Navigation path

Left navigation

Additional tools

Commission européenne

Communiqué de presse

Bruxelles, le 14 avril 2014

Une nouvelle étude de la Commission recense les grands pôles européens des TIC

Vous souhaitez savoir quelles sont les régions les plus dynamiques dans le domaine des technologies de l'information et de la communication (TIC)? Pointez donc votre curseur sur Munich, Londres ou Paris dans le nouvel atlas de l'UE des pôles des TIC, ou sur l'une des villes plus petites qui y sont également répertoriées, comme Darmstadt. Cet atlas permet de voir dans quelles régions de l'Union européenne les technologies numériques prospèrent et examine les facteurs qui y contribuent.

En Europe, la majeure partie de l'activité dans le domaine des TIC se concentre dans 34 régions réparties dans 12 pays (énumérées dans l’annexe). Parmi les clés de la réussite figurent l'accès aux meilleures universités et aux grands centres de recherche, ainsi que les possibilités de financement telles que le capital-risque.

Mme Neelie Kroes (@NeelieKroesEU) a déclaré à ce propos: «Cela prouve que pour réussir dans le secteur du numérique, il faut être prêt à investir, être ouvert à l’innovation et savoir planifier. Pour être un leader mondial dans le domaine de la technologie, l'Europe doit aujourd'hui renforcer ces valeurs.»

Classements par catégorie

Nombre d'informaticiens diplômés: sur les 10 régions les mieux classées, 8 se trouvent au Royaume-Uni.

Activités de recherche et nombre de brevets déposés: l’Allemagne arrive en première position.

Croissance de l’emploi: Lisbonne (Portugal) et Rzeszowski (Pologne) affichent les plus forts taux de croissance.

Capital-risque: Munich, Paris et Londres attirent le plus de capitaux.

Nul besoin d'être grand pour réussir!

Cette étude met également en évidence l’importance des petites régions. Grâce à ses activités de recherche et d'innovation et au dynamisme de ses entreprises, la ville de Darmstadt, qui ne compte que 150 000 habitants, s'est placée au septième rang parmi les dix premiers pôles d’excellence de l'UE pour les TIC. Parmi les autres régions de petite taille qui se sont distinguées, on peut citer celles des villes de Louvain, Karlsruhe et Cambridge.

Les clés de la réussite numérique

L'excellence d'une région dans le domaine des TIC est liée à ses activités de recherche et de développement, à sa capacité à passer de la connaissance au marché (innovation) et à développer une activité économique intense autour de cette innovation. Les régions dans lesquelles les TIC prospèrent sont à première vue:

des régions qui, pour la plupart, ont une longue histoire industrielle;

des régions dans lesquelles se trouvent des établissements d’enseignement de haut niveau ainsi que d’autres acteurs clés de l’innovation;

des régions menant des politiques à long terme en matière de recherche et d’innovation;

des régions auxquelles l'histoire a donné des atouts (comme celui d'être une capitale politique nationale);

des régions qui tendent à être groupées géographiquement (la moitié des 34 pôles d’excellence sont des régions voisines).

C'est également ce que l'on observe dans d'autres endroits du monde, comme la Silicon Valley (États-Unis), Bangalore (Inde) ou Changzhou (Chine).

Contexte

Ce rapport s'inscrit dans la stratégie de l’UE visant à renforcer le leadership industriel et technologique européen dans le domaine des TIC. Ses conclusions, ainsi que l’atlas, seront utilisés pour l'élaboration de la politique future en faveur de l’innovation dans l’Union. Ils serviront également pour le projet EURIPIDIS, qui porte sur la politique d’innovation dans le domaine des TIC et sur les moyens de transformer les meilleures idées de recherche en produits commercialisables. Par ailleurs, le Centre commun de recherche prévoit d’analyser la diversité technologique des activités dans le domaine des TIC et son évolution, afin notamment de trouver des complémentarités entre les régions.

Un pôle d’excellence européen des TIC est une zone géographique dans l’Union européenne où les activités dans le domaine de la production de TIC, de la R&D et de l'innovation sont les plus performantes et occupent une position centrale au sein de réseaux mondiaux.

Le rapport passe en revue toutes les régions de l’UE (1303 régions NUTS 3), en ce qui concerne l'activité dans le domaine des TIC et leur attribue un score en fonction de leur poids relatif; 14 % des régions ont obtenu un score supérieur à 20 points. Les 34 régions les mieux classées ont obtenu un score compris entre 41 et 100 points.

Le rapport examine trois facteurs (activité économique, R&D et innovation dans le secteur des TIC) en fonction de leur intensité (par exemple chiffre d'affaires, croissance du chiffre d'affaires, nombre de salariés), de leur internationalisation (par exemple le nombre de partenaires internationaux que comptent les entreprises/centres de recherche/universités) et de leur présence dans des réseaux (quel est le rôle de chaque région au sein de réseaux: lesquelles sont au centre de réseaux et sont directement connectées à de nombreux partenaires, lesquelles ont des liens permettant seulement peu d'échanges).

Les résultats se fondent sur un indicateur composite constitué de 42 indicateurs évaluant les activités dans le domaine des TIC. Plusieurs sources de données et bases de données ont été utilisées pour élaborer ces indicateurs et mesures: le classement des universités, des bases de données bibliographiques, des informations concernant des collaborations sur des projets de recherche européens, le nombre d'entreprises présentes dans chaque région parmi celles investissant le plus dans le monde en R&D dans le secteur des TIC, les financements apportés par les investisseurs en capital-risque ou des données sur l’emploi et des informations sur le chiffre d'affaires des entreprises.

Le projet des pôles d'excellence européens des TIC est mis au point par le Centre commun de recherche et la direction générale des réseaux de communication, du contenu et des technologies (DG Connect).

Liens utiles

Rapport sur les pôles d’excellence européens des TIC

Mots-dièse: #research #innovation

Site web de Mme Kroes

Suivez Mme Kroes sur Twitter

Contacts

Courrier électronique: comm-kroes@ec.europa.eu Tél.: +32.229.57361 Twitter: @RyanHeathEU

Annex

Top performing regions according to the EIPE Composite Indicator

Level

EIPE Rank

Region name

EIPE Score

1st tier

1

München, Kreisfreie Stadt

100

2

Inner London - East

97

3

Paris

95

2nd tier

4

Karlsruhe, Stadtkreis

80

5

Cambridgeshire CC

78

6

Stockholms lan

77

7

Darmstadt, Kreisfreie Stadt

73

8

Uusimaa

70

9

Zuidoost-Noord-Brabant

70

10

Groot-Amsterdam

64

11

Arr. Leuven

61

3rd tier

12

Bonn, Kreisfreie Stadt

59

13

Hauts-de-Seine

59

14

Milano

59

15

Berlin

58

16

Dublin

57

17

Aachen, Kreisfreie Stadt

55

18

Delft en Westland

55

19

Oxfordshire

51

20

Edinburgh, City of

51

21

Stuttgart, Stadtkreis

50

22

Heidelberg, Stadtkreis

49

23

München, Landkreis

49

24

Arr. de Bruxelles-Capitale

48

25

Byen Kobenhavn

48

26

Berkshire

48

27

Wien

47

28

Madrid

46

29

Surrey

45

30

Frankfurt am Main, Kreisfreie Stadt

44

31

Hampshire CC

43

32

Erlangen, Kreisfreie Stadt

42

33

Yvelines

42

34

Dresden, Kreisfreie Stadt

41

Note: The table includes the ranking of 34 best scoring out of the 1303 European regions that scored above 41 points on the EIPE Composite Indicator (CI). 1st Tier regions score between 81 and 100, 2nd tier regions between 61 and 80 and 3rd tier regions between 41 and 60 on the EIPE CI. The scale of the EIPE Composite Indicator represents a normalized scale with minimum 0 and maximum 100. The EIPE raw indicator is a z-scores indicator computed over equally weighted 42 indicators. For further methodological details please refer to Annexes of the report and to the methodological report documenting the methodology behind the EIPE ranking.


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website