Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE

Commission européenne

Communiqué de presse

Bruxelles, le 28 avril 2014

Conditions de travail: le commissaire Andor et le directeur général de l’OIT conviennent de renforcer la coopération dans le domaine de la santé et de la sécurité au travail

M. László Andor, commissaire européen chargé de l’emploi, des affaires sociales et de l’inclusion, et M. Guy Ryder, directeur général de l’OIT, ont convenu de renforcer la coopération dans le domaine de la santé et de la sécurité au travail afin de favoriser les synergies et de promouvoir la cohérence dans la manière dont les défis en matière de santé et de sécurité au travail sont pris en compte à l’échelle mondiale, en vue de mieux traiter ce problème crucial à l’échelle mondiale. L’accord coïncide avec la conférence sur les conditions de travail organisée par la Commission européenne aujourd’hui à Bruxelles, à l’occasion de la Journée mondiale pour la sécurité et la santé au travail. Dans le monde, toutes les 15 secondes, un travailleur décède d’un accident ou d’une maladie professionnels et 160 travailleurs sont victimes d’un accident du travail.

«L’amélioration de la sécurité et de la santé au travail dans tous les pays est une priorité tant pour l’OIT que pour l’UE. Nous menons déjà, avec succès, des actions conjointes, par exemple, le pacte de durabilité au Bangladesh. En renforçant notre coopération, nous serons plus efficaces dans nos efforts pour améliorer la sécurité et la santé au travail dans le monde», a déclaré à cette occasion le commissaire Andor.

«La Journée mondiale pour la sécurité et la santé au travail est l’occasion de réaffirmer le droit de tous les travailleurs à un environnement de travail sûr et sain. Il reste pourtant beaucoup à faire — et qui peut être fait — pour réduire le nombre de décès, d’accidents et de maladies liés au travail. Aujourd’hui, nous appelons tous ceux qui ont un rôle à jouer dans la sécurité des travailleurs — à l’échelle mondiale, régionale, nationale et sur les lieux de travail — à coopérer et à agir en gardant à l’esprit la véritable urgence du problème. Le partenariat entre l’OIT et l’UE sur la sécurité et la santé au travail fonctionne de façon remarquable, et nous renforcerons encore notre coopération dans ce domaine», a ajouté M. Guy Ryder, directeur général de l’OIT.

MM. Andor et Ryder ont convenu d’améliorer leur coopération, car la Commission européenne et l’Organisation internationale du travail:

ont un intérêt commun à soutenir mutuellement les activités, notamment en ce qui concerne la coopération en matière de promotion de la santé et de la sécurité au travail dans les économies émergentes, la mise en œuvre du programme pour un travail décent et l’amélioration des conditions de travail dans les chaînes d’approvisionnement mondiales;

partagent une approche préventive pour lutter contre les maladies professionnelles et liées au travail, notamment en s’attaquant aux risques nouveaux et émergents liés à la santé physique et mentale, associés aux nouvelles technologies et à de nouveaux modes d’organisation du travail. Dans ce cadre, les deux institutions s’accordent sur la nécessité d’étudier les possibilités d’améliorer la coopération dans le domaine de la prévention et de la collecte des données sur les maladies professionnelles et liées au travail;

reconnaissent le rôle crucial des inspections du travail dans la prévention, la fourniture de conseils et l’application des règles au niveau de l’entreprise, ainsi que le rôle complémentaire que les initiatives privées en faveur du respect des règles pourraient jouer dans l’amélioration des conditions de travail. Toutes deux soulignent également la nécessité de renforcer la capacité des institutions chargées de l’inspection du travail et le rôle de l’assistance technique et du renforcement des capacités à cette fin;

ont une vision commune de la nécessité de renforcer la culture de la gouvernance tripartite en matière de santé et de sécurité au travail à tous les niveaux et, par conséquent, de l’importance de promouvoir la participation active des pouvoirs publics, ainsi que des organisations d’employeurs et de travailleurs, à l’élaboration des politiques et des programmes de santé et de sécurité au travail.

La réunion à haut niveau, qui rassemble des représentants à haut niveau de la Commission et de l’OIT, sera chargée d’assurer le suivi de l’accord entre le commissaire Andor et le directeur général Ryder.

Contexte

Une récente enquête de l’Eurobaromètre sur les conditions de travail réalisée dans les 28 États membres (IP/14/467) montre qu’une légère majorité d’Européens (57 %) considèrent que les conditions de travail dans leur pays se sont détériorées au cours des cinq dernières années, même si plus des trois quarts (77 %) sont satisfaits de leurs conditions de travail. Il existe également de grandes différences dans les niveaux de satisfaction entre les États membres.

L’Union européenne s’appuie sur un ensemble complet de politiques et de mesures législatives visant à soutenir l’amélioration des conditions de travail dans l’Union et fixant notamment des normes minimales en matière de droit du travail et de santé et sécurité au travail. L’année dernière, la Commission européenne a également proposé deux cadres de qualité sur la restructuration (IP/13/1246) et les stages (IP/13/1200). Le cadre de qualité pour les stages a été adopté par le Conseil des ministres de l’Union en mars 2014 (IP/14/236).

Le 7 avril 2014, l’Agence européenne pour la sécurité et la santé au travail (EU-OSHA) a lancé une campagne de sensibilisation sur les risques psychologiques, physiques et sociaux liés au stress au travail, intitulée «Les risques psychosociaux: mieux prévenir pour mieux travailler» (voir IP/14/386).

Pour de plus amples informations

OIT - Santé et sécurité au travail

Eurobaromètre «Conditions de travail dans l’UE»

Conférence sur les conditions de travail, Bruxelles, le 28 avril 2014

Pacte de durabilité pour le Bangladesh

Droits des travailleurs

Restructuration

Site web de M. László Andor

Suivez M. László Andor sur Twitter

Recevez gratuitement, par courrier électronique, la lettre d’information sur l’emploi, les affaires sociales et l’inclusion de la Commission européenne.

Contacts:

Jonathan Todd (+32 2 299 41 07)

Cécile Dubois (+32 2 295 18 83)

Pour le grand public: Europe Direct par téléphone, au 00 800 6 7 8 9 10 11, ou par courriel


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website