Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE

Commission européenne

Communiqué de presse

Bruxelles, le 10 mars 2014

Pauvreté: la Commission salue la création du nouveau Fonds européen d’aide aux plus démunis

La Commission européenne se félicite de l’adoption définitive par le Conseil des Ministres de l'UE, aujourd’hui, du Règlement créant le nouveau Fonds européen d’aide aux plus démunis (FEAD). Le Fonds permettra de soutenir utilement les efforts déployés par les États membres afin de venir en aide aux Européens les plus vulnérables, qui ont été touchés le plus durement par l’actuelle crise économique et sociale. Concrètement, le Fonds bénéficiera d’une enveloppe de plus de 3,8 milliards d’euros pour la période 2014-2020. Les États membres financeront 15 % des coûts de leurs programmes nationaux, tandis que les 85 % restants seront pris en charge par le Fonds.

Le Commissaire européen à l’emploi, aux affaires sociales et à l’inclusion, M. László Andor, a déclaré: «Je salue l’accord du Parlement européen et du Conseil en ce qui concerne la création de ce nouveau fonds, doté d’un budget sensiblement plus important, qui permettra de venir immédiatement en aide à quelque quatre millions de personnes. J’encourage vivement les États membres à exploiter pleinement les possibilités qu’il offre et à le mettre en œuvre en fonction de leurs besoins spécifiques.»

Le FEAD viendra appuyer les mesures prises par les États membres en vue de fournir une large palette de services d’aide matérielle non financière – notamment des denrées alimentaires, des articles d’habillement et d’autres biens essentiels à usage personnel, tels que des chaussures, du shampoing et du savon – aux personnes qui sont dans le besoin. Selon les règles du Fonds, la fourniture de cette aide matérielle devra s’accompagner de mesures de réintégration sociale, notamment des services de conseil et d’assistance visant à aider les plus démunis à sortir de la pauvreté. Les États membres pourront aussi choisir de fournir uniquement une aide non matérielle destinée à améliorer l’inclusion sociale des plus démunis.

Le Fonds donnera une flexibilité non négligeable aux États membres, qui pourront
choisir – en fonction de leur situation et de leurs traditions – le type d’aide qu’ils souhaitent apporter (matérielle ou non matérielle), ainsi que le modèle qu’ils privilégieront pour la fourniture et la distribution de denrées alimentaires et d’autres produits.

Contexte

Le Fonds contribuera à la mise en œuvre de la stratégie Europe 2020 en vertu de laquelle l’UE doit réduire d’au moins 20 millions le nombre de personnes touchées ou menacées par la pauvreté.

En 2012, près de 125 millions de personnes – soit près d’un quart de la population de l’UE – étaient menacées par la pauvreté ou l’exclusion sociale (voir STAT/13/184). Près de 50 millions vivent dans un dénuement matériel extrême.

Le principal instrument de l’Union pour favoriser l’employabilité, lutter contre la pauvreté et promouvoir l’inclusion sociale est et restera le Fonds social européen (FSE). Cet instrument structurel investit directement dans les compétences des personnes, qu’il vise à valoriser sur le marché du travail. Cependant, certains des citoyens les plus vulnérables, vivant en situation d’extrême pauvreté, sont tellement coupés du marché du travail qu’ils ne peuvent pas bénéficier des mesures d’inclusion sociale du FSE.

Créé en 1987, le Programme européen de distribution de denrées alimentaires aux personnes les plus démunies (PEAD) était une source d’approvisionnement importante pour les organisations qui travaillaient en contact direct avec les personnes les plus défavorisées, à qui elles fournissaient des produits alimentaires. À l’origine, le programme visait à faire bon usage des excédents agricoles de l’époque. En raison de l’épuisement attendu des stocks d’intervention, ainsi que de leur grande imprévisibilité sur la période 2011-2020 du fait des réformes successives de la politique agricole commune, il a été mis un terme au PEAD à la fin de 2013. Le Fonds européen d’aide aux plus démunis remplace et améliore le PEAD.

Le Parlement européen a approuvé la proposition en février (STATEMENT/14/22), si bien que le Fonds peut maintenant être créé.

Pour de plus amples informations

Voir MEMO/14/170

News item on DG Employment website

Site web de M. László Andor

Suivez László Andor sur Twitter

Recevez gratuitement, par courrier électronique, la lettre d’information sur l’emploi, les affaires sociales et l’inclusion de la Commission européenne

Contacts:

Jonathan Todd (+32 2 299 41 07)

Cécile Dubois (+32 2 295 18 83)

Pour le public: Europe Direct par téléphone 00 800 6 7 8 9 10 11 ou par courriel


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website