Navigation path

Left navigation

Additional tools

Lancement du programme Erasmus+ en Italie par M. Renzi et Mme Vassiliou

European Commission - IP/14/412   09/04/2014

Other available languages: EN DE IT EL

Commission européenne

Communiqué de presse

Bruxelles, le 9 avril 2014

Lancement du programme Erasmus+ en Italie par M. Renzi et Mme Vassiliou

Demain, 10 avril, à Florence, le Premier ministre italien Matteo Renzi et Androulla Vassiliou, commissaire européenne à l’éducation, à la culture, au multilinguisme et à la jeunesse, lanceront Erasmus+, le nouveau programme de financement de l’UE pour l’éducation, la formation, la jeunesse et le sport. Stefania Giannini, ministre de l’éducation et de la recherche, et Giuliano Poletti, ministre du travail et des affaires sociales, prendront également part à l’événement. Erasmus+ sera doté d'un budget total de 14,7 milliards € pour les sept prochaines années, soit 40 % de plus que les programmes précédents. Près de 330 000 Italiens devraient bénéficier de bourses dans le cadre d'Erasmus+ d'ici à 2020.

«Investir dans l'éducation et la formation est le meilleur choix que nous puissions faire pour l'avenir de l'Europe et sa jeunesse. Je suis ravie que le Premier ministre Renzi soutienne politiquement Erasmus+ et que son gouvernement se soit engagé à mettre en œuvre des réformes dans le domaine de l’éducation, qui auront pour effet d'accroître les compétences et de stimuler la création d’emplois. L’expérience internationale acquise grâce à Erasmus+ renforce également la capacité d’insertion professionnelle par l’amélioration des compétences des jeunes en langues étrangères et leur adaptabilité», a déclaré Mme Vassiliou.

Qui sont les bénéficiaires d'Erasmus+ en Europe?

Deux millions d'étudiants de l'enseignement supérieur pourront étudier ou se former à l'étranger, 450 000 places de stage étant disponibles;

650 000 apprentis et étudiants de l’enseignement professionnel recevront une bourse pour étudier, se former ou travailler à l'étranger;

800 000 enseignants, formateurs, membres du personnel éducatif et animateurs de jeunesse pourront enseigner ou se former à l’étranger;

200 000 étudiants de master effectuant un cycle complet d'études dans un autre pays bénéficieront de garanties de prêts;

plus de 25 000 étudiants recevront des bourses pour suivre des programmes de master communs (ce qui implique d'étudier dans au moins deux établissements d'enseignement supérieur à l'étranger);

plus de 500 000 jeunes pourront faire du bénévolat à l'étranger ou participer à des échanges;

125 000 écoles, établissements d'enseignement et de formation professionnels, établissements d'enseignement supérieur, établissements de formation des adultes, organisations de jeunesse et entreprises recevront des fonds pour établir 25 000 «partenariats stratégiques» destinés à promouvoir les échanges d'expérience et la création de liens avec le monde du travail;

3 500 établissements d'enseignement et entreprises bénéficieront d'une aide pour créer plus de 300 «alliances de la connaissance» et «alliances sectorielles pour les compétences» afin d'améliorer l'employabilité et de stimuler l'innovation et l'esprit d'entreprise;

600 partenariats transnationaux dans le domaine du sport, notamment des événements européens à but non lucratif, bénéficieront aussi d'un financement.

Qui sont les bénéficiaires d'Erasmus+ en Italie?

Entre 2007 et 2013, quelque 220 000 étudiants, jeunes, enseignants, formateurs et animateurs de jeunesse ont participé aux anciens programmes de l'UE «Éducation et formation tout au long de la vie» et «Jeunesse en action» en Italie. On estime que 330 000 personnes environ pourraient bénéficier d'Erasmus+ au cours des sept prochaines années.

En 2014, l'Italie recevra 124 millions € au titre d'Erasmus+, soit une hausse de 12 % par rapport au montant obtenu en 2013 dans le cadre des programmes «Éducation et formation tout au long de la vie» et «Jeunesse en action». Il est prévu que le montant octroyé à l'Italie augmente chaque année jusqu’en 2020. Les Italiens peuvent également bénéficier de l’action Jean Monnet pour des études sur l’intégration européenne menées dans des établissements de l’enseignement supérieur et pour des projets transnationaux liés au sport.

Contexte

Le lancement d'Erasmus+ intervient alors que l’Europe compte 26 millions de chômeurs, dont près de 6 millions sont des jeunes. Le taux de chômage des diplômés en Italie a atteint 19 % en 2012.

Dans le même temps, plus de deux millions de postes restent vacants en Europe et un tiers des employeurs affirment éprouver des difficultés à recruter du personnel possédant les compétences requises. Erasmus+ contribuera à remédier à cette pénurie de compétences en offrant des possibilités d'étudier, de se former ou d'acquérir de l'expérience à l'étranger.

Il est en outre probable que les jeunes ayant eu l'occasion d'étudier ou de se former à l'étranger soient plus enclins à accepter ultérieurement un emploi à l'étranger et soient plus à même d'exercer une activité dans un autre pays, améliorant ainsi leurs perspectives professionnelles à long terme.

Parallèlement aux possibilités de mobilité des personnes, le programme renforcera également la qualité et la pertinence des systèmes européens d'éducation, de formation et de jeunesse en soutenant la formation du personnel éducatif et des animateurs de jeunesse, ainsi qu'en renforçant les partenariats entre les établissements d'enseignement et les employeurs.

Le budget de 14,7 milliards € tient compte des prévisions d'inflation. Des fonds supplémentaires devraient être affectés aux échanges dans l'enseignement supérieur et à l'appui administratif dans des pays hors UE. La décision relative aux montant des fonds supplémentaires mis à disposition devrait être confirmée dans le courant de 2014.

Erasmus+ comprend pour la première fois un soutien au sport. Le budget prévu, de quelque 265 millions € sur sept ans, contribuera à lutter contre les menaces transfrontières que sont, notamment, les matches truqués et le dopage. Il soutiendra également des projets transnationaux faisant intervenir des organisations actives dans le domaine du sport de masse et favorisant, par exemple, la bonne gouvernance, l'égalité hommes-femmes, l’inclusion sociale, les doubles carrières et l’activité physique pour tous.

Pour de plus amples informations

Erasmus+

Erasmus+, foire aux questions (MEMO/13/1008, 19/11/2013)

Commission européenne: Éducation et formation

Commission européenne: Jeunesse

Site web de Mme Androulla Vassiliou

Twitter: Androulla Vassiliou @VassiliouEU

Contacts:

Dennis Abbott (+32 2 295 92 58), Twitter: @DennisAbbott

Dina Avraam (+32 2 295 96 67)


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website