Navigation path

Left navigation

Additional tools

Une étude Eurobaromètre sur le sport révèle un taux de sédentarité élevé dans l’UE

European Commission - IP/14/300   24/03/2014

Other available languages: EN DE DA ES NL IT SV PT FI EL CS ET HU LT LV MT PL SK SL BG RO HR

Commission européenne

Communiqué de presse

Bruxelles, le 24 mars 2014

Une étude Eurobaromètre sur le sport révèle un taux de sédentarité élevé dans l’UE

D’après les résultats de la dernière enquête Eurobaromètre sur le sport et l’activité physique, 59 % des citoyens de l’Union européenne pratiquent rarement une activité physique ou sportive, voire jamais, et 41 % le font au moins une fois par semaine.

Les Européens du Nord s'adonnent davantage aux activités physiques que ceux du Sud et de l’Est. En Suède, 70 % des personnes interrogées ont déclaré pratiquer une activité physique ou sportive au moins une fois par semaine, juste devant le Danemark (68 %) et la Finlande (66 %), suivis des Pays-Bas (58 %) et du Luxembourg (54 %). À l’autre extrémité du classement, 78 % des personnes interrogées ne pratiquent jamais ce type d'activités en Bulgarie, et ce pourcentage descend à 75 % à Malte, 64 % au Portugal et 60 % en Roumanie et en Italie.

Au sujet de ces conclusions, Mme Androulla Vassiliou, commissaire européenne responsable du sport, a déclaré: «Les résultats de l’étude Eurobaromètre confirment la nécessité d’adopter des mesures visant à encourager davantage de personnes à intégrer la pratique d'activités sportives et physiques dans leur vie quotidienne. Il s’agit d’un point essentiel, non seulement parce qu'il en va de la santé, du bien-être et de l’intégration des individus, mais aussi parce que l’inactivité physique a un coût économique élevé. La Commission est déterminée à soutenir les États membres dans leurs efforts pour encourager le public à être plus actif. Nous allons mettre en œuvre la recommandation, récemment adoptée par le Conseil, relative à l’activité physique bienfaisante pour la santé et aller de l'avant en ce qui concerne le projet visant à instaurer une semaine européenne du sport. Le nouveau programme Erasmus+ fournira également, pour la première fois, un financement en faveur d'initiatives transnationales dont l'objectif est d'encourager les activités sportives et physiques.»

L’enquête montre que les autorités locales, en particulier, pourraient en faire plus pour encourager les citoyens à pratiquer davantage d’activités physiques. Alors que 74 % des personnes interrogées pensent que les clubs sportifs locaux et autres prestataires offrent des possibilités suffisantes dans ce domaine, 39 % d'entre elles estiment que leurs autorités locales n'en font pas assez.

Contexte

Cette enquête Eurobaromètre a été réalisée pour la Commission européenne par TNS Opinion & Social network dans les 28 États membres entre le 23 novembre et le 2 décembre 2013. Près de 28 000 personnes issues de différents groupes de la société et de la population ont participé au sondage. Cette enquête fait suite à des études comparables réalisées en 2002 et 2009, et contribuera à la fourniture de données pour soutenir l'élaboration de politiques visant à promouvoir le sport et l’activité physique.

Les principales conclusions de l’enquête:

1. À quelle fréquence pratiquez-vous une activité physique ou sportive?

2. À quelle fréquence vous adonnez-vous à d'autres activités physiques?

Pour en savoir plus

MEMO/14/207

Enquête Eurobaromètre sur le sport et l’activité physique

Le rôle de l’UE dans le sport

Éducation et formation;

Site web de Mme Androulla Vassiliou

Contacts:

Dennis Abbott (+32 22959258); Twitter: @DennisAbbott

Dina Avraam (+32 22959667)


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website