Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE ES IT SV FI

Commission européenne

Communiqué de presse

Bruxelles, le 5 mai 2014

Robin le robot prend soin de Lea, une mammy italienne de 94 ans

Video

À 94 ans, mammy Lea ne pouvait plus vivre seule mais voulait quand même rester chez elle. Dans notre société vieillissante, de nombreuses personnes âgées sont dans la même situation. La robotique offre une solution sûre et économique à ce problème. Une équipe financée par l'UE, @giraffplus, a mis au point le système GiraffPlus. Il s'agit d'un robot qui assiste les personnes âgées à leur domicile, les met en relation avec leur famille, leurs amis et les professionnels de la santé, tandis que des dispositifs portatifs et des capteurs placés à divers endroits de la maison surveillent l’état de santé de ces personnes et leurs activités. La production commerciale du système devrait commencer d'ici à la fin de 2015. Selon les estimations, le marché des robots et des dispositifs d'assistance aux personnes âgées devrait représenter 13 milliards d’euros dans l'UE d’ici à 2016.

«Les gens se demandent pourquoi je n'habite pas chez ma fille, mais elle a aussi des petits-enfants et beaucoup de nouvelles responsabilités. Avec ce précieux assistant, que j’appelle “Robin”, je suis moins inquiète pour l'avenir, et mes enfants et petits-enfants sont rassurés», explique Lea Mina Ralli, 94 ans, ou «nonna» Lea, comme on dit en Italie. Elle utilise le système GiraffPlus depuis 5 mois et parle volontiers de “M. Robin” sur son blog (en italien).

L'UE a investi 3 millions d'euros dans GiraffPlus pour étudier de quelle manière les robots et d'autres dispositifs pourraient aider les personnes âgées à mener une vie plus indépendante avec moins de risques. Le système se compose de capteurs et d’un robot. Les capteurs ont pour mission de détecter les activités (cuisine, sommeil, télévision) et pour surveiller l'état de santé (pression sanguine ou taux de glycémie, par exemple). Ils permettent à l’entourage de la personne de veiller à son bien-être à distance et d'être alerté en cas de chute. Un robot se déplace dans la maison et permet à la famille, aux amis et aux soignants de rendre virtuellement visite à la personne âgée.

Les seniors et l’économie

La vice-présidente de la Commission européenne @NeelieKroesEU, chargée de la stratégie numérique, a déclaré: «Nous ne rajeunissons pas mais nous tenons tous à conserver notre dignité, notre droit au respect et notre indépendance quand nous vieillissons. L’UE investit dans de nouvelles technologies qui peuvent aider les seniors, non seulement en prolongeant la vie, mais aussi en la rendant plus vivable!»

Les Européens de plus de 65 ans possèdent un revenu disponible de plus de 3 000 milliards d’euros, dont une grande partie sera réinjectée dans l’économie des soins. Selon Stephen Von Rump, PDG de Giraff Technologies AB, le marché des robots et autres dispositifs d’assistance aux personnes âgées représentera 13 milliards d’euros dans l'UE d’ici à 2016.

«GiraffPlus sera présent dans 15 foyers d'ici à la fin de 2014», a déclaré Amy Loutfi, le coordinateur du projet, basé à l'univesrité d'Örebro, en Suède. «Jusqu’à présent, nous avons équipé six habitations en Europe du système GiraffPlus — deux en Espagne, deux en Suède et deux en Italie. Nous procédons actuellement aux évaluations, mais nous constatons que divers aspects du système sont appréciés différemment par les divers utilisateurs. Il ne faut donc pas nécessairement privilégier une approche universelle des technologies d'aide à domicile, qui devraient être à la fois souples et adaptées aux besoins des utilisateurs».

Actuellement, il est prévu de lancer la production commerciale du système l’année prochaine sur la base d’un forfait initial et d'un abonnement mensuel, de manière à rendre ce service concurrentiel par rapport aux services de soins à temps plein, qui sont de plus en plus coûteux.

Le consortium GiraffPlus associe des partenaires publics et privés d'Italie, du Portugal, de Slovénie, d'Espagne, de Suède et du Royaume-Uni.

Video on EBS (+les autres langues)

Contexte

Dans le cadre de la stratégie numérique @DigitalAgendaEU, la Commission européenne soutient avec détermination l’utilisation des nouvelles technologies, et notamment la robotique, pour favoriser l'autonomie individuelle. Outre le nouveau programme de recherche et d'innovation Horizon 2020 #H2020, deux initiatives importantes s'emploient à introduire les nouvelles technologies sur le marché et dans les foyers, ainsi qu'à les intégrer dans les systèmes de soins de santé et de protection sociale.

Le programme conjoint d'assistance à la vie active (@AAL_JP) est une initiative soutenue par les États membres de l’UE pour la recherche appliquée sur les produits et services liés aux TIC permettant de bien vieillir. Plus d’une centaine de projets ont été financés depuis 2008 et l'initiative doit se poursuivre dans le cadre du programme Horizon 2020: l'UE a prévu une première enveloppe de 25 millions d’euros à cet effet en 2014 et une deuxième du même montant en 2015.

Le partenariat européen d'innovation pour un vieillissement actif et en bonne santé (@EIP_AHA) rassemble divers acteurs ayant la volonté de mettre en œuvre des technologies innovantes basées sur les TIC pour favoriser un vieillissement actif et en bonne santé à l'échelle européenne et d'éliminer les obstacles à leur déploiement. L’un de ses six groupes d’action concentre ses travaux sur l’autonomie, tandis que d’autres sont consacrés à des thématiques connexes, telles que la prévention et la détection rapide des chutes et les communautés et environnements adaptés aux personnes âgées.

Informez-vous sur les normes applicables aux robots de service et l'éthique de la robotique.

Financements disponibles au titre du programme «Horizon 2020»

Dans le cadre du programme Horizon 2020 #H2020, beaucoup d'autres projets seront financés en rapport avec l'autonomie, notamment dans le domaine de la robotique. L'un des domaines prioritaires du défi de société 1 (Santé, évolution démographique et bien-être) est «Personnaliser la santé et les soins» (PHC, «personalising health and care»). Il vise notamment à rendre les citoyens plus autonomes par des mesures destinées à encourager l'autogestion de la santé et de la maladie, à promouvoir la santé et à prévenir les maladies.

Le budget total des appels PHC est de 549,3 millions d’euros pour 2014 et de 537 millions d’euros pour 2015. Deux défis sont spécifiquement axés sur la robotique (PHC 10-2014 et PHC 19-2014) et deux autres sur les solutions TIC pour l'autonomie (PHC 20-2014 et PHC 21-2015).

Informez-vous sur le soutien de l'UE aux TIC pour bien vieillir.

Informez-vous sur le soutien de l'UE à la robotique - @RoboticsEU et sur le partenariat public-privé dans le domaine de la robotique conclu entre la Commission européenne et les universités et entreprises actives dans le domaine de la robotique pour dynamiser la recherche et l'innovation dans ce secteur stratégique et sur les possibilités de financement pour 2014-2015 (ICT-23-2014 et ICT-24-2015 dont la date de publication, à confirmer, est le 15 octobre 2014).

Contacts

Courriel: comm-kroes@ec.europa.eu Tél.: +32.229.57361 Twitter: @RyanHeathEU


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website