Navigation path

Left navigation

Additional tools

Le commissaire Piebalgs en visite au Mali pour le lancement de nouveaux projets à l'occasion de l'anniversaire de la conférence des donateurs

European Commission - IP/14/553   14/05/2014

Other available languages: EN DE LV

Commission européenne

Communiqué de presse

Bruxelles, le 14 mai 2014

Le commissaire Piebalgs en visite au Mali pour le lancement de nouveaux projets à l'occasion de l'anniversaire de la conférence des donateurs

Un an après la conférence des donateurs en faveur du Mali qui s’était tenue à Bruxelles le 15 mai 2013 et avait permis de mobiliser 3,3 milliards d’euros au soutien de la reconstruction du pays, M. Andris Piebalgs, commissaire européen chargé du développement, organise à Bamako un événement dont l'objectif est d'assurer le suivi des engagements pris à cette occasion. Cet événement, qui aura lieu le 15 mai, permettra de débattre des progrès enregistrés et des défis qui restent à relever sur une série de questions allant de la fourniture de services de base à la population, comme l'approvisionnement en eau et l’éducation, au retour de l’administration dans le nord du Mali, en passant par des efforts de réconciliation nationale et la démocratie.

Au cours de sa visite, le commissaire inaugurera la reprise des travaux sur la route reliant Niono à Tombouctou, dans le nord du pays, qui avaient été interrompus pendant l’occupation de la région par les rebelles et les groupes terroristes. Il s'agira de la première et unique route pavée entre la capitale, Bamako, et Tombouctou. La reprise de travaux aura lieu en présence du Premier ministre malien, M. Moussa Mara, et de la secrétaire d’État française chargée du développement, Mme Annick Girardin.

En prélude à son arrivée au Mali, M. Piebalgs s'est exprimé en ces termes: «Cet événement montre qu'un an plus tard, la communauté internationale est toujours aux côtés de la population malienne. Ces derniers mois, de nombreux progrès ont déjà été réalisés dans les domaines du développement et de la gouvernance. Mais il reste encore beaucoup à faire pour que les Maliens puissent prospérer dans une société sûre et démocratique. L’UE a été l’une des premières à engager une aide au cours de la récente crise et le gouvernement peut compter sur nous pour continuer à fournir une assistance destinée à la mise en œuvre de réformes rapides et concrètes.»

Au cours de sa visite, le commissaire lancera un nouveau programme visant à restaurer et à protéger le patrimoine culturel de Tombouctou, et il visitera un projet «Retour à l’école» qui devrait bénéficier à 200 000 enfants et adolescents scolarisés âgés de 3 à 18 ans. Il rencontrera également le Premier ministre, M. Moussa Mara, le ministre de la justice, M. Mohamed Ali Bathily, et le ministre des affaires étrangères, M. Abdoulaye Diop.

Contexte

Dans le cadre de sa coopération avec le Mali, l’UE adopte une approche globale, abordant les volets politique, sécuritaire, humanitaire, économique et social. Cette stratégie globale justifie le renforcement de l’efficacité de l’aide, qui constitue l’une des priorités de l’UE.

Quelques résultats obtenus grâce à l’aide de l’UE en faveur du Mali pour la période 2012-2013:

• un soutien a été apporté à la restructuration des forces armées maliennes, notamment par la formation, en 2013, de 2 100 soldats maliens en vue d'un renforcement de la planification en matière de sécurité (mission de formation de l'UE au Mali, EUTM);

• 900 000 personnes ont bénéficié d’une aide alimentaire; plus de 100 000 enfants ont été traités contre la malnutrition;

• un soutien direct a été apporté à plus de 70 % des centres de santé dans le nord du Mali;

• un total de 406 400 personnes a bénéficié de la réalisation de 256 forages et puits, 61 systèmes d’approvisionnement en eau et 2 834 latrines à Mopti, Ségou et Kayes;

• l'«office du Niger» compte 2 500 hectares de terres irriguées, ce qui a généré 2 000 emplois dans de petites exploitations agricoles familiales;

• 235 345 personnes ont trouvé un emploi dans 115 municipalités (ouvrages d'intérêt public);

• du matériel a été distribué à 14 000 élèves de 25 écoles des régions de Gao et Tombouctou;

• des routes ont été construites et ont fait l'objet de travaux de réfection (3 500 km au cours des 30 dernières années);

• deux missions d’observation électorale ont accompagné les élections présidentielles et législatives de 2013.

L’aide de l’UE au Mali en chiffres

Lors de la conférence internationale des donateurs «Ensemble pour le renouveau du Mali» qui s'est tenue le 15 mai 2013, l’UE a annoncé l'octroi d'une aide de 1,35 milliard d’euros, dont 523 900 000 euros provenant de la Commission européenne. Celle-ci a tenu ses promesses et la totalité des 523 900 000 euros annoncés à Bruxelles a été engagée, sous différentes formes, notamment une aide budgétaire directe en faveur du gouvernement malien, un soutien au processus électoral, la réforme de l’État de droit et une aide à la fourniture de services sociaux de base à la population. Pour de plus amples informations sur la conférence des donateurs, veuillez consulter le MEMO/14/347.

En outre, au cours de la période 2014-2020, l’UE consacrera 615 millions d’euros au Mali, dont la moitié sous la forme d’un appui budgétaire général, soit un soutien financier direct devant permettre au gouvernement malien de mettre en œuvre les priorités convenues en matière de réformes.

D'une manière générale, l'aide sera axée sur quatre secteurs: la réforme de l'État et la consolidation de la paix; la sécurité alimentaire et le développement rural; l’éducation; la construction du tronçon d'une route qui reliera Bourem et Kidal à la frontière algérienne et soutiendra le développement économique du nord du pays.

Pour en savoir plus:

Site web de la direction générale du développement et de la coopération – EuropeAid:

http://ec.europa.eu/europeaid/index_fr.htm

Site web de M. Andris Piebalgs, commissaire européen chargé du développement:

http://ec.europa.eu/commission_2010-2014/piebalgs/index_fr.htm

Contacts:

Alexandre Polack (+32 22990677)

Maria Sanchez Aponte (+32 22981035)

Pour le grand public: Europe Direct par téléphone au 00 800 6 7 8 9 10 11, ou par courriel


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website