Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE

Commission européenne

Communiqué de presse

Bruxelles, le 20 janvier 2014

Ouverture des négociations sur les investissements entre l’UE et la Chine

Le premier cycle de négociations en vue de la conclusion d'un accord d’investissement entre l'UE et la Chine se tiendra à Pékin du 21 au 23 janvier 2014. Il s'agira de négociations à caractère exploratoire. Un accord global d’investissement UE-Chine bénéficiera aux deux parties dans la mesure où il garantira l'ouverture des marchés aux investissements dans les deux sens. Il offrira également un cadre juridique plus simple, sûr et prévisible aux investisseurs à long terme. L’Union européenne considère qu'un accord d’investissement avec la Chine est important car il permet de nouer des liens plus étroits entre nos économies en matière de commerce et d'investissement. L’une des priorités de l’UE au cours des négociations sera d'éliminer les obstacles aux investisseurs européens sur le marché chinois.

«Le niveau actuel des investissements bilatéraux entre l’UE et la Chine est inférieur à ce que l'on est en droit d'attendre des deux blocs économiques les plus importants de la planète. Alors que le commerce des biens et services entre l’UE et la Chine est nettement supérieur à 1 milliard € par jour, seulement 2,1 % de l'ensemble des investissements étrangers directs (IED) de l'UE sont effectués en Chine. Le principal objectif de ces négociations est la suppression progressive des restrictions aux échanges et aux investissements étrangers directs et l’amélioration de l’accès au marché chinois pour les investisseurs de l’Union européenne», a déclaré John Clancy, porte-parole de l’UE pour le commerce.

Les négociations débutent dans le contexte des réformes économiques ambitieuses récemment annoncées en Chine. Celles-ci prévoient notamment d'ouvrir davantage l’économie chinoise aux investisseurs étrangers, de manière à stimuler l’innovation et la compétitivité grâce à des industries et des services plus avancés en Chine.

Contexte

La décision d'entamer des négociations en vue de la conclusion d'un accord d’investissement a été prise lors du sommet UE-Chine de février 2012. En octobre dernier, les États membres de l’UE ont confié un mandat de négociation à la Commission et, le 21 novembre, le lancement des négociations a été annoncé lors du 16e sommet UE-Chine.

La Chine est la principale source d'importations de l’UE et est également devenue l’un de ses marchés d’exportation qui progressent le plus rapidement, l'UE étant désormais la première source d’importations de la Chine. Les échanges entre l’Union européenne et la Chine dépassent aujourd'hui un milliard € par jour.

Les importations de l’UE en provenance de Chine concernent essentiellement les produits industriels et les biens de consommation, les échanges bilatéraux de services représentant seulement à peine un dixième de l’ensemble du commerce de marchandises. La part des services dans les exportations de l’UE vers la Chine n'est que de 20 %.

Les flux d’investissement démontrent qu'il existe un grand potentiel inexploité, compte tenu en particulier de la taille des deux économies respectives. La Chine ne représente que 2 à 3 % du total des investissements européens à l’étranger tandis que les investissements chinois en Europe progressent mais partent de niveaux encore plus bas. L’accord global d’investissement UE-Chine vise à exploiter ce potentiel au bénéfice des deux parties.

Pour plus d’informations

Sur les relations en matière de commerce et d’investissement avec la Chine

http://ec.europa.eu/trade/policy/countries-and-regions/countries/china/

Contacts :

John Clancy (+32 2 295 37 73)

Helene Banner (+32 2 295 24 07)


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website