Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE

Commission européenne - Communiqué de presse

L'UE intensifie son aide en faveur des réfugiés syriens en Turquie

Bruxelles, 09 décembre 2014

Face à l'afflux croissant de Syriens cherchant refuge en Turquie, la Commission européenne augmente son aide en mobilisant 10 millions d'euros supplémentaires pour fournir une aide humanitaire en Turquie et, moyennant une aide transfrontalière à partir de ce pays, en Syrie. Ce nouvel engagement financier a été annoncé alors que Mme Federica Mogherini, haute représentante de l'UE pour les affaires étrangères et la politique de sécurité/vice-présidente de la Commission européenne, et M. Christos Stylianides, commissaire chargé de l'aide humanitaire et de la gestion des crises, visitaient un camp de réfugiés syriens situé dans la ville frontalière de Kilis (centre-sud de la Turquie) et assistaient à la distribution, aux réfugiés, d'une aide financée par l'UE.

Mme Federica Mogherini s'est exprimée en ces termes: «Aujourd'hui, nous intensifions notre aide à la population syrienne et aux communautés turques qui accueillent des réfugiés syriens. L'Europe se tient résolument aux côtés de la Turquie et est déterminée à jouer pleinement son rôle pour apporter une solution politique durable à cette crise régionale et à cette tragédie humanitaire.»

«Permettez-moi d’exprimer ma profonde gratitude à la Turquie et à sa population, qui ont consenti des efforts considérables et démontré leur immense capacité à faire preuve de solidarité avec le peuple syrien qui jamais encore n'avait tant été dans le besoin», a déclaré pour sa part M. Stylianides. «L'Europe se tient résolument aux côtés de la Turquie. Nous restons pleinement déterminés à continuer de soutenir la population réfugiée dans le pays, raison pour laquelle nous intensifions notre aide.»

Les fonds humanitaires supplémentaires dégagés par la Commission seront utilisés pour aider les réfugiés qui vivent hors des camps en leur permettant de bénéficier de programmes d'assistance en espèces, d'une aide matérielle pour les nouveaux arrivants et de soins de santé.

CONTEXTE:

Depuis le début de la crise syrienne, la Commission européenne a débloqué 187,5 millions d'euros pour soutenir les Syriens réfugiés en Turquie. L'essentiel des ressources mobilisées au début de la crise a été utilisé pour venir en aide aux réfugiés vivant dans les camps. En 2014, la priorité a été accordée aux réfugiés qui vivent en dehors des camps, principalement aux nouveaux arrivants, étant donné que, dans leur grande majorité, les réfugiés arrivés cette année se sont installés hors des camps.

Des experts humanitaires de la Commission présents en Turquie surveillent les effets de la crise syrienne. Plus tôt dans le courant de 2014, cette présence a permis à la Commission d'aider rapidement la Turquie lorsque plus de 200 000 Syriens fuyant Kobané ont franchi la frontière et lorsqu'une nouvelle vague d'Iraquiens se sont réfugiés en Turquie pour échapper à la violence dans leur pays.

Les fonds de la Commission sont également utilisés pour dispenser un enseignement de base aux jeunes Syriens. Les instruments de l'UE, notamment l'instrument d'aide de préadhésion par le truchement de son programme d'action annuel 2014 pour la Turquie, fournissent 9,9 millions d'euros pour permettre aux réfugiés syriens d'accéder à l'éducation. 

Un nouveau programme IAP en faveur de la Turquie, doté d'un budget de 40 millions d'euros, est en cours de préparation. Il aura pour objectifs d'améliorer l'accès aux services, de renforcer la résilience des communautés d'accueil et de faciliter l'intégration des réfugiés. Il aidera aussi directement le gouvernement turc à améliorer sa capacité de gérer les migrations. Le programme sera mis en œuvre par des agences des Nations unies sur le moyen terme (en 2016 et 2017), tandis que, sur le plus court terme (2015), des questions similaires seront traitées au moyen de l'instrument de stabilité de l'UE, au titre duquel un montant global de 17 millions d'euros sera mobilisé, en collaboration avec le Programme des Nations unies pour le développement et l'Organisation internationale pour les migrations.

IP/14/2500

Personnes de contact pour la presse

Maja KOCIJANCIC (+32 2 298 65 70)
Irina NOVAKOVA (+ 32 2 295 75 17)

Renseignements au public:

Europe Direct par téléphone au 00 800 67 89 10 11 ou par courriel

Side Bar