Navigation path

Left navigation

Additional tools

Nouveau site web de l’UE pour un accès facile et transparent aux données relatives à l'aide

European Commission - IP/14/434   14/04/2014

Other available languages: EN DE ES

Commission européenne

Communiqué de presse

Bruxelles, le 14 avril 2014

Nouveau site web de l’UE pour un accès facile et transparent aux données relatives à l'aide

Un nouvel outil web unique permettant d'accéder aisément à des informations précises, claires et complètes sur l'aide au développement et l'aide humanitaire partout dans le monde sera lancé demain par la Commission européenne, à l'occasion de la réunion de haut niveau du Partenariat mondial pour une coopération efficace au service du développement qui se tient au Mexique.

Cet outil, baptisé «EU Aid Explorer», couvre les activités des différents bailleurs de fonds et fournit des réponses rapides à un certain nombre de questions portant, par exemple, sur le montant de l'aide accordée par l'UE ou sur les secteurs dans lesquels les États membres de l'UE sont intervenus au cours d'une année donnée. Cet outil est l'une des mesures prises par l’UE pour renforcer la transparence et mieux rendre compte de ses activités. En facilitant l'accès aux données, il permet aux pays, aux bénéficiaires, aux citoyens de l'UE et aux partenaires de mise en œuvre de voir comment les fonds des donateurs sont utilisés, et aux donateurs de voir comment ils peuvent améliorer leur coordination et être plus efficaces.

Lors de la réunion de haut niveau, M. Andris Piebalgs, commissaire européen chargé du développement, présentera un nouveau rapport sur les progrès réalisés par l’UE et ses États membres en matière d'efficacité du développement depuis le Forum de haut niveau de Busan, il y a deux ans et demi. Il ressort de ce rapport que l'UE et ses États membres sont les plus avancés en termes d'amélioration de la transparence et qu'ils ont aussi réduit la fragmentation de l'aide grâce à la programmation conjointe dans plus de 40 pays partenaires.

M. Piebalgs a déclaré à ce sujet: «L’UE, premier bailleur de fonds au monde, s'est engagée à accroître l’efficacité de son aide. En ces temps de ralentissement économique, nous devons exploiter au mieux les ressources et maximiser l’impact de notre aide. Pour ce faire, nous devons respecter quelques principes essentiels, à savoir placer nos partenaires aux commandes de leur propre développement, donner la priorité aux résultats, améliorer la transparence et mieux coordonner nos actions. L’Union européenne est reconnue comme l’un des donateurs les plus transparents et est en bonne voie pour ce qui est de la coordination des donateurs. Nous nous employons également à nous concentrer davantage sur les résultats. “EU Aid Explorer”, le nouvel outil dont s'est dotée l'Union permettra d'encore améliorer la transparence de nos activités et de mieux rendre compte de notre action auprès des citoyens, tant dans l'UE que dans les pays en développement.

Lors de la réunion du Partenariat mondial pour une coopération efficace au service du développement, qui réunira tous les partenaires et les donateurs, l’UE réaffirmera sa volonté de continuer à faire en sorte que l'aide soit efficace sur le terrain.»

Mme Kristalina Georgieva, commissaire européenne chargée de la coopération internationale, de l'aide humanitaire et de la réaction aux crises, s'est, quant à elle, exprimée en ces termes: «L’Union européenne est le premier fournisseur d'aide à l'échelle mondiale. Ses responsabilités sont proportionnelles à sa taille et elle prend très au sérieux ses devoirs envers ses citoyens, qui rendent possible ce remarquable élan de solidarité à l'égard des populations les plus vulnérables et les plus démunies de la planète. Faciliter et accélérer l'accès aux informations sur la façon dont les fonds de l’UE sont dépensés et dans quel but renforce la coopération à l'échelle mondiale entre nos pairs au sein de la communauté des donateurs. Mais plus important encore, “EU Aid Explorer” nous permettra de tenir nos engagements en matière de transparence. Il est le garant du respect de notre obligation de rendre des comptes à tous les contribuables de l'UE, sans lesquels cette générosité ne serait pas possible.»

L’UE participe activement au Partenariat mondial pour une coopération efficace au service du développement lancé en 2011 à Busan et qui appelle à un développement plus inclusif, à une plus grande appropriation par les pays bénéficiaires, à une meilleure coordination de l'aide, à une amélioration de la transparence et à des résultats plus solides.

Contexte

La programmation conjointe de l’UE constitue une approche renforcée de la coopération au développement dans le cadre de laquelle l'UE et ses États membres analysent la situation de chacun des pays où ils interviennent afin de recenser les secteurs qui ont le plus besoin d’aide, de répartir ces secteurs entre les donateurs, puis de décider des montants à affecter en conséquence.

Plusieurs études ont révélé qu'une meilleure coordination permettrait aux contribuables de l'UE d'épargner jusqu'à 800 millions € par an grâce aux gains d'efficacité réalisés. Aujourd’hui, la programmation conjointe démarre dans une vingtaine de pays, et en particulier dans certains États fragiles, comme le Soudan du Sud et le Mali, où elle peut faire une grande différence. Ces pays seront bientôt rejoints par une trentaine d'autres. Au total, ils représenteront entre 60 et 70 % du total des fonds que l'UE consacre à l'aide bilatérale au développement.

«EU Aid explorer» est un guichet unique permettant d'accéder aux informations relatives à l'aide au développement et à l'aide humanitaire fournies par l'UE et ses États membres.

La réunion de Mexico, première rencontre de haut niveau organisée dans le cadre du Partenariat mondial pour une coopération efficace au service du développement, rassemblera des ministres du monde entier, des responsables d'organisations de la société civile, des chefs d’entreprises, des présidents de fondations philanthropiques et des représentants des pouvoirs locaux. Elle sera accueillie par le gouvernement du Mexique à Mexico les 15 et 16 avril 2014. Figureront à l'ordre du jour des discussions sur les progrès réalisés en matière d'efficacité de l'aide, sur la meilleure façon de lever les impôts et de mettre fin à la corruption, sur le rôle des entreprises en tant que partenaires du développement, sur la coopération entre les pays en développement et sur les moyens d'associer efficacement les pays à revenu intermédiaire.

Les chiffres publiés la semaine dernière par l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) montrent que l’Union européenne et ses États membres, qui ont consacré 56,5 milliards € à l’aide publique au développement en 2013, restent les premiers bailleurs de fonds à l'échelle mondiale.

Pour en savoir plus:

«EU Aid Explorer» est disponible à l’adresse suivante:

https://euaidexplorer.jrc.ec.europa.eu/

Efficacité de l’aide:

http://ec.europa.eu/europeaid/what/delivering-aid/aid-effectiveness/

Site web de M. Andris Piebalgs, commissaire européen chargé du développement:

http://ec.europa.eu/commission_2010-2014/piebalgs/index_fr.htm

Site web de la direction générale du développement et de la coopération - EuropeAid:

http://ec.europa.eu/europeaid/index_fr.htm

Site web de Mme Kristalina Georgieva, commissaire européenne chargée de la coopération internationale, de l'aide humanitaire et de la réaction aux crises:

http://ec.europa.eu/commission_2010-2014/georgieva/index_fr.htm

Site web de la direction générale de l’aide humanitaire et de la protection civile (ECHO):

http://ec.europa.eu/echo/index_fr.htm

Centre commun de recherche: www.jrc.ec.europa.eu

Contacts:

Alexandre Polack (+32 22990677)

Maria Sanchez Aponte (+32 22981035)

David Sharrock (+32 22968909)

Irina Novakova (+32 22957517)

Pour le public: Europe Direct par téléphone au 00 800 6 7 8 9 10 11 ou par courriel


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website