus que ce qu'elle lui avait consacré au cours de la période 2007-2013 (1,5 milliard d’euros). Le Fonds social européen permettra à la Slovaquie d'accroître l’emploi et de réduire la pauvreté, conformément aux objectifs de la stratégie Europe 2020 et aux recommandations de l’Union européenne pour ce pays en ce qui concerne l’éducation, l’emploi, l’inclusion sociale et l’administration publique. Les principaux choix stratégiques opérés par la Slovaquie quant aux thèmes qui bénéficieront du soutien du FSE au cours des prochaines années se sont portés sur la lutte contre le chômage élevé des jeunes, le soutien aux personnes les plus en difficulté sur le marché du travail, l’adaptation de la formation et de l’enseignement professionnels au marché du travail, la lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale de la minorité rom ainsi que l’amélioration de la qualité de l’administration publique».

M. Dacian Cioloș, commissaire européen chargé de l'agriculture et du développement rural, s'est exprimé en ces termes:

«Aujourd’hui, avec l’adoption de l’accord de partenariat, nous avons établi le cadre stratégique pour une mise en œuvre réussie de la politique de développement rural en Slovaquie. Nous espérons que la coordination améliorée de tous les fonds européens permettra d'accroître l’efficacité et la synergie dans la mise en œuvre des programmes tout en optimisant les fonds investis. La Slovaquie a un grand potentiel de compétitivité pour ce qui est de son agriculture, de ses valeurs environnementales et du développement local de ses zones rurales, mais elle est également confrontée à des défis considérables. Par conséquent, le programme de développement rural slovaque prévoit d'offrir aux agriculteurs et aux acteurs de la vie rurale de nombreuses possibilités d'y faire face. Je ne doute pas que la Slovaquie y parvienne grâce à son programme de développement rural.»

Mme Maria Damanaki, commissaire européenne chargée des affaires maritimes et de la pêche, a déclaré à ce propos:

«En Slovaquie, le soutien financier du Fonds européen pour les affaires maritimes et la pêche (FEAMP) sera axé sur le développement d'un secteur piscicole compétitif et respectueux de l’environnement. Les poissons d’élevage sont des produits locaux, ce qui contribue également à créer des emplois dans nos économies locales. – Un financement peut être accordé pour le développement de nouvelles technologies aquicoles en vue d’améliorer la productivité et de diversifier les produits. Les règles de l’UE en matière d'aquaculture sont parmi les plus strictes au monde: le financement devrait contribuer à préserver l’environnement naturel et ses ressources.»–

Les accords de partenariat de tous les États membres ont à présent été reçus par la Commission. Ils seront adoptés à l'issue d'un processus de consultation.

Pour en savoir plus:

MEMO sur les accords de partenariat et les programmes opérationnels

Politique de cohésion en Slovaquie (en anglais)

Accord de partenariat entre la Commission européenne et la Slovaquie

Résumé de l'accord de partenariat avec la Slovaquie

La politique agricole commune et la Slovaquie (en anglais)

www.ec.europa.eu/esif

Contacts: Shirin Wheeler (+32 2 296 65 65) – Jonathan Todd (+32 4989 94107)

Roger Waite (+32 4989 61404) – Helene Banner (+32 4607 52407)


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website