Navigation path

Left navigation

Additional tools

Nouvelle initiative de l’UE pour la protection de la biodiversité et la lutte contre la criminalité liée aux espèces sauvages

European Commission - IP/14/593   22/05/2014

Other available languages: EN DE LV

Commission européenne

Communiqué de presse

Bruxelles, le 22 mai 2014

Nouvelle initiative de l’UE pour la protection de la biodiversité et la lutte contre la criminalité liée aux espèces sauvages

À l’occasion de la Journée internationale de la diversité biologique, la Commission lance une nouvelle initiative de grande ampleur pour enrayer la perte de la biodiversité et éradiquer la pauvreté dans les pays en développement.

L'initiative phare de l'UE «Biodiversity for Life» (B 4Life) vise à aider les pays les plus pauvres à protéger les écosystèmes, à combattre la criminalité liée aux espèces sauvages et à développer l’économie verte. B4Life sera financée dans un premier temps au titre du programme thématique de l'UE concernant les biens publics mondiaux et les défis qui les accompagnent, ainsi que par des fonds nationaux et régionaux pour la coopération au développement. Selon les estimations, son budget atteindra jusqu'à 800 millions d’euros pour la période 2014-2020.

Conformément au programme pour le changement de l’UE (son plan stratégique pour cibler ses ressources là où elles sont les plus nécessaires et peuvent être les plus efficaces), B4Life se concentrera sur les pays les moins avancés et les pays comportant des foyers de biodiversité, ces lieux où les écosystèmes et les services qu'ils offrent sont les plus riches mais aussi les plus menacés.

M. Andris Piebalgs, commissaire européen chargé du développement, a déclaré à ce propos: «Nous avons déjà convenu avec nos partenaires de l’UE que le développement n’est pas durable s’il nuit à l’environnement, à la biodiversité ou aux ressources naturelles. B4Life va à présent fournir les moyens d’accentuer nos efforts pour soutenir les moyens de subsistance en enrayant la perte de la biodiversité et en luttant contre la criminalité liée aux espèces sauvages.»

La biodiversité et le développement sont en corrélation étroite et se renforcent mutuellement: des écosystèmes sains favorisent le développement et le développement a une incidence sur les habitats. Considérer la conservation et le rétablissement des écosystèmes comme une opportunité de générer de la croissance, de créer des emplois et de réduire la pauvreté grâce à une économie verte contribue au programme de l’UE pour le développement.

Il faut espérer que l’initiative permettra d'attirer des fonds supplémentaires provenant d’autres partenaires de développement, dont les États membres de l’UE.

B4Life se concentrera sur trois domaines prioritaires:

La promotion d'une bonne gestion des ressources naturelles. Cette action contribuera à combattre la corruption, à améliorer la transparence en associant les secteurs public et privé, la société civile et les universités dans le cadre de partenariats, à soutenir l'élaboration de stratégies nationales pour la biodiversité et à améliorer les réglementations relatives à la protection de la biodiversité et à la gestion des zones protégées.

Des écosystèmes sains au service de la sécurité alimentaire. Cette priorité encouragera les pratiques agricoles durables et le développement de produits respectueux de l’environnement, contribuera au rétablissement de zones dégradées et favorisera la mise au point de plans locaux d'aménagement du territoire et de gestion des côtes, y compris des zones marines protégées.

Des solutions naturelles sur la voie d'une économie verte. Cette action devrait permettre de mobiliser des fonds et d'encourager des modèles commerciaux tels que les marchés de produits verts et l’écotourisme, promouvoir des partenariats public-privé pour une gestion durable des ressources naturelles, contribuer à la mise en place de systèmes de paiement des services écosystémiques en faveur des petits exploitants agricoles en vue d'encourager ces derniers à gérer leurs terrains de manière à accroître la qualité et la quantité d'habitats essentiels, et inclure les populations autochtones et les communautés locales dans la répartition des bénéfices.

Lutte contre la criminalité liée aux espèces sauvages

Outre ces trois domaines prioritaires, B4Life comportera un volet spécial «crise de la faune sauvage» consacré à la lutte contre l’expansion du commerce illicite des espèces menacées d’extinction, en particulier en Afrique. Le braconnage et le trafic d'animaux sauvages mettent non seulement en danger des espèces, mais constituent également une menace pour la sécurité locale et nationale. Selon des témoignages récents, des milices rebelles et éventuellement des groupes terroristes se livreraient à présent au braconnage d’éléphants et de rhinocéros pour financer leurs actions.

Le volet «crise de la faune sauvage» s'attaquera au braconnage et aux trafics à tous les niveaux: au niveau local en garantissant la gestion de zones protégées prioritaires, au niveau national en renforçant l'État de droit grâce à la lutte contre la corruption et à l'amélioration des enquêtes, au niveau régional en encourageant la création de réseaux de lutte contre les criminels et de zones protégées transnationales et en améliorant la surveillance des espèces, et au niveau international en soutenant les organisations spécialisées dans la lutte contre la criminalité liée aux espèces sauvages, les trafics et la contrebande.

Contexte

L’UE est le plus grand pourvoyeur de fonds en faveur de la biodiversité dans les pays en développement.

À elle seule, la Commission européenne a octroyé, de 2002 à 2012, 1,3 milliard d’euros à des projets en faveur de la biodiversité ou en lien avec celle-ci. Cette contribution a aidé à préserver les écosystèmes les plus riches et les plus menacés de la planète.

Sur l'ensemble des fonds octroyés par la Commission de 2002 à 2012, un tiers environ a appuyé la gestion des zones protégées par les pays en développement, par exemple pour préserver des populations d’éléphants et réduire les activités de braconnage. Une partie substantielle de cette contribution a également été consacrée à la gestion durable des forêts, notamment aux efforts consentis pour combattre l’exploitation forestière illégale et prévenir la déforestation.

Les initiatives phares d'EuropeAid sont de vastes programmes de développement pluridisciplinaires qui visent à affronter des problèmes mondiaux majeurs et à maximiser l'impact des actions menées en fixant des objectifs clairs et reconnaissables.

Pour de plus amples informations

Nouvelle initiative de l’UE pour la protection de la biodiversité et la lutte contre la criminalité liée aux espèces sauvages, questions-réponses: MEMO/14/373

Site web de la DG Développement et coopération – EuropeAid

www.ec.europa.eu/europeaid

Journée internationale de la diversité biologique http://www.cbd.int/idb/

Personnes de contact:

Alexandre Polack (+32 22990677)

Maria Sanchez Aponte (+32 22981035)

Pour le grand public: Europe Direct par téléphone au 00 80067891011 ou par courrier électronique


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website