Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE

Commission européenne

communiqué de presse

Bruxelles, le 20 mars 2014

Sommet tripartite social: il faut rétablir la confiance en l’Europe

Les chefs d’État ou de gouvernement et les partenaires sociaux de l’Union européenne ont mis en avant le besoin urgent de rétablir la confiance dans l’intégration européenne lors du Sommet tripartite social de ce matin, qui réunissait les représentants des employeurs et des travailleurs européens, le président de la Commission européenne, M. José Manuel Barroso, le président du Conseil européen, M. Herman Van Rompuy, ainsi que le Premier ministre grec, M. Antonis Samaras, en sa qualité de représentant de la présidence grecque du Conseil. Les participants au Sommet, lequel précède le Conseil européen, se sont accordés sur le besoin de collaborer davantage au profit d’une croissance économique durable, tout en garantissant la cohésion sociale et la qualité de l’emploi.

Après avoir fait le point sur les actions passées, ils se sont penchés sur les prochaines étapes du semestre européen et sur le rôle majeur des partenaires sociaux dans la consolidation de la dimension sociale de l’union économique et monétaire (voir IP/13/893) comme dans l’élaboration et l’application effective des réformes à l’échelon national et européen. Le commissaire européen à l’emploi, aux affaires sociales et à l’inclusion, M. László Andor, et la sous-secrétaire d’État au Travail et aux Affaires sociales de l’Italie, Franca Biondelli, ont également participé au débat.

Le président de la Commission a déclaré: «À l’heure où l’Europe recouvre de la crise, notre priorité doit être de consolider la reprise. Nous devons donc continuer à instaurer des réformes, à investir dans des politiques susceptibles de déboucher sur une croissance durable et à créer de meilleurs emplois et des emplois de qualité, en renforçant la base industrielle européenne, par exemple. Voilà pourquoi je me réjouis de rencontrer les partenaires sociaux avant la tenue de ce Conseil européen, au cours duquel nous parlerons certes des priorités économiques communes pour l’année à venir et, plus particulièrement, de la compétitivité industrielle, mais aussi des enjeux énergétiques et climatiques. Il est primordial d’associer les partenaires sociaux nationaux et européens à la prise de décisions économiques pendant le semestre européen pour la coordination des politiques, de manière que nos décisions bénéficient d’un large soutien. Nous devons travailler ensemble pour restaurer la confiance et relancer nos économies.»

Mettant l’accent sur le rôle des représentants des employeurs et des travailleurs européens, M. Andor a souligné: «La sortie de la crise sociale et le renforcement de la résilience de notre modèle social européen participent de notre démarche en faveur d’une reprise durable et créatrice d’emplois. Le dialogue social est un composant clé de notre modèle social et, aujourd’hui, il contribue à élaborer un programme de croissance commun. Je suis convaincu que les partenaires sociaux nationaux et européens doivent être intégrés activement au processus de réflexion nécessaire à la réussite des politiques d’aggiornamento et de réforme et à la naissance d’une solidarité à l’échelon de l’Union.»

Les représentants des employeurs et des travailleurs européens ont mis en exergue le besoin d’un regain d’attention sur l’emploi. Ils ont en outre appelé leurs homologues à l’échelon national à s’engager activement dans l’application des plans de réforme nationaux et dans la gouvernance européenne en général. Ils ont présenté les progrès réalisés jusqu’ici dans l’exécution de leur programme de travail commun pour 2012-2014, dont les négociations communes actuellement consacrées à l’emploi.

Contexte

Le Sommet social tripartite a lieu deux fois par an, avant les Conseils européens de printemps et d’automne. C’est pour tous les participants – représentants des employeurs et des travailleurs européens et de la Commission, chefs d’État ou de gouvernement et ministres de l’Emploi de la présidence du Conseil en exercice et de celle du semestre suivant – une excellente occasion d’échanger leurs points de vue.

Les représentants des employeurs et des travailleurs européens sont: la Confédération européenne des syndicats (CES), BusinessEurope, le Centre européen des entreprises à participation publique et des entreprises d’intérêt économique général (CEEP) et l’Union européenne de l’artisanat et des petites et moyennes entreprises (UEAPME).

Pour de plus amples informations

Site web de M. Barroso

Suivez José Manuel Barroso sur Twitter

Site web de M. László Andor

Suivez László Andor sur Twitter

Pour recevoir gratuitement la lettre d’information électronique de la Commission européenne sur l’emploi, les affaires sociales et l’inclusion, inscrivez-vous sur: http://ec.europa.eu/social/main.jsp?catId=371&langId=fr

Dialogue social européen

Responsables:

Pia Ahrenkilde Hansen (+32 2 295 30 70)

Mark Gray (+32 2 298 86 44)

Leonor Ribeiro Da Silva (+32 2 298 81 55)

Natasja Bohez Rubiano (+32 2 296 64 70)

Jonathan Todd (+32 2 299 41 07)

Cécile Dubois (+32 2 295 18 83)

Pour le public: Europe Direct par téléphone au 00 800 6 7 8 9 10 11 ou par courrier électronique


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website