Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE EL

Commission européenne

Communiqué de presse

Bruxelles, le 6 mai 2014

Compétences numériques: la Commission lance une nouvelle campagne, la coalition grecque en faveur de l’emploi et des compétences dans le secteur numérique

La demande d’emplois nécessitant des compétences numériques croît rapidement et pourrait créer une pénurie de compétences qui laisserait un million de postes vacants en Europe d’ici à 2020. La Commission a identifié les TIC comme l’un des trois domaines de croissance de l’emploi et, afin de sensibiliser la population aux compétences numériques, elle lance aujourd’hui à Athènes la campagne «e-Skills for Jobs» (Des compétences numériques pour l’emploi) en collaboration avec la présidence grecque du Conseil de l’Union européenne.

Une nouvelle étude publiée aujourd'hui, «e-Skills in Europe: measuring Progress and Moving Ahead», indique que la demande de compétences en TIC de niveau supérieur se maintiendra. Le principal scénario laisse entendre que, d'ici 2020, le nombre d'emplois dans la gestion, l’architecture et l’analyse dans le domaine des TIC augmentera de 44 % par rapport à 2011, et les emplois liés de 16 %. Les emplois de techniciens de niveau moyen continueront de disparaître sous l’effet de l’automatisation et des gains de productivité. En conséquence, l’étude affirme qu’il existe un besoin correspondant d’accroître la qualité et la pertinence des compétences numériques disponibles sur le marché du travail, notamment parce que l’offre de diplômés universitaires n’évolue pas au même rythme. Plus de 60 % des emplois vacants dans le numérique en Europe sont recensés au Royaume-Uni, en Allemagne, en Italie et en France.

Michel Barnier, commissaire chargé de l’industrie et de l’entrepreneuriat faisant fonction, a déclaré: «L’absence de compétences numériques est une nouvelle forme d’illettrisme. Les compétences numériques sont absolument essentielles pour favoriser la capacité d’insertion professionnelle. Je trouve préoccupant que le manque de compétences numériques puisse être un frein à la croissance dans le secteur technologique et, partant, pour l’innovation et la compétitivité européennes. La décision de lancer aujourd’hui la campagne «e-Skills for Jobs» constitue une étape importante qui doit aider à préparer les jeunes aux emplois d’aujourd’hui et de demain.»

Mme Neelie Kroes (@NeelieKroesEU) a déclaré à ce propos: «Malgré la crise, la croissance de l’emploi numérique en Europe est constante. Je me réjouis que la Grèce partage notre ambition d’offrir à tous les Européens les compétences numériques dont ils ont besoin. La coalition grecque pourra servir de modèle d’inspiration aux autres pays qui devraient également progresser avec leur propre coalition.»

Le commissaire László Andor a également déclaré: «Je me félicite du lancement de la coalition nationale grecque pour l’économie numérique, qui constitue un exemple concret de la manière dont les États membres et l’industrie des TIC peuvent coopérer afin de maximiser le potentiel de création d’emplois de ce secteur. Nous devons poursuivre nos efforts pour veiller à ce que les employeurs de ce secteur puissent trouver des jeunes possédant les compétences qu'ils recherchent. Si le déficit d'emplois dans les TIC est comblé, tout le monde y gagne.»

Nouvelle coalition grecque

Aujourd’hui, le gouvernement grec et l'industrie des TIC mettront en place la coalition nationale grecque pour l’économie numérique, destinée aux jeunes et aux entrepreneurs potentiels. Un protocole d’accord sera signé lors de la grande manifestation consacrée aux compétences numériques pour l’emploi (e-Skills for Jobs 2014 Grand Event).

La Grèce est le sixième pays de l’UE à lancer officiellement une coalition nationale, après la Lettonie, la Lituanie, la Pologne, la Roumanie et Malte. D'autres coalitions nationales sont en cours de mise en place en Autriche, en Bulgarie, en Italie, en Slovaquie et en Espagne.

Les neuf partenaires de la coalition grecque (voir la liste complète en annexe) s’engagent à élaborer un plan d’action dans les trois prochains mois et à accueillir davantage de partenaires dans un avenir proche (entreprises actives dans les TIC, universités, associations de PME, agences publiques et privées pour l’emploi, etc.). La coalition s’appuie sur l'initiative Women & Girls Go Digital in Greece qui a rassemblé 21 partenaires grecs et européens (gouvernement, universités, entreprises, etc.) afin d’améliorer les compétences numériques des femmes et des filles en Grèce et d'accroître leur rôle dans le secteur technologique.

Grande coalition en faveur de l'emploi dans le secteur du numérique dans l'UE: actuellement plus de 50 partenaires

Aujourd’hui, trois organisations rejoignent la grande coalition en faveur de l'emploi dans le secteur du numérique et s'engagent à recruter, à former et à sensibiliser l’opinion publique aux compétences numériques:

la fondation Adobe va étendre le programme Adobe Youth Voices (AYV) à au moins quatre nouveaux pays en Europe au cours des deux prochaines années, dans le but d'atteindre au moins 500 enseignants et 22 500 étudiants supplémentaires d’ici la fin de 2015;

le projet http://www.altran.be/careers/campus.html recrutera 300 jeunes diplômés en ingénierie par an. Il leur offrira également une formation aux TIC dans le cadre des programmes de l'académie Altran;

CSR Europe doublera le nombre de collaborations entre les représentants des entreprises et les acteurs de l’enseignement pour atteindre au moins 50 000 enseignants d’ici à 2020 par l’intermédiaire de son réseau de plus de 5 000 entreprises dans toute l’Europe.

Les 50 engagements pris jusqu’à présent. La Commission a lancé la grande coalition en faveur de l'emploi dans le secteur du numérique en mars 2013 pour prévenir la pénurie de près de 900 000 professionnels des TIC annoncée à l’horizon 2020. Outre la zone métropolitaine d’Amsterdam et le Pays basque, deux nouvelles coalitions locales/régionales ont déjà été mises en place en Écosse et en Irlande du Nord.

Les initiatives prises par les États membres offrent une image contrastée

Les États membres intensifient leurs efforts même si bon nombre d’entre eux ne disposent toujours pas d’une stratégie. Sur l'ensemble, douze affichent une valeur de trois ou plus sur l’échelle de cinq points. Les pays les plus actifs sont le Royaume-Uni, l’Irlande, l’Allemagne, la Belgique, le Danemark, la France, Malte, les Pays-Bas et la Suède. Les pays qui ont une activité importante dans le domaine des compétences numériques ont la proportion la plus élevée de travailleurs des TIC dans leur main-d’œuvre et sont les mieux classés en ce qui concerne les indices d’innovation et de compétitivité.

Pour en savoir plus

@eSkillsGrowthEU #es4jEU #eskills4jobsgr @sepegr

Campagne «e-Skills for Jobs» en Europe

Rapport «e-Skills in Europe: measuring Progress and Moving Ahead»

Des compétences numériques pour le 21e siècle

Discours du Président Barroso – «Filling the gaps: e-skills and education for digital jobs»

ANNEX: The Greek National Coalition is set up by the following organizations:

Ministry of Education, Lifelong Learning and Religious Affairs, represented by Minister Konstantinos Arvanitopoulos @carvanitopoulos

Ministry of Labour and Social Security, represented by Minister Ioannis Vroutsis (Facebook)

Ministry of Competitiveness, Development and Shipping, represented by Minister Kostis Hatzidakis @K_Hatzidakis

Ministry of Administrative Reform and E-Governance, represented by Minister Kyriakos Mitsotakis @kmitsotakis

Ministry of Infrastructure, Transport and Networks, represented by Minister Michalis Chrisochoidis @chrisochoidis

General Secretariat of Mass Media, represented by General Secretary Ioannis Panagiotopoulos @GGMEofficial

General Secretariat of Gender Equality, represented by General Secretary Vasso Kollia (on Facebook)

General Secretariat of Youth, represented by General Secretary Panagiotis Kanellopoulos @GGNeasGenias

Federation of Hellenic ICT Enterprises, represented by the President of the Board of Directors, Anastasios Tzikas @SEPEgr

Contacts:

Carlo Corazza (+32 2 295 17 52) Twitter: @ECspokesCorazza

Ryan Heath (+32 2 296 17 16)

Jonathan Todd (+32 2 299 41 07)


Side Bar