Navigation path

Left navigation

Additional tools

L'UE accordera un financement supplémentaire en faveur de la lutte contre la poliomyélite en Syrie

European Commission - IP/14/269   14/03/2014

Other available languages: EN DE

Commission européenne

Communiqué de presse

Bruxelles, le 14 mars 2014

L'UE accordera un financement supplémentaire en faveur de la lutte contre la poliomyélite en Syrie

La Commission européenne octroie un financement supplémentaire de 1 million € à l’UNICEF en vue de garantir la poursuite de la campagne de vaccination contre la poliomyélite sur le territoire syrien. Cela signifie que 2,5 millions d’enfants de moins de cinq ans seront vaccinés contre la poliomyélite dans les zones difficiles d'accès, de même que ceux qui ont été déplacés de force à plusieurs reprises en raison des combats.

Mme Kristalina Georgieva, commissaire européenne à la coopération internationale, à l’aide humanitaire et à la réaction aux crises, en visite dans la région cette semaine à la veille du troisième anniversaire du début de la crise, a déclaré à cet égard: «Les Syriens ont enduré des souffrances et des privations inouïes au cours de cet effroyable conflit qui dure depuis trois ans. La réapparition de la poliomyélite l’année dernière, qui menace des millions d'enfants, leur a porté un coup supplémentaire. Nous mettons tout en œuvre pour protéger les enfants contre cette terrible maladie. J’espère que cette aide supplémentaire permettra d'étendre suffisamment la portée de la campagne de vaccination contre la poliomyélite et de venir à bout de cette horrible affection.»

Le financement, destiné à l’UNICEF, lui permettra de renforcer sa contribution à la campagne de vaccination contre la poliomyélite en Syrie. Cette campagne constitue une priorité humanitaire; on estime en effet à 700 000 le nombre d'enfants de moins de cinq ans vivant actuellement dans des zones difficiles d'accès et qui, au cours des deux dernières années, n'ont que peu profité d'actions de vaccination à grande échelle, voire pas du tout. Dans ces régions, de nombreux enfants (en particulier ceux de moins de deux ans) n'ont bénéficié qu'à une ou deux reprises de ces campagnes.

La Commission est prête à renforcer encore son soutien, si cela s'avérait nécessaire, et à octroyer un financement additionnel en faveur de la campagne de vaccination en cours contre la poliomyélite.

Contexte

Le 29 octobre 2013, l’Organisation mondiale de la santé a annoncé que dix cas de poliomyélite avaient été diagnostiqués à Deir-ez-zur, dans le nord de la Syrie. C'est la première fois que cette maladie réapparaissait dans le pays depuis 1999.

Face à cette résurgence de la poliomyélite, une stratégie de réponse régionale a été lancée. Sous la coordination des ministères de la santé des pays accueillant des Syriens, l’OMS et l’UNICEF ont entamé des campagnes de vaccination synchronisées à destination de 23 millions d’enfants de moins de cinq ans, avec une enveloppe budgétaire totale estimée à 39 millions €. Ces campagnes se poursuivent en Syrie, en Égypte, en Iraq, en Jordanie, au Liban, dans les Territoires palestiniens occupés et en Turquie.

La Commission a octroyé 29 millions € au titre de son budget humanitaire à des projets relatifs à l'eau et à l’assainissement sur le territoire syrien. Ceux-ci sont particulièrement pertinents en ce qui concerne la prévention et la propagation de maladies, y compris la poliomyélite. Une enveloppe supplémentaire de 28 millions € a été allouée aux soins de santé, dont 13,5 millions pour l’Organisation mondiale de la santé et 1 million pour l’UNICEF, une partie du financement étant spécifiquement destinée à la campagne d'éradication de la poliomyélite.

Cette maladie touche principalement les enfants de moins de cinq ans. Le virus est très contagieux et attaque le système nerveux. Au nombre de ses symptômes figurent la fièvre, la fatigue, des céphalées, des vomissements, une raideur de la nuque et des douleurs dans les membres. Dans un cas sur deux cents, l'infection entraîne une paralysie irréversible. Entre 5 et 10 % des personnes atteintes de paralysie décèdent.

Pour en savoir plus

Service d’aide humanitaire et de protection civile de la Commission européenne:

http://ec.europa.eu/echo/index_fr.htm

et en arabe: http://echo-arabic.eu

Site web de Mme Georgieva:

http://ec.europa.eu/commission_2010-2014/georgieva/index_fr.htm

Contacts:

David Sharrock (+32 22968909)

Irina Novakova (+32 22957517)

Pour le public: Europe Direct par téléphone 00 800 6 7 8 9 10 11 ou par courriel


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website