Navigation path

Left navigation

Additional tools

Premier rapport d'activité du groupe d'appui pour Chypre: aider Chypre à poursuivre les réformes et à renouer avec la croissance

European Commission - IP/14/362   02/04/2014

Other available languages: EN DE EL

Commission européenne

Communiqué de presse

Bruxelles, le 2 avril 2014

Premier rapport d'activité du groupe d'appui pour Chypre: aider Chypre à poursuivre les réformes et à renouer avec la croissance

Le groupe d'appui pour Chypre a publié aujourd’hui son premier rapport sur l’assistance technique accordée au pays. Mis en place en mars 2013 par le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, ce groupe a pour mission de coordonner l’assistance technique dont Chypre a besoin pour mettre en œuvre les réformes prévues dans le cadre de son programme d’ajustement économique, pour atténuer les conséquences sociales de la crise économique et pour revigorer et diversifier son économie. Un accent tout particulier a été mis sur l’augmentation de la compétitivité, la création d’emplois et la croissance économique du pays. À cet égard, le groupe d'appui se tient prêt à contribuer à l'élaboration d’une stratégie de croissance globale pour Chypre.

M. Olli Rehn, vice-président de la Commission chargé des affaires économiques et monétaires et de l'euro, a déclaré: «C'est avec un engagement et une détermination sans failles que les autorités chypriotes mettent en œuvre les réformes que prévoit le programme. Ces réformes aident Chypre à remettre son secteur financier d'aplomb, à rétablir la santé de ses finances publiques et à transformer son économie en profondeur, tout en protégeant les personnes les plus vulnérables de la société. La Commission continuera de soutenir le peuple chypriote, notamment au travers du groupe d'appui pour Chypre, qui est une illustration concrète de la solidarité européenne.»

Les experts du groupe d'appui évaluent sur le terrain les besoins d’assistance technique, ils aident à concevoir les projets devant être mis en œuvre et à mobiliser les sources de financement. Les premières activités d’assistance technique ont été financées par le budget de l’Union, notamment par le Fonds social européen et le Fonds européen de développement régional.

Le groupe d'appui s'attache à présent à faire entrer les projets en phase de mise en œuvre et à achever le recrutement de trois experts, qui travailleront au sein de l’administration chypriote dans les domaines des systèmes et services de santé, de la gestion des finances publiques et des marchés de l’énergie.

Portant sur la période de septembre à décembre 2013, le premier rapport d'activité du groupe d'appui présente l'état d'avancement de ses travaux dans six grands domaines d'intervention: le cadre budgétaire et la gestion des finances publiques, l'administration fiscale, la réforme de l'impôt sur les biens immeubles, le système de protection sociale, les soins de santé et les énergies renouvelables. Le groupe d'appui aide à mettre au point d'importantes réformes à Chypre, en particulier dans les domaines de l’administration fiscale, du système de protection sociale et de la santé:

L'administration fiscale

Chypre s’est engagée à réformer son administration fiscale pour améliorer ses capacités de perception des impôts et intensifier la lutte contre la fraude et l’évasion fiscales. Une vaste réforme à long terme est notamment prévue, qui doit aboutir à la création d'une administration fiscale nationale intégrée. La pleine intégration de la direction générale des impôts et des services de la TVA constituera une étape décisive en vue de la réforme plus générale de l’administration publique à Chypre, à laquelle les autorités se sont engagées dans le but d’améliorer le fonctionnement et le rapport coût-efficacité du secteur public.

L’assistance technique pour cette réforme de l’administration fiscale de Chypre a été fournie conjointement par la Commission européenne (la direction générale de la fiscalité et de l’union douanière et le groupe d'appui) et le Fonds monétaire international (FMI).

Le système de protection sociale

Dans le cadre de son programme d’ajustement économique, le gouvernement chypriote s'est engagé à mettre en œuvre, d'ici au 1er juillet 2014, une ambitieuse réforme de son système de protection sociale. Cette réforme a pour principaux objectifs sociaux et économiques de garantir une utilisation efficiente des fonds publics, d'établir un juste équilibre entre prestations sociales et incitations au travail, d'assurer un niveau minimum de revenus permettant un niveau de vie décent, d’aider à réduire les inégalités, et de protéger les ménages les plus vulnérables.

Une base de données complète et les outils informatiques nécessaires à la gestion du système de protection sociale réformé devraient être en place en mai 2014. Le groupe d'appui fournit une assistance technique pour la conception de ce système informatique complet, qui permettra, une fois qu'il sera opérationnel, de centraliser au sein du ministère du travail et de l’assurance sociale les compétences et les responsabilités en matière de gestion et de fourniture des prestations sociales, et de rationaliser la fourniture de ces prestations.

La santé

L'instauration prévue d’un système national de santé fournit aux autorités chypriotes l'occasion de moderniser et de renforcer les services de soins de santé du pays. Les autorités ont engagé la mise en œuvre d'une série de mesures de réforme visant à renforcer la pérennité des structures de financement et à augmenter l’efficience des soins de santé dispensés aux patients. Le groupe d'appui apporte son aide pour la phase initiale de mise en place, au sein du système national de santé, d’un système de communication/informatique intégré mis au point par le pays.

Contexte

Le groupe d'appui pour Chypre a été mis en place par la Commission européenne en mars 2013. Du point de vue administratif, il est rattaché à la direction générale des affaires économiques et financières de la Commission européenne. Le vice-président Rehn en assure la coordination générale. Le groupe d'appui, dont le siège est à Bruxelles, sera complété par une petite équipe d’experts basés à Nicosie. Le groupe d'appui est composé d'agents permanents de la Commission, d'experts nationaux détachés et d'agents temporaires. Il s'appuie sur l'expertise et les contributions des services compétents de la Commission européenne, des États membres de l’Union et d'organisations internationales telles que le FMI.

Le groupe d'appui a pour double mission:

1) d'aider à atténuer les conséquences sociales de la crise économique en mobilisant des fonds de l’UE et en soutenant les efforts déployés par les autorités chypriotes pour rétablir la stabilité financière, économique et sociale du pays, et

2) d’apporter son expertise pour favoriser la création de nouvelles sources d’activité économique.

Le groupe d'appui travaille en étroite collaboration avec les autorités chypriotes auxquelles il fournit un savoir-faire technique afin d'aider à la mise en œuvre du programme d’ajustement économique et d'initiatives destinées à rétablir une croissance économique équilibrée et durable. Il apporte une contribution essentielle aux efforts déployés par la Commission pour soutenir le programme de réforme de Chypre. Il coordonne l'ensemble de l’assistance technique fournie par la Commission, hormis l’assistance technique fournie directement au titre des Fonds structurels et d'investissement et d'autres fonds de l’UE.

Pour plus d'informations:

Le rapport d’activité est disponible sur le site web du groupe d'appui pour Chypre:

http://ec.europa.eu/economy_finance/assistance_eu_ms/cyprus/sgcy_en.htm

Rapport de conformité:

http://ec.europa.eu/economy_finance/publications/occasional_paper/2014/op189_en.htm

Contacts:

Simon O'Connor (+32 2 296 73 59)

Audrey Augier (+32 2 297 16 07)

Vandna Kalia (+32 2 299 58 24)

Pour le public: Europe Direct par téléphone au 00 800 6 7 8 9 10 11 ou par courrier électronique


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website