Navigation path

Left navigation

Additional tools

Le commissaire Piebalgs presse les États membres d’intensifier leurs efforts afin de renforcer l’aide au développement

European Commission - IP/14/388   08/04/2014

Other available languages: EN DE DA ES NL IT SV PT FI EL CS ET HU LT LV MT PL SK SL BG RO HR

Commission européenne

Communiqué de presse

Bruxelles, le 8 avril 2014

Le commissaire Piebalgs presse les États membres d’intensifier leurs efforts afin de renforcer l’aide au développement

En 2013, l'Union européenne et ses États membres sont restés le plus grand donateur d’aide dans le monde selon l’OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques), fournissant plus de la moitié de l’APD (aide publique au développement). Les chiffres publiés aujourd’hui montrent que l’APD collective (institutions de l’UE et États membres) s’est accrue, passant de 55,3 milliards € en 2012 à 56,3 milliards € en 2013, après deux années de baisse successives. Par rapport à 2012, l’APD collective s'est maintenue au niveau de 0,43 % du RNB (revenu national brut) de l’UE.

En 2005, les États membres de l’UE se sont engagés à faire passer l’APD à 0,7 % du RNB de l’UE d’ici à 2015. Le Conseil européen a confirmé, en juin 2013, que les États membres tenaient prioritairement à respecter cet engagement afin d’appuyer la réalisation des objectifs du Millénaire pour le développement (OMD).

Dix États membres ont augmenté et huit ont maintenu leur niveau APD/RNB tandis que dix autres ont réduit leurs efforts (la liste des pays figure dans le MEMO, p. 5). Le Royaume-Uni a atteint 0,72 % du RNB, dépassant ainsi l’objectif de 0,7 % pour la première fois.

Andris Piebalgs, commissaire de l’UE pour le développement, a déclaré: «Je suis heureux de constater que la récente baisse de l’APD semble s’être inversée et que la tendance est à nouveau positive. Manifestement, l’UE a encore un long chemin à parcourir pour atteindre notre engagement collectif mais les mesures prises par certains États membres montrent que nous pouvons respecter nos engagements, même dans des situations budgétaires difficiles, pour autant qu’il y ait une volonté politique. Je suis particulièrement heureux de constater que le Royaume-Uni a réalisé de telles avancées. J’encourage tous les États membres à intensifier leurs efforts dans notre dernier sprint avant 2015.»

Les résultats des États membres ont été mitigés:

Au total, 16 États membres ont augmenté leur APD de façon nominale de 3,91 milliards €, alors que les 12 autres l’ont réduite au total de 1,22 milliard €.

Quatre États membres – y compris le RU pour la première fois – ont dépassé le seuil de 0,7 % correspondant à la part APD/RNB (Danemark, Luxembourg, Suède, RU). Le Danemark vise à atteindre 1 % de son RNB, ce que le Luxembourg et la Suède ont déjà accompli en 2013.

Atteindre l’objectif de 0,7 % du RNB collectif de l’UE d’ici à 2015 obligerait la plupart des États membres à intensifier leurs efforts de manière très substantielle.

Historique

En 2005, les États membres de l’UE se sont engagés à faire passer l’APD à 0,7 % de leur RNB d’ici à 2015, l’objectif intermédiaire étant de 0,56 % du ratio APD/RNB d’ici à 2010. Aucun autre grand donateur n’a pris un tel engagement d’augmenter son aide.

De 2002 à 2010, l’APD de l’UE a suivi une courbe ascendante, marquée par certaines fluctuations. Après des baisses en 2011 et en 2012, la tendance positive a repris en 2013.

L’engagement est fondé sur l’objectif de parvenir individuellement à un ratio APD/RNB de 0,7% pour les 15 pays qui étaient membres de l’UE avant 2004 et de 0,33% du RNB pour les États qui sont devenus membres après cette date. Les États qui avaient déjà atteint ou dépassé 0,7 % de l’APD/RNB se sont engagés à maintenir leurs efforts. Les données publiées aujourd’hui sont fondées sur des informations préliminaires communiquées par les États membres à l’OCDE et à la Commission européenne.

L’APD collective de l’UE comprend le total des dépenses d’APD des 28 États membres et l’APD versée par les institutions de l’UE, qui ne relève pas d’États membres individuels (par exemple les ressources propres de la Banque européenne d’investissement).

Pour plus d'informations, voir:

MEMO/14/263: données préliminaires sur l’aide publique au développement, 2012

Site internet de la direction générale du développement et de la coopération – EuropeAid:

http://ec.europa.eu/europeaid/index_fr.htm

Site internet de M. Andris Piebalgs, commissaire européen au développement:

http://ec.europa.eu/commission_2010-2014/piebalgs/index_fr.htm

Contacts :

Alexandre Polack (+32 2 299 06 77)

Maria Sanchez Aponte (+32 2 298 10 35)

Pour le public: Europe Direct par téléphone 00 800 6 7 8 9 10 11 ou par e­mail


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website