Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE

Commission européenne

Communiqué de presse

Bruxelles, le 13 mai 2014

Nouveau classement international des universités: la Commission salue le lancement de U-Multirank

Un nouveau système de classement mondial des universités, financé par l'Union européenne à hauteur de 2 millions d'euros, a été lancé aujourd'hui. U-Multirank, qui évalue les résultats de plus de 850 établissements d'enseignement supérieur du monde entier, est novateur en ce sens qu'il permet des classements multidimensionnels, fondés sur un éventail de critères bien plus large que les classements internationaux actuels. L'objectif est d'éviter les tableaux d'excellence simplistes qui peuvent aboutir à des comparaisons trompeuses entre des établissements de types très différents ou masquer de grands écarts de qualité entre des formations dispensées au sein d'une même université. Chaque utilisateur pourra obtenir un classement personnalisé en fonction de ses besoins particuliers, ce qui lui permettra d’accéder à des informations sur les universités ou les disciplines particulières qui l’intéressent le plus et de choisir les critères en fonction de ses propres préférences.

Mme Androulla Vassiliou, commissaire européenne chargée de l’éducation, de la culture, du multilinguisme et de la jeunesse, a déclaré à cet égard: «Je salue le lancement de ce nouvel outil remarquable dans le secteur de l'enseignement supérieur. U-Multirank permettra aux étudiants de faire des choix mieux éclairés quant au lieu de leurs études et nous fournira une image plus précise des résultats obtenus par les universités. Nous sommes fiers de notre système d'enseignement supérieur, de premier ordre, mais nous avons aussi besoin d'universités de tous types pour répondre à un large éventail de besoins; en d'autres termes, les universités techniques et régionales fortes importent tout autant que les universités excellant dans le domaine de la recherche. U-Multirank met en évidence de nombreux établissements d'excellence qui n'apparaissent pas dans les classements mondiaux actuels - axés sur la recherche -, parmi lesquels plus de 300 universités qui n'ont jamais figuré dans le moindre classement mondial jusqu'à aujourd'hui

Alors que les classements internationaux traditionnels font, de manière générale, la part belle aux résultats obtenus dans le domaine de la recherche et négligent les autres facteurs, U-Multirank fondera ses évaluations sur cinq critères clés:

  • les performances en matière de recherche,

  • la qualité de l’enseignement et de l’apprentissage,

  • l’ouverture sur l’international,

  • la réussite en matière de transfert de connaissances (partenariats avec des entreprises et des jeunes pousses), ainsi que

  • l'action régionale.

Le nouveau classement tient également compte du retour d'information fourni par 60 000 étudiants des universités participantes.

U-Multirank évalue la performance globale des universités, mais propose également un classement entre elles dans un certain nombre de disciplines: en 2014, les filières retenues sont les études commerciales, le génie électrique, le génie mécanique et la physique; en 2015 viendront s'y ajouter la psychologie, l'informatique et la médecine. Les universités sont évaluées sur la base d'une trentaine d'indicateurs distincts et classées en cinq groupes de performance, allant de A (très bon) à E (faible).

Les résultats montrent que, si plus de 95 % des établissements reçoivent une note de A sur au moins un point, seuls 12 % obtiennent plus de 10 fois la note maximale. Sur les 850 universités classées, 62 % sont européennes, 17 % nord-américaines, 14 % asiatiques et 7 % océaniennes, latino-américaines ou africaines.

Contexte

Le nouveau classement a été établi par un groupement indépendant placé sous la direction du Centrum für Hochschulentwicklung (CHE) (centre pour le développement de l’enseignement supérieur) en Allemagne et du Center for Higher Education Policy Studies (CHEPS) (centre d'études pour la politique en matière d'enseignement supérieur) aux Pays-Bas, qui ont travaillé en partenariat avec, entre autres, le centre des études scientifiques et techniques (CWTS) de l’université de Leyde (Pays-Bas), l'université catholique de Louvain (Belgique), l’éditeur d’ouvrages universitaires Elsevier, la fondation Bertelsmann et l’entreprise du secteur informatique Folge 3. Le groupement a également collaboré étroitement avec un éventail de partenaires nationaux actifs dans le domaine du classement et avec des organisations de parties prenantes.

Une nouvelle approche du classement des universités avait initialement été proposée par les États membres en 2008, à la suite de quoi la Commission européenne a demandé à des experts de réaliser une étude de faisabilité pour s'assurer que ce projet recevrait le soutien des universités et des étudiants. Le groupement a été chargé du processus de sélection et de la méthodologie.

Sur les 850 universités apparaissant dans U-Multirank, plus de 500 ont fourni des renseignements détaillés. Les autres ont été évaluées sur la base d'informations provenant de sources accessibles au public, telles que les bases de données concernant les brevets dans le domaine de la recherche et du transfert de connaissances.

U-Multirank a été financé par l'UE à hauteur de 2 millions d'euros prélevés sur le budget de l'ancien programme Éducation et formation tout au long de la vie (désormais Erasmus+) pour la période 2013-2015 et pourra bénéficier de fonds supplémentaires pendant deux ans de 2015 à 2017. À terme, l’objectif est de confier à une organisation indépendante la gestion du classement sur la base d'un modèle d'entreprise durable.

Pour en savoir plus:

Communiqué de presse sur U-Multirank

FAQ sur U-Multirank

Press package

Site web de Mme Vassiliou:

Contacts:

Dennis Abbott (+32 2 295 92 58); Twitter: @DennisAbbott

Dina Avraam (+32 2 295 96 67)


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website