Navigation path

Left navigation

Additional tools

La nouvelle stratégie pour le cinéma européen vise à stimuler la diversité culturelle et la compétitivité à l’ère numérique

European Commission - IP/14/560   15/05/2014

Other available languages: EN DE DA ES NL IT SV PT FI EL CS ET HU LT LV MT PL SK SL BG RO HR

Commission européenne

Communiqué de presse

Bruxelles, le 15 mai 2014

La nouvelle stratégie pour le cinéma européen vise à stimuler la diversité culturelle et la compétitivité à l’ère numérique

Les films européens représentent près de deux tiers des sorties en salle dans l’UE, mais seulement un tiers des entrées réalisées. Alors que le nombre de films produits en Europe est passé d’environ 1 100 en 2008 à 1 300 en 2012, la plupart des films européens ne sont diffusés que dans leur pays d’origine et sont rarement distribués au-delà des frontières. Une nouvelle stratégie de l’UE sur «Le cinéma européen à l’ère numérique», lancée ce jour par la Commission européenne, entend relever ce défi en soulignant la nécessité de tirer pleinement parti des nouveaux modes de distribution pour renforcer la diversité culturelle et la compétitivité.

    «Il est crucial d’améliorer la distribution internationale des films européens, non seulement d’un point de vue économique, mais également en termes de diversité », a déclaré Mme Androulla Vassiliou, commissaire européenne chargée de l’éducation, de la culture, de la jeunesse et du multilinguisme. «C’est l’un des objectifs de notre sous-programme MEDIA du programme Europe créative; il s’agit d’un domaine où une action au niveau européen présente une réelle valeur ajoutée. Il est toutefois clair que les efforts doivent être poursuivis pour élargir le public des films européens et améliorer la coopération transfrontière. Je me réjouis par avance de débattre de cette nouvelle stratégie avec les représentants de l’industrie cinématographique dans les prochains jours, lors du Festival de Cannes

Le document de stratégie de la Commission suggère que les financements publics devraient être davantage axés sur l’élargissement du public des films européens et sur un soutien accru à la conception, à la promotion et à la distribution internationale. Actuellement, près de 70 % des financements publics nationaux sont consacrés à la production de films plutôt qu’à l’optimisation du public potentiel. La Commission recommande également davantage de souplesse et d’expérimentation en ce qui concerne les modes et le calendrier de diffusion des films, compte tenu de la popularité croissante de la vidéo à la demande et des téléchargements.

La stratégie encouragera la mise en place d’une nouvelle plateforme de dialogue, appelée «forum du film européen», en vue de favoriser un échange d’idées sur la manière dont les politiques audiovisuelles nationales, régionales et européennes peuvent mieux se compléter et faire face aux défis qui se présentent, tels que la numérisation et les difficultés auxquelles se heurtent de nombreuses sociétés cinématographiques lorsqu’elles essaient d’obtenir des financements.

Ce forum, qui débutera ce jour par une conférence lors du Festival de Cannes, réunira des experts de la Commission européenne, des États membres, des fonds nationaux et régionaux de soutien à la production cinématographique, et d’autres représentants du secteur. Il bénéficiera d’un soutien au titre du programme Europe créative pour l’organisation de séminaires, la collecte de données et les échanges transnationaux.

Chiffres clés

  • Les fonds européens d’aide au cinéma consacrent chaque année 2,1 milliards d’euros pour soutenir l’industrie audiovisuelle européenne (source: Observatoire européen de l’audiovisuel, Les aides publiques aux œuvres cinématographiques et audiovisuelles en Europe). Ce montant comprend environ 110 millions d’euros par an au titre du programme MEDIA d’Europe créative.

  • En 2012, près de 1 300 films ont été produits dans l’UE, contre un peu plus de 800 aux États-Unis.

  • Seuls 8 % des films européens sortent en salle dans un pays situé en dehors de l’UE.

  • En 2012, plus de 60 % de l’ensemble des films diffusés dans l’UE étaient des films européens, mais ces films n’ont représenté qu’un tiers des entrées réalisées. À titre de comparaison, les productions américaines ont représenté 20 % des sorties en salle et 65 % des entrées dans l’UE.

  • De manière générale, moins de 10 % du budget d’un film est consacré à la distribution.

  • La télévision demeure la plateforme la plus répandue pour regarder des films. En 2011, plus de 40 % des 122 000 longs métrages diffusés à la télévision dans l’UE étaient des films européens (8 % étaient des productions nationales, 15 % étaient produits dans d’autres pays européens et près de 20 % étaient des coproductions européennes, totalement ou partiellement).

  • En 2012, le marché de la vidéo à la demande a enregistré un taux de croissance de 60 % en Allemagne et de 15 % en France.

  • Le budget de production moyen dans l’UE varie, allant de près de 11 millions d’euros au Royaume-Uni et 5 millions d’euros en Allemagne et en France à 300 000 euros en Hongrie et en Estonie. Le budget moyen des films produits aux États-Unis s’élève à 15 millions de dollars (11 millions d’euros).

Contexte

Europe créative

Europe créative constitue la 5e génération des programmes de financement de l’UE dans les secteurs de la culture et de la création. Lancé le 1er janvier, ce programme est doté d’un budget de près de 1,5 milliard d’euros pour la période 2014-2020. Il consacrera au moins 56 % de son budget au sous-programme MEDIA.

Depuis 1991, MEDIA (l’acronyme de «Mesures pour encourager le développement de l’industrie audiovisuelle») a investi 1,7 milliard d’euros dans la conception d’œuvres cinématographiques, la distribution, la formation et l’innovation, dans le but d’accroître la diversité et la compétitivité internationale de l’industrie européenne du cinéma et de l’audiovisuel. En plus d’aider les réalisateurs, il viendra également financer plus de 2 000 cinémas européens diffusant au moins 50 % de productions européennes.

La Commission a adopté ce jour une communication sur le cinéma européen à l’ère numérique. Cette communication viendra compléter le programme par un débat d’orientation entre la Commission et les parties intéressées dans les États membres, les fonds de soutien à la production cinématographique et les autres décideurs, ainsi que les professionnels du cinéma. L’objectif est d’accroître la complémentarité entre les actions de soutien menées au niveau national et au niveau de l’UE et de maximiser leur valeur ajoutée globale pour les films européens et leur public.

Pour de plus amples informations

Communication sur le cinéma européen à l’ère numérique

Commission européenne: Europe créative

Étude de l'UE sur l'élargissement du public et les habitudes de consommation en matière de cinéma

Site web de Mme Androulla Vassiliou

Suivez Mme Vassiliou sur Twitter @VassiliouEU

Contacts:

Dennis Abbott (+32 22959258); Twitter: @DennisAbbott

Dina Avraam (+32 22959667)


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website